Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Libre circulation: La Commission européenne publie une étude sur l'intégration des citoyens de l'UE qui exercent leur droit à la libre circulation dans six villes sélectionnées

Commission Européenne - IP/14/137   11/02/2014

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO HR

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 11 février 2014

Libre circulation: La Commission européenne publie une étude sur l'intégration des citoyens de l'UE qui exercent leur droit à la libre circulation dans six villes sélectionnées

Les citoyens de l’UE s'établissent dans d'autres pays de l'Union afin de trouver un emploi et sont en moyenne plus jeunes et plus susceptibles de travailler que les nationaux. C'est ce qu'a confirmé une nouvelle étude indépendante publiée aujourd'hui et portant sur les conséquences au niveau local du droit à la libre circulation au sein de l'UE. L'étude se concentre sur six villes européennes, sélectionnées pour le caractère cosmopolite de leur population (voir annexes 1et 2), à savoir: Barcelone, Dublin, Hambourg, Lille, Prague et Turin. Elle révèle que cet afflux de jeunes citoyens de l'UE en âge de travailler a eu des effets économiques positifs dans les six villes. À Turin, par exemple, une évaluation locale montre que les recettes fiscales engendrées par l'ensemble de la population étrangère représentent un bénéfice net de 1,5 milliard d'euros pour les finances publiques nationales (voir annexe 3). L'étude montre également que les nouveaux arrivants ont aidé à combler le manque de main d'œuvre sur le marché du travail local, ont contribué à la croissance de nouveaux secteurs et ont aidé à compenser le vieillissement de la population. Il a été constaté que les citoyens qui pratiquent la mobilité sont souvent surqualifiés pour les emplois qu'ils acceptent, qu'ils sont parfois moins payés et qu'ils ne bénéficient pas toujours du même accès au logement et à l'éducation que la population locale.

"La libre circulation est une aubaine pour l'Europe, ses citoyens et les économies nationales. Bien sûr, certaines villes peuvent faire face à des défis, qu'il conviendra de relever. Néanmoins, il serait malencontreux de remettre en question le droit à la libre circulation. J'estime que nous devons travailler ensemble – aux niveaux européen, national et local – pour tirer le meilleur parti de ces défis. Les exemples que nous donnent les villes de Barcelone, Dublin, Hambourg, Lille, Prague et Turin montrent que c'est possible," a déclaré aujourd'hui la vice-présidente Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la justice, des droits fondamentaux et de la citoyenneté, lors d'une conférence des maires sur la liberté de circulation (IP/14/98). "Sachez que la Commission continuera à aider les États membres à relever tous les défis liés à la libre circulation. La conférence des maires de ce jour aidera les autorités locales dans toute l'Europe à s'inspirer des meilleurs exemples d'intégration réussie des citoyens de l'UE dans nos villes, dans l'intérêt de tous. Je suis impatiente de voir le reste de l'Europe s'inspirer de si bonnes pratiques."

Les principales conclusions de l'étude sont les suivantes:

  • les citoyens de l'UE se déplacent principalement pour trouver un emploi et sont souvent plus jeunes et actifs économiquement que la population locale des villes étudiées (voir annexe 4);

  • l'afflux de citoyens de l'Union jeunes et en âge de travailler dans les villes sélectionnées permet de mieux faire face au défi démographique du vieillissement de la population et à la diminution de la population active;

  • ils aident également à combler le manque de main d'œuvre sur le marché du travail, soit en acceptant principalement des emplois peu qualifiés (Turin et Hambourg), soit en contribuant à la croissance de nouveaux secteurs (les TIC à Dublin, par exemple), soit encore en aidant au lancement de nouvelles entreprises (à Turin ou Hambourg).

L'étude met également en évidence les défis suivants:

  • les citoyens qui pratiquent la mobilité sont plus susceptibles d'être surqualifiés que les nationaux (ils acceptent des emplois en-deçà de leur qualification), ce qui pourrait se traduire par un galvaudage de compétences empêchant de tirer le meilleur parti de la mobilité intracommunautaire;

  • des différences de salaires ont parfois été constatées entre nationaux et citoyens de l'Union qui pratiquent la mobilité (le plus souvent en défaveur de ces derniers), les cas relevés étant cependant peu nombreux;

  • bien qu'ils travaillent et payent des impôts, les citoyens qui pratiquent la mobilité sont parfois désavantagés en matière de logement et de scolarisation des enfants.

