Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 janvier 2014

Crise syrienne: l’UE s’engage à octroyer des fonds supplémentaires en faveur de l’aide humanitaire pour faire face aux besoins croissants

Lors de la Conférence internationale des donateurs pour la Syrie qui se tiendra au Koweït le 15 janvier, la Commission européenne s’engagera à fournir 165 millions € supplémentaires pour financer, en 2014, une aide humanitaire vitale et des actions dans des domaines tels que l’éducation et le soutien aux communautés d’accueil et aux associations locales. Cette aide portera le financement total depuis le début de la crise à plus de 1,1 milliard €, y compris 615 millions € consacrés uniquement à une aide humanitaire d’urgence. Avant de se rendre à la conférence, Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, a fait la déclaration suivante:

«C’est malheureusement la deuxième année consécutive que j’assiste à une conférence des donateurs pour la Syrie, qui s’avère essentielle. La population syrienne continue d’endurer un calvaire. Le nombre de réfugiés et de personnes déplacées à l’intérieur du pays a été multiplié par quatre et par cinq respectivement au cours des douze derniers mois. Les personnes qui sont restées en Syrie, où les actes de violence et la mort sont quotidiens, luttent pour leur survie. Celles qui ont fui le pays sont confrontées à de très graves difficultés, en dépit de la générosité sans faille des pays d’accueil, qui sont aussi durement touchés par l’afflux constant de réfugiés, dont le nombre dépasse actuellement 2,3 millions.

Je profiterai de la conférence au Koweït pour encourager la communauté internationale à s’engager à fournir une aide supplémentaire. L’Union européenne dans son ensemble est le plus grand donateur dans cette crise; elle a fourni jusqu’à présent plus de 2 milliards €. J’espère que d’autres donateurs feront preuve de solidarité avec les innocentes victimes de cette guerre. C’est la seule manière d’éviter une détérioration encore plus grave de cette crise humanitaire de grande ampleur.

Je rappellerai également la nécessité absolue de respecter le droit humanitaire international et d’appliquer les principes humanitaires à chaque maillon de la chaîne. L’accès à l’intérieur de la Syrie constitue encore l’obstacle majeur pour atteindre les populations vulnérables et j’appelle toutes les parties au conflit à faciliter l’acheminement de l’aide partout où elle est nécessaire.»

M. Štefan Füle, commissaire chargé de la politique européenne de voisinage, a ajouté:

«L’été dernier seulement, nous avons mobilisé 400 millions € supplémentaires pour venir en aide aux réfugiés syriens et aux pays touchés par la crise syrienne. Nous tenons nos promesses - à l’égard des Syriens, mais également des communautés d’accueil dans les pays voisins. Le Liban et la Jordanie sont confrontés à d’énormes difficultés en raison de la crise et de l’afflux massif de réfugiés. Aider ces pays à répondre aux besoins des réfugiés est non seulement une question de solidarité, c’est également dans l’intérêt de l’UE, afin de promouvoir la stabilité dans la région et d’éviter toute nouvelle déstabilisation.»

Les fonds supplémentaires viendront appuyer l’aide d’urgence en cours tant en Syrie que dans les pays voisins, durement touchés. Cette aide comprendra une réponse médicale d’urgence: soins médicaux et psychosociaux aux blessés et victimes de traumatismes, en particulier les enfants; fourniture de nourriture et d’eau potable; mise à disposition d’abris, enregistrement et, partant, protection des réfugiés. On continuera à apporter une aide aux personnes déplacées et aux réfugiés - qui sont souvent dans le dénuement le plus complet à leur arrivée - ainsi qu’à leurs communautés d’accueil, dont les ressources sont à présent au bord de la rupture.

L’aide sera acheminée par l’intermédiaire des partenaires humanitaires de la Commission européenne, à savoir les agences des Nations unies, la famille de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des organisations non gouvernementales internationales.

Contexte

Le conflit syrien a provoqué une grave crise humanitaire tant en Syrie que dans les pays voisins. L’année dernière, un nombre croissant de personnes ont été déplacées, tant à l’intérieur du pays que dans les pays voisins. Selon l’UNOCHA, 9,3 millions de personnes en Syrie ont besoin d’aide, soit une hausse de 230 % en un an à peine. Le nombre de Syriens déplacés à l’intérieur du pays est estimé à 6,5 millions, soit une hausse de 540 %. Le nombre de réfugiés a aussi augmenté de 460 %; il y en aurait 2,35 millions au Liban, en Jordanie, en Turquie, en Iraq, en Égypte et en Afrique du Nord.

En raison de la détérioration de la situation et des besoins de plus en plus pressants, les Nations unies ont lancé un nouvel appel le 16 décembre 2013 - le plus important dans leur histoire. Le plan d’action du gouvernement syrien et le plan régional pour la Syrie révisés prévoient un montant total de 6,5 milliards USD pour l’apport d’une aide humanitaire en faveur de la Syrie et des pays voisins.

La deuxième Conférence internationale de haut niveau des donateurs pour la Syrie se tiendra à Koweït le 15 janvier 2014. Elle a pour objectif d’obtenir un nouveau soutien financier international en vue de fournir une aide humanitaire de base aux millions de Syriens dans le besoin. Elle sera présidée par M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies; l’émir du Koweït, Son Altesse Cheikh Sabah Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah, sera l’hôte de cette conférence.

Financement de l’UE

L’Union européenne (Commission et États membres) est le plus grand donateur dans cette crise. Après les annonces de contributions faites à la suite de la première conférence des donateurs qui s’est tenue au Koweït le 30 janvier 2013 et l’adoption, le 6 juin dernier, d’une série de nouvelles mesures importantes d’aide de l’UE pour faire face à la crise syrienne, d’un montant total de 400 millions €, y compris 250 millions € destinés à l’aide humanitaire, le montant total de l’aide humanitaire fournie par l’UE s’élève actuellement à plus de 1,6 milliard € - dont plus de 1,09 milliard € provenant des États membres et plus de 515 millions € du budget de la Commission alloué à l’aide humanitaire. Une aide en nature a également été fournie à la Turquie et la Jordanie à travers l’activation du mécanisme européen de protection civile, qui a donné lieu à la livraison d’ambulances, de couvertures, d’appareils de chauffage et d’autres équipements pour une valeur totale de 2,5 millions €. L’UE a aussi mobilisé 491 millions € par l’intermédiaire d’autres instruments, non humanitaires (en faveur de l’éducation et du soutien aux communautés d’accueil et aux associations locales), portant le montant total à plus de 2 milliards € pour la période 2011-2013.

Contacts :

David Sharrock (+32 2 296 89 09)

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)

Peter Stano (+32 2 295 74 84)

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)

For the public: Europe Direct by phone 00 800 6 7 8 9 10 11 or by e-mail


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website