Navigation path

Left navigation

Additional tools

L'industrie de l'électronique présente un projet afin de faire de l'Europe un acteur de premier plan au niveau mondial dans les domaines de la microélectronique et de la nanoélectronique

European Commission - IP/14/148   14/02/2014

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 février 2014

L'industrie de l'électronique présente un projet afin de faire de l'Europe un acteur de premier plan au niveau mondial dans les domaines de la microélectronique et de la nanoélectronique

Dans un projet qu'ils ont présenté aujourd'hui à la Commission européenne, les PDG du secteur de l'électronique ont fait savoir à Mme Neelie Kroes, vice‑présidente de la Commission européenne, que l'Europe est en mesure de conquérir jusqu'à 60 % des nouveaux marchés de l'électronique et de doubler la valeur économique du secteur de la production de composants de semi‑conducteurs en Europe au cours des 10 années à venir.

Ce projet détaillé élaboré par 11 PDG du secteur de l'électronique avait été demandé par Mme Kroes au Groupe des leaders de l'électronique (GLE), constitué en 2013. Le groupe recommande que l’Union fasse principalement porter ses efforts sur:

les secteurs dans lesquels l'Europe occupe une position forte – industrie automobile, énergie, automatisation industrielle et sécurité. L’objectif est de doubler la production actuelle au cours des 10 prochaines années.

les nouveaux secteurs à forte croissance, en particulier l'Internet des objets et les marchés dits des «produits intelligents» (comme les maisons intelligentes, les réseaux énergétiques intelligents, etc.). L’objectif est de s'emparer de 60 % de ces marchés naissants d'ici à 2020.

le secteur des communications mobiles et sans fil, où il convient de reprendre une place de premier plan. L’objectif pour l'Europe est de parvenir à représenter 20 % de la croissance prévue sur ces marchés.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, s'est exprimée en ces termes: «Je souhaite nous voir jouer un rôle moteur, et le secteur désire jouer de nouveau un tel rôle. C'est pourquoi mon message est le suivant: nous allons faire de l’Europe un pôle incontournable pour la fabrication et l'achat de produits innovants dans le domaine de la microélectronique et de la nanoélectronique».

Du côté de la demande, le groupe propose une initiative d'envergure dénommée «Smart Everything Everywhere» («Des produits intelligents partout») afin de créer des centres d’excellence et des lieux de tests à grande échelle et en conditions réelles des technologies émergentes dans l’ensemble de l’Europe.

Du côté de l’offre, le groupe estime qu’il existe une possibilité réelle d’augmenter la capacité de production mensuelle de nouvelles galettes (ou wafers, c'est‑à‑dire les tranches de semi-conducteur sur lesquelles les puces sont fabriquées) de 70 000 unités à partir de 2016-2017 — ce qui représente une hausse moyenne de la capacité de 10 % par an. L’Europe peut compter sur une solide industrie des matériaux et des équipements pour conserver un avantage concurrentiel en matière de production, y compris dans le cadre de la transition à venir vers la fabrication de galettes plus grandes permettant de réduire les coûts.

En Europe, le secteur des semi-conducteurs représente à lui seul quelque 250 000 emplois directs, et 2,5 millions de postes si l'on considère l’ensemble de la chaîne de création de valeur. Les composants et systèmes microélectroniques et nanoélectroniques sont à l'origine d'au moins 10 % du PIB européen, et la demande mondiale augmente d’année en année, s'établissant à 9 % (en volume) et entre 5 et 6 % (en valeur).

Le GLE va à présent s'atteler à transformer ces idées en mesures concrètes d'ici à juin 2014.

Contexte

Pendant les années 1990, la part de l’Europe dans la production de semi-conducteurs a augmenté pour atteindre plus de 15 % de la production mondiale. Toutefois, au cours de la dernière décennie, elle est retombée à un niveau inférieur à 10 % (la part du Japon s'établit à 22 %; celle de la Corée du Sud à 18%; celle de Taïwan à 17%; et celle des États‑Unis à 13 %). L’Europe dispose d’atouts sur les marchés intégrés verticalement, comme l'industrie automobile, l’énergie, la sécurité et les cartes à puce, et joue un rôle de premier plan sur les nouveaux marchés, comme celui des capteurs et des microsystèmes (MEMS). L’industrie européenne occupe une position de premier plan pour ce qui est des composants virtuels et des processeurs de faible puissance et en matière de fourniture d’équipements et de matériel ainsi que de propriété intellectuelle.

Le 23 mai 2013, la Commission a annoncé le lancement d'une stratégie électronique européenne, qui a pour objectif de permettre, d’ici à 2020, des investissements privés à hauteur de 100 milliards d’EUR; de doubler la valeur de la production de micro‑puces dans l'UE; et de créer 250 000 emplois en Europe. Le Groupe des leaders de l'électronique (GLE), un groupe de 11 PDG du secteur de l'électronique dont les activités englobent la recherche, les outils, le développement et la fabrication, avait été mis en place pour trouver, en collaboration avec l'ensemble des acteurs concernés, des moyens d'atteindre ces objectifs.

Le plan d'action proposé aujourd'hui complète une mesure figurant dans la stratégie électronique européenne. Il contient des mesures devant être mises en œuvre par les entreprises, la Commission européenne, les États membres, les régions, les universités et les investisseurs.

Le plan d'action s’appuie sur l’expérience de partenariats public‑privé existants, comme l'ENIAC, qui a investi plus de 1,8 milliard d’EUR dans des lignes pilotes et des projets pilotes en 2012-2013. Ces lignes pilotes et projets pilotes bénéficieront à l'avenir d'un soutien dans le cadre de la nouvelle initiative ECSEL qui sera lancée vers le mois de mai 2014 et dont le budget total prévu s'élèvera à au moins 5 milliards d’EUR au cours des 7 prochaines années.

Liens utiles

MEMO/14/106 Stratégie numérique – Huit choses que vous ignoriez à propos de l'électronique

Feuille de route stratégique industrielle européenne pour les composants et systèmes microélectroniques et nanoélectroniques

L'électronique dans la stratégie numérique pour l'Europe (en anglais uniquement)

Mot‑clic: #electronics #ConnectedContinent

Site web de la stratégie numérique pour l'Europe (en anglais uniquement)

Site web de Mme Neelie Kroes (en anglais uniquement)

Suivez Mme Kroes sur Twitter:

Contacts

Courriel comm-kroes@ec.europa.eu Tél: +32.229.57361 Twitter: @RyanHeathEU


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website