Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, 4 mars 2014

Le Commissaire Andris Piebalgs annonce un nouveau soutien de l'UE en faveur de la République démocratique du Congo et du Rwanda

M. Andris Piebalgs, commissaire européen au développement, annoncera l'octroi de nouvelles aides de l'Union Européenne (UE) en faveur de la République démocratique du Congo et du Rwanda, d'un montant respectif de 620 et 460 millions € pour la période 2014-2020, à l'occasion d'une visite dans la région des Grands Lacs, en Afrique centrale, où il se rendra en compagnie de M. Jean-Pascal Labille, ministre belge de la coopération internationale. Ces montants constituent une augmentation significative de l'aide par rapport à ces dernières années. Dans l'ensemble, les gouvernements et les organisations régionales de l'Afrique centrale, qui compte dix pays, recevront de l'UE une aide avoisinant les 3 milliards € sur la période 2014-2020.

Avant son départ, M. Piebalgs a déclaré: «La région des Grands Lacs et ses habitants ont eu à relever des défis exceptionnels ces dernières années - et ce n'est pas terminé. Toutefois, force est de constater que la fin du conflit avec le M23 et les signes encourageants d'amélioration de la stabilité et de la sécurité qui ont été observés ouvrent de nouvelles perspectives.  Ne nous leurrons pas: le problème des groupes armés n'est pas résolu et devra continuer de retenir notre attention, mais nous ne pouvons pas pour autant perdre de vue nos objectifs de développement économique et social à long terme. Avec l'accord-cadre pour la paix et la sécurité signé à Addis-Abeba, nous disposons d'un ensemble commun de principes et d'objectifs à atteindre: la clé de la réussite consiste maintenant à aider nos partenaires dans la région à entreprendre les réformes nécessaires et à instaurer une coopération effective transcendant les frontières au sein de la région.

Œuvrer de concert est en soi des plus bénéfiques, mais mettre la coopération au service du développement économique - et plus que tout de la paix et de la sécurité - nous permettra de laisser un héritage inestimable aux générations futures. Il ne s'agit pas simplement d'apporter une aide internationale, bien qu'il ne faille pas en sous-estimer l'importance, mais surtout de créer les conditions qui permettront à l'ensemble des habitants de la région de s'épanouir dans un environnement sûr dans lequel leurs droits seront protégés par des institutions solides et responsables.»

Les fonds alloués par l'UE à la RDC sur la période 2014-2020 seront utilisés pour lutter contre la pauvreté en favorisant une croissance durable et inclusive, pour renforcer la démocratie et les droits de l'homme et pour contribuer à la paix et à la stabilité dans la région. L'aide sera principalement axée sur la santé, l'environnement et l'agriculture durable, le renforcement de la gouvernance et l'État de droit, la remise en état d'un tronçon de 150 km de la Route nationale 1, l'axe principal reliant les ports maritimes à Kinshasa et à Mbuji-Mayi dans le centre du pays. Une attention particulière sera apportée à la réforme du secteur de la sécurité, notamment à la poursuite des actions déjà entreprises pour moderniser les forces de police, ainsi que le système de défense et le système judiciaire en RDC, et créer ainsi les conditions nécessaires à une meilleure protection des citoyens et de leurs droits.

Au Rwanda, l'objectif général est de réduire la pauvreté, de soutenir les progrès, déjà importants, accomplis dans la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement, et de renforcer la gouvernance démocratique en mettant en place des garanties pour la protection des droits de l'homme. Les secteurs de concentration de l'aide de l'UE convenus avec les donateurs et les autorités du pays seront l'énergie durable, l'agriculture durable et la sécurité alimentaire, ainsi que la gouvernance.

Programme de M. Piebalgs

M. Piebalgs voyagera en compagnie de M. Jean-Pascal Labille, ministre belge de la coopération internationale. Au cours de son séjour en RDC, il rencontrera plusieurs membres éminents de l'administration le 4 mars. Il inaugurera le nouveau Palais de justice de Kinshasa, financé par l'UE

Le commissaire se rendra ensuite dans l'est du pays où il visitera entre autres un centre d'éducation pour enfants à Goma et rencontrera le Dr. Denis Mukwege, directeur de l'hôpital Panzi à Bukavu, où des milliers de victimes de violences sexuelles sont soignées. Le commissaire visitera également le Parc national des Virungas, qui bénéficie d'un soutien financier de l'UE et de la Belgique et dont le statut de site inscrit au patrimoine de l'humanité par l'UNESCO est menacé par des projets d'exploitation pétrolière.

M. Piebalgs présentera également un nouveau programme visant à lutter contre les violences à caractère sexiste en RDC (financé par l'UE à concurrence de 20 millions €). Mis en œuvre par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et la Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), le programme a pour objectif principal de s'attaquer aux causes de la violence à caractère sexiste dans la ville-province de Kinshasa et dans les provinces de Bandundu et de Maniema en encourageant les changements d'attitude, en soutenant l'émancipation des femmes et en améliorant leur protection. Les activités comprendront, entre autres, des formations destinées aux enseignants, des campagnes d'information et de sensibilisation, la création d'une base de données et la mise en place d'un système d'alerte précoce pour les violences à caractère sexiste et une aide aux secteurs de la sécurité et de la justice en vue d'améliorer la protection des femmes et des enfants.

Le 6 mars, M. Piebalgs rencontrera M. Paul Kagame, président du Rwanda, et se rendra au mémorial qui commémore le génocide rwandais perpétré il y a vingt ans. Au cours de sa visite au Rwanda, le commissaire annoncera aussi un nouveau programme de nutrition (30 millions €). Le projet soutiendra la stratégie adoptée au niveau national pour éliminer la malnutrition dans le pays en ciblant la malnutrition chronique élevée des jeunes enfants.

Coopération de l'UE avec la RDC et le Rwanda

La nouvelle aide financière en faveur des deux pays sera mobilisée au titre du 11e Fonds européen de développement (FED), par lequel l'UE fournit une aide aux pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique sur la période 2014-2020 et qui succède au 10e FED (2008-2013) au titre duquel la RDC a bénéficié d'une aide d'un montant de 569 millions € destinée principalement aux domaines essentiels que sont la gouvernance, les infrastructures, la santé et l'environnement. En sus de l'aide programmée, le pays a bénéficié d'une aide d'urgence d'un montant de 140 millions € dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la santé, de la justice et de la violence à caractère sexiste. Sur la même période, le pays a reçu de l'UE un soutien financier supplémentaire d'un montant de 175 millions € en faveur de domaines thématiques tels que l'appui à la société civile, la lutte contre le changement climatique, la santé et les violences sexuelles, l'environnement, la sécurité alimentaire, la démocratie et les droits de l'homme.

Le Rwanda a reçu 379 millions € entre 2008 et 2013. Ces fonds ont principalement servi à fournir une aide au développement rural et à l'interconnectivité régionale, ainsi qu'un appui budgétaire, c'est-à-dire une aide directe destinée à soutenir la réalisation des plans de développement national adoptés par les pouvoirs publics rwandais. Le pays a également bénéficié d'une enveloppe supplémentaire de 45 millions € dans le cadre des programmes thématiques en faveur de la sécurité alimentaire, de l'environnement, ainsi que de la démocratie et des droits de l'homme.

Pour plus d'informations:

Coopération de l'UE avec la République démocratique du Congo et le Rwanda: quelques exemples: MEMO/14/152

Site web de la direction générale du développement et de la coopération EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Contacts :

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)

Pour le public : Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courrier électronique


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website