Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Tbilissi, le 4 mars 2014

UE-Géorgie: soutien financier en faveur du renforcement des institutions démocratiques

Le commissaire chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage Štefan Füle a signé mardi deux conventions de financement à Tbilissi en vue de soutenir la réforme des finances publiques en Géorgie et de renforcer le rôle et les capacités du Parlement.

La convention de financement destinée à soutenir la réforme de la politique des finances publiques de la Géorgie porte sur un montant de 21 millions d'euros, contribuera à la bonne gouvernance et renforcera encore la fourniture des services publics et la responsabilisation du secteur public. Il favorisera la transparence, tout en améliorant l’efficience et l’efficacité de la planification et des dépenses de l'État.

«Il est important à mon sens non seulement de venir parler de l’importance du renforcement des institutions démocratiques et du caractère inclusif du processus de réforme, mais aussi d'étayer ce processus par une aide concrète. Ce programme crée un nouveau mécanisme destiné à permettre au Parlement de formuler des recommandations sur le budget de l’État. La société civile sera informée et consultée. À terme, toutes ces mesures devraient déboucher sur une meilleure gestion des dépenses publiques et une plus grande responsabilisation vis-à-vis des citoyens géorgiens», a déclaré le commissaire Füle.

Ce troisième programme d'aide de l’UE en faveur de la gestion des finances publiques de Géorgie s’appuie sur deux programmes antérieurs menés à bien, représentant un montant total de 26 millions d’euros. Pour la première fois, ce nouveau programme associera non seulement le ministère des finances, mais aussi le Parlement et la cour des comptes, ce qui renforcera l’obligation de rendre des comptes.

La convention de financement visant à renforcer le système de démocratie parlementaire en Géorgie représente 1,5 million d'euros et aidera le Parlement à mettre en place de nouvelles capacités en matière de contrôle public, à renforcer ses compétences en matière d’élaboration des politiques et à accroître son rôle dans le processus d’intégration européenne.

L'institution parlementaire ainsi que les commissions bénéficieront d'une aide pour s'acquitter plus efficacement de leurs fonctions au niveau de l’élaboration des politiques et de leur surveillance. Les commissions parlementaires, notamment dans les domaines des droits de l’homme, de l’agriculture, de l'environnement, de la santé et des affaires sociales bénéficieront de conseils en vue d’améliorer leurs capacités en matière de surveillance budgétaire et d'audit.

Le commissaire Füle a déclaré: «Ces mesures témoignent clairement de notre intérêt pour le renforcement de la démocratie en Géorgie. Il est très important de disposer d'un Parlement fort et compétent, particulièrement à l'heure où nous sommes confrontés à des défis de taille, certains voisins bafouant totalement les lois et normes internationales.»

Pour de plus amples informations:


Message de soutien de l'UE à la Géorgie, 4 mars 2014 (en anglais uniquement)

Déclaration du commissaire Füle à la suite de la réunion avec le premier ministre Garibashvili, 4 mars 2014 (en anglais uniquement)

Contacts :

Peter Stano (+32 2 295 74 84)

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)

For the public: Europe Direct by phone 00 800 6 7 8 9 10 11 or by e­mail


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website