Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT PT EL PL HR

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, 13 février 2014

Le secteur du tourisme devrait continuer à croître en 2014, sous l’effet d’une forte demande nationale et européenne

Le tourisme a été l’un des points forts de l’économie européenne pendant la crise économique, et cette tendance positive se poursuivra en 2014, dans la mesure où seulement 11% des Européens ne devraient pas partir en vacances au cours de cette année. Comme le montre la nouvelle enquête Eurobaromètre publiée aujourd’hui, la demande intérieure dans le secteur du tourisme a été un moteur de la croissance économique en 2013, puisqu’un plus grand nombre de personnes ont choisi de passer leurs vacances en dehors de leur pays, mais au sein de l’UE. En 2013, 38 % des Européens ont passé leur congé principal dans un autre État membre, soit une hausse de 5 points par rapport à 2012. Dans le même temps, 42 % seulement des Européens ont passé leur congé principal dans leur propre pays, ce qui représente une baisse de 5 points par rapport à 2012. De plus, en 2013, seul un cinquième des Européens (19 %) a pris ses vacances en dehors des vingt-huit États membres de l’UE, soit 2 % de moins qu’en 2012. L’enquête Eurobaromètre sur les préférences des Européens en matière de tourisme examine également les raisons et les obstacles aux voyages des Européens, les principales destinations choisies, les sources d’information utilisées pour planifier les congés, les modalités d’organisation des vacances 2013, le degré de satisfaction ressenti à l’égard du secteur du tourisme et le niveau de sécurité perçu en matière de logement et de services.

Le vice-président de la Commission européenne et commissaire à l’industrie et à l’entrepreneuriat, M. Antonio Tajani, a commenté les préférences des personnes interrogées et les tendances révélées par l’enquête: «En tant que commissaire européen en charge du tourisme, je me félicite de ces résultats. Les chiffres publiés aujourd’hui sur les attitudes des Européens en matière de voyages témoignent des performances fiables et remarquables du tourisme, qui continue d’être le moteur de la relance économique de l’UE. Si les chiffres parlent d’eux-mêmes, les préférences et opinions exprimées montrent que le tourisme devrait à nouveau afficher des performances robustes et solides en 2014.»

En 2013, 70% des Européens ont fait un voyage comportant au moins une nuitée

Seulement 11 % des citoyens de l’Union européenne n’ont pas l’intention de partir en vacances en 2014 en raison de la situation économique actuelle. Quatre Européens sur dix prévoient de passer leur congé principal dans leur propre pays (la majorité des Grecs, des Croates, des Italiens et des Bulgares). En 2014, trois Européens sur dix comptent passer leur congé principal dans l’UE et plus de quatre sur dix ont l’intention d’effectuer au moins un voyage au sein de l’UE. Un quart (24%) prévoit de partir dans un pays tiers, mais 16 % seulement passeront leur congé principal en dehors de l’UE.

Autres éléments essentiels de l’enquête Eurobaromètre:

  • En 2013, 70 % des Européens ont effectué un voyage comportant au moins une nuitée, pour des raisons personnelles ou professionnelles. Si l’on ne tient compte que des voyages personnels, il apparaît que la plupart des personnes (57 %) sont parties de 4 à 13 nuits consécutives. Les prévisions pour 2014 sont largement conformes à ce modèle.

  • Les Européens préfèrent le soleil et la plage (46 %).

  • Le même pourcentage mentionne la beauté naturelle d’un site touristique comme la principale raison justifiant un retour au même endroit.

  • Les cinq premières destinations touristiques dans l’UE demeurent inchangées depuis 2012. L’Espagne (15 %, + 5), la France (11 %, +3), l’Italie (10 %, +2), l’Allemagne (7 %, +2) et l’Autriche (6 %, +2) continuent d’être les destinations les plus prisées et ont enregistré une hausse depuis 2012. La plupart des répondants grecs, croates, italiens et bulgares prennent leurs vacances dans leur pays, alors que la majorité des répondants luxembourgeois et belges partent dans un autre pays de l’UE. Pour 2014, les répondants ont des projets très similaires à ceux de 2013.

  • Les touristes se sentent en sécurité et sont très satisfaits en Europe. Les personnes interrogées expriment un niveau de satisfaction élevé en ce qui concerne la plupart des aspects de leurs vacances en 2013. La majorité d’entre elles est satisfaite de la sécurité (95 %) et de la qualité (95 %) de leur hébergement.

La situation économique actuelle a peu d’impact, mais les raisons financières ont de l’importance

La situation économique actuelle n’entraînera aucune modification majeure des projets de vacances. L’enquête examine également les éléments susceptibles d’influer sur les projets de vacances. Parmi les répondants qui ne sont pas partis en vacances en 2013, plus de la moitié invoque des raisons au moins partiellement financières pour expliquer cette situation, et 44 % déclarent même que c’est la cause principale. Seulement 11 % des personnes interrogées n’ont pas l’intention de partir en 2014 en raison de la situation économique actuelle. Plus important encore, plus de quatre personnes sur dix déclarent qu’elles ne modifieront pas leurs projets de vacances pour 2014, alors qu’un tiers des répondants affirment qu’ils modifieront leurs projets, mais qu’ils voyageront quand même. La proportion de personnes qui ont l’intention de partir en vacances sans modifier leurs projets pour des raisons financières varie entre 75 % en Autriche et 10 % en Grèce.

Les statistiques officielles reflètent cette tendance positive. Selon les données d’Eurostat, le secteur du tourisme a enregistré des valeurs records en 20131. Le nombre total de nuitées passées dans des établissements d’hébergement dans l’ensemble des 28 États membres de l’UE a augmenté de 1,6 % par rapport à 2012, atteignant le chiffre record de 2,6 milliards de nuitées.

L’enquête Eurobaromètre

Cette enquête Eurobaromètre a été réalisée du 6 au 11 janvier 2014 auprès de 31 122 personnes d’horizons socio-démographiques divers, qui ont été interrogées par téléphone (fixe/portable) dans leur langue maternelle dans les 28 États membres de l’UE et dans sept pays tiers: la Turquie, l’ancienne république yougoslave de Macédoine, l’Islande, la Norvège, la Serbie, le Monténégro et Israël.

Cette édition fait suite au Flash Eurobaromètre n° 370 réalisé en janvier 2013. La présente enquête a été réalisée par TNS Political and Social.

Enquête Eurobaromètre

Pour en savoir plus sur l'industrie et la politique de l'UE en matière de tourisme

Contacts :

Carlo Corazza (+32 2 295 17 52) Twitter: @ECspokesCorazza

Sara Tironi (+32 2 299 04 03)

Pour le public : Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courrier électronique

1 :

Source: Eurostat - Communiqué de presse (janvier 2014): http://europa.eu/rapid/press-release_STAT-14-16_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website