Le fait que les attitudes envers la mobilité soient de plus en plus positives témoigne du succès des programmes d'intégration en place dans les six villes (voir annexe 5). Toutes les villes étudiées favorisent un environnement d'inclusion et une culture de l'accueil, par des mesures telles que la mise à disposition des informations (par l'intermédiaire de services d'informations à guichet unique par exemple); l'aide à l'apprentissage de la langue; et un dialogue et une interaction interculturels parmi les citoyens.

Enfin, l'étude révèle une liste des meilleures pratiques des villes étudiées (annexe 6).

Contexte

L'étude a été présentée aujourd'hui lors d'une conférence rassemblant plus de 100 maires et représentants des autorités locales d'Europe, qui ont abordé ensemble les défis et opportunités que fait naître la libre circulation des citoyens de l'UE sur le territoire de l'Union. L'objectif de cette conférence des maires est d'aider les autorités locales à partager leurs meilleures pratiques en matière d'application des principes de la libre circulation et d'inclusion sociale. Cette réunion est l'une des cinq actions présentées par la Commission européenne dans le but de consolider le droit à la libre circulation dans l’UE, tout en aidant les États membres à tirer parti des avantages qu'offre ce droit (IP/13/1151).

L'étude analyse les politiques visant l'inclusion économique et sociale des citoyens de l'UE qui exercent leur droit à la libre circulation et la promotion d'une culture d'accueil et d'une attitude positive à l'égard des étrangers. Elle a examiné les politiques en matière d'emploi, d'entrepreneuriat, de logement, d'éducation, de dialogue interculturel, d'attitudes envers l'immigration et de participation à la vie urbaine.

Pour plus d’informations

Étude: Évaluation des conséquences au niveau local de la libre circulation des citoyens de l’Union:

http://ec.europa.eu/justice/citizen/files/dg_just_eva_free_mov_final_report_27.01.14.pdf

Annexe à l’étude: Bonnes pratiques des six villes:

http://ec.europa.eu/justice/citizen/files/best_practices.pdf

Foire aux questions — la libre circulation expliquée:

http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-14-9_fr.htm.

Commission européenne – Libre circulation

http://ec.europa.eu/justice/citizen/move-live/index_fr.htm

Page d'accueil du site de Mme Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire chargée de la justice:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/reding/index_fr.htm

Suivez la vice-présidente sur Twitter:@VivianeRedingEU

Contacts :

Mina Andreeva (+32 2 299 13 82)

Natasha Bertaud (+32 2 296 74 56)

Pour le public: Europe Direct par téléphone 00 800 6 7 8 9 10 11 or par e­mail

ANNEXE: Trends and patterns in the six cities

1. Total population composition in the 6 cities in 2011

The 6 cities vary significantly in terms of waves of migration they have experienced. Notably, Lille and Hamburg have a long migration history. On the contrary, the inflow of EU mobile citizens is a recent phenomenon in Dublin, Barcelona, Turin, with increasing inflows following the 2004 and 2007 enlargements. Finally, Prague has evolved from simply a transit route to a target country only recently.

Source: National Statistical Offices, Note: TCNs = Third Country Nationals

2. Composition of EU mobile citizens by country of origin in the 6 cities

In some cities, one or two nationalities make up the bulk of EU mobile citizens. This is the case in Turin, where 91.8% of EU mobile citizens are from Romania, and in Prague, where 52.5% of EU mobile citizens come from Slovakia. In other cities, although more EU nationalities are represented, two national groups prevail: in Lille (Lille Métrople Communauté Urbaine data) 30.2% of EU mobile citizens come from Portugal and 25.8% from Belgium; in Barcelona, citizens from Italy and France account respectively for 31.6% and 16.6% of EU mobile citizens. Finally, Hamburg and Dublin show a definitively fragmented picture, since these cities host a high number of different communities (despite the relevance of some national groups such as Polish, significant in both cities).

Source: National Statistical Offices

3. Free movement of Citizens: A Benefit to the economy of Turin

INCLUDEPICTURE "cid:image001.png@01CF236B.7956ACB0" \* MERGEFORMATINET

An evaluation carried out at national level by “Caritas migrantes” shows that tax revenues from foreigners on the whole brought a net benefit of 1.5 billion € to national public finances: the high amount of social security taxes paid by foreigners, in addition to other direct and indirect taxes, extensively overcomes the costs of social services provided for them.

4. Employment Rates in the Six Countries/Cities

Spain

Source: Eurostat

Ireland

Source: Eurostat

Hamburg

Source: Statistik der Bundesagentur für Arbeit

Czech Republic:

Source: Eurostat

4. Activities of EU mobile citizens in the six cities

Note: specific data on EU citizens in each city are not always available. Data may be for all foreigners or for the whole region or country.

