Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 10 février 2014

L’UE confirme l'octroi d'une nouvelle aide à la Mauritanie à l'occasion d'une visite à haut niveau

M. Andris Piebalgs, commissaire européen au développement, devrait annoncer aujourd'hui une aide d'un montant de 195 millions € destinée à soutenir la Mauritanie dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l’État de droit et des soins de santé au cours de la période 2014-2020.

Dans le cadre de sa visite, le commissaire rencontrera le président Abdel Aziz et le Premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf, avec lesquels il devrait s'entretenir, en particulier, de la coopération en cours entre l’UE et la Mauritanie dans les domaines de la sécurité, du développement et de la pêche. Le commissaire devrait également insister sur la volonté de l'UE d'accompagner le pays sur le chemin de la croissance et de le soutenir dans le rôle clé qu'il a à jouer en matière de sécurité au Sahel.

Cette visite, la première d'un commissaire en Mauritanie depuis 2008 — tombe à point nommé, puisqu'elle précède de quelques mois à peine le sommet UE-Afrique qui se tiendra à Bruxelles les 2 et 3 avril. La Mauritanie, qui occupe en ce moment la présidence de l'Union africaine, aura un rôle particulièrement essentiel à jouer lors de ce sommet.

Prenant la parole à l'occasion de ce déplacement, M. Piebalgs a déclaré: «Le pays aura un rôle particulièrement important à tenir au cours du prochain sommet UE-UA et peut continuer à compter, dans ce cadre, sur l'engagement de l'UE».

«De par sa situation géographique, la Mauritanie a également un rôle crucial à jouer pour aider à maintenir la stabilité au Sahel. Il ne saurait y avoir de développement sans sécurité et je tiens à féliciter ce pays pour tous les travaux qu'il entreprend afin d'améliorer la stabilité sur son territoire et dans l'ensemble de la région.»

Au cours de sa visite, M. Piebalgs participera au lancement d’un projet visant à remettre en état et à élargir la route longue de près de 200 km reliant Nouakchott à Rosso, axe essentiel entre la Mauritanie et le Sénégal. L’UE a alloué à ce projet une enveloppe de 51 millions € qui vient s'ajouter aux fonds mobilisés par le gouvernement mauritanien et par la Banque mondiale. Il s'agit là d'un exemple concret de ce qu'il est possible de réaliser en partenariat dans la région.

L'amélioration de cette voie de communication permettra à la Mauritanie, qui se trouve au confluent du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne, de jouer un rôle essentiel dans le commerce régional (notamment en contribuant à améliorer l'accès des exploitants agricoles aux marchés). La remise en état et l'élargissement de cette route marquent également une nouvelle étape vers l'achèvement du corridor de transport Tanger-Lagos, qui devrait donner un coup de fouet à l'intégration régionale et aux échanges commerciaux dans toute la région.

Cette visite sera aussi l'occasion, pour le commissaire, de constater par lui-même comment les principaux projets de l'UE changent la donne sur le terrain. Il se rendra ainsi dans une école pour filles dans le village de Toujounine et dans une école de police, exemple concret du lien entre sécurité et développement dans le pays (qui est au cœur de la stratégie de l’Union européenne dans la région du Sahel).

Contexte

La nouvelle aide financière annoncée aujourd’hui est financée par le Fonds européen de développement pour la période 2014-2020. Entre 2007 et 2013, l’UE a alloué 209 millions € en faveur de la Mauritanie, dont 25 millions € supplémentaires pour la stratégie en faveur du Sahel (stratégie de l’Union européenne visant à promouvoir la sécurité et le développement dans la région du Sahel), 11 millions € pour l’initiative du millénaire pour le développement et 8 millions € dans le cadre du mécanisme FLEX relatif à la vulnérabilité (ou V-FLEX), mis en place pour aider les pays à faire face aux effets de la crise économique.

Parmi les résultats concrets de l'aide apportée par l'UE à la Mauritanie figurent une amélioration sensible de la sécurité et de la qualité des routes dans l'ensemble du pays, un meilleur accès à l'énergie dans les zones tant rurales que semi-rurales (190 000 personnes de six wilayas, ou provinces, bénéficient ainsi de l'électricité) et l'accès à l'eau potable et à l'assainissement dans cinq régions.

Le commissaire a récemment annoncé la mobilisation d'un montant de 6,4 milliards € en faveur de la région de l’Afrique de l’Ouest (sous réserve de confirmation par les États membres) pour la période 2014-2020, ce qui devrait favoriser les investissements générateurs de croissance et d'emplois pour les 300 millions de citoyens que compte la région. La région de l'Afrique de l'Ouest comprend le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone, le Togo et la Mauritanie.

Pour plus d’informations

IP/13/1002: L'UE confirme son soutien au développement et à l'intégration de l'Afrique de l'Ouest

IP/14/124: M. Piebalgs se rend dans trois pays de l'Afrique de l'Ouest pour y débattre de l’avenir de la coopération au développement

Site web de la direction générale du développement et de la coopération – EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Contacts:

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)

Pour le public: Europe Direct par téléphone au 00 800 6 7 8 9 10 11 ou par courriel


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site