Barcelona (Spain)

Share of employed EU mobile citizens per level of qualification and skills required in Catalonia (2011)

Source: CCOO Cataluña

EU mobile citizens are quite polarised in Catalonia with approximately a third employed in jobs with low or no level of qualification (32.4%), and a third in jobs with high level of qualification (30.3%)

Dublin (Ireland)

EU mobile citizens and Irish citizens per occupation in Ireland

Source: CSO, Population census 2011

Although, in Ireland, the distribution of EU and non-EU workers across sectors is substantially in line with that of nationals, the former are more likely to be employed in some sectors, such as manufacturing (25.5% of foreign workers are employed, compared to 21% of Irish nationals) and Accommodation and Food (16.4% of foreign workers take up jobs here, against 8.5% of nationals).

Nationals’ and foreigners’ distribution per employment sectors in Ireland (2011)

Source: Quarterly Household national Survey Q1 2011

On the whole, the distribution of foreign nationals on the labour market is biased towards lower skilled sectors.

Hamburg

Employee per profession – data for nationals, EU mobile citizens and non-EU nationals in Hamburg in 2012

Source: Statistik der Bundesagentur für Arbeit, Data refers to the 30/6

The chart shows that in Hamburg a small share of EU mobile citizens are employed in organizational, administrative and other white-collar occupations (20%), as compared to nationals (29.1%), whereas they are largely more present in transport and logistical occupations (e.g. train, truck or taxi drivers, pilots) or as nutrition professionals (e.g. cooks, bakers, butchers).

Lille

Nationals, EU mobile citizens and non-EU nationals (between 25 and 64 years) per employment sectors in the Nord Pas de Calais Region (2007)

Source: INSEE, Population census 2009

As far as the main sectors of activity are concerned, EU mobile citizens, when compared to Nationals, work more in the industry and construction sectors.

Nationals, EU mobile citizens and non-EU nationals per occupation in the Lille Métropole Commnauté Urbaine (2009)

Source: INSEE, Population census 2009

Focusing on the occupational structure of EU mobile citizens who are actively employed in the Lille Métropole Commnauté Urbaine, they mainly belong to the working class (33.3%) and to the employee category (25.6%).

Prague

Foreign nationals registered at labour offices by level of occupation, in Prague in 2010

Source: Directorate of Alien Police; foreigners registered at labour offices - Ministry of Labour and Social Affairs

With reference to the skills/occupational level, considering total foreign nationals in Prague, in 2010 the largest share was in elementary occupations (21,560), employing 28.2% of foreign nationals registered at labour offices.

Turin

New Employees by sector in Turin province in 2011

Source: Turin Chamber of Commerce, 2011

EU mobile citizens in the Province of Turin tend to be highly concentrated in certain sectors, in particular Construction (15.3%) and the Domestic working sectors (49.1%).

5. Integration policies are working: Attitudes are improving

Evolution of negative perception of foreign national by citizens in Barcelona (2007-12):

Source: Enquesta Òmnibus Municipal. Barcelona City Council.

6. Good practice examples from the six cities

City

Project

Summary

Barcelona

BCN Anti-Rumours

Barcelona aims to combat stereotypes and myths about cultural diversity, through surveys, communication activities and engaging local associations and companies. The project is a simple and effective way to build a more cohesive society and foster inclusion in the local community.

Barcelona

Barcelona Activa

A programme to support entrepreneurs moving to the city, with EU support. 1,300 people have followed information sessions and 600 have received training in entrepreneurship. The programme also facilitates access to professional services.

Dublin

Failte Isteach

A community project offering conversational English classes taught by older volunteers. The project harnesses the skills, experience and enthusiasm of senior citizens to help meet the needs of foreign residents struggling due to language barriers, but also serves to break down cultural barriers by extending a friendly welcome to newcomers.

Hamburg

We are Hamburg! Won’t you join us?

A campaign to promote openness to other cultures in local authorities and recruit young foreigners in the Hamburg public services. 500 training places were offered in the police, fire service, prisons and courts, resulting in an increase in foreign residents of the city following apprenticeships.

Lille

International Label

A project launched by the local university to promote inclusion of foreign students and mobility of its own students. The International Label is awarded to students who have followed an intercultural module, language course and mobility programme as part of their diploma.

Prague

Libraries for All

Part of a wider European project to provide multilingual services through public libraries to promote inclusion. Services include books in other languages as well as language and IT courses for foreign residents.

Turin

Start a Business

The local chamber of commerce, tax and social security offices joined forces to provide support and advice to foreigners in the process of starting a new business. The project included a training course for foreign residents wanting to become entrepreneurs.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site