Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 30 octobre 2014

La Commission européenne adopte un «accord de partenariat» avec l'Espagne sur la mobilisation des Fonds structurels et d’investissement de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la période 2014-2020

La Commission européenne a adopté un «accord de partenariat» avec l'Espagne, définissant la stratégie à mettre en œuvre pour l'utilisation optimale des crédits des Fonds structurels et d’investissement européens dans tout le pays. Cet accord ouvre la voie à des investissements à hauteur de 28,58 milliards d’euros au total — en prix courants, comprenant le financement de la coopération territoriale européenne et l'initiative pour l'emploi des jeunes — au titre de la politique de cohésion pour la période 2014-2020. L'Espagne reçoit également une dotation de 8,29 milliards d'euros pour le développement rural et une enveloppe de 1,16 milliard d'euros destinée au secteur maritime et à la pêche.

Ces investissements de l'UE aideront à lutter contre le chômage, à dynamiser la compétitivité et à favoriser la croissance économique en soutenant l’innovation, l’éducation et la formation dans les villes, grandes et petites, et les zones rurales. Ils permettront également de promouvoir l’esprit d’entreprise et de combattre l’exclusion sociale, tout en contribuant à mettre en place une économie respectueuse de l’environnement et efficace dans l’utilisation des ressources.

Les Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI) se composent:

• du Fonds européen de développement régional

• du Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche

• du Fonds européen agricole pour le développement rural

M. Johannes Hahn, commissaire européen à la politique régionale, a commenté l'adoption de cet accord en ces termes: «Nous avons adopté aujourd'hui un plan d’investissement essentiel, qui met l'Espagne sur la voie de l’emploi et de la croissance pour les dix années à venir. Cet accord de partenariat traduit la détermination partagée par la Commission européenne et par l'Espagne d'utiliser le plus efficacement possible les investissements de l’UE. Conformément à la nouvelle politique de cohésion, nos investissements doivent revêtir un caractère stratégique et se concentrer sur l’économie réelle, la croissance durable et l'investissement dans le capital humain. Cependant, l’objectif premier pour les prochains mois n'est pas la rapidité mais la qualité dans la programmation des investissements issus des Fonds structurels et d’investissement européens pour la période 2014-2020. Nous aurons besoin de l'engagement de tous pour garantir la qualité des programmes qui seront mis en place.»

M. Hahn a ajouté: «Cette stratégie d’investissement s'appuie sur les efforts importants déjà déployés par l'Espagne pour que l'UE atteigne son objectif de développement à long terme et durable dans toutes ses régions moins développées. Cet accord de partenariat, qui couvre tous les Fonds structurels et d'investissement européens, constitue une base solide pour élaborer des programmes qui stimuleront la compétitivité et l'innovation, et fourniront aux PME l'accès si nécessaire au financement. Les Fonds ESI aideront les régions et les villes espagnoles à relever ces défis.»

Le commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion, M. László Andor, a quant à lui déclaré ce qui suit:

«Je félicite l'Espagne pour l'adoption de l'accord de partenariat et je remercie les autorités espagnoles pour leur fructueuse collaboration lors de son élaboration. Les choix stratégiques que fera l'Espagne dans le cadre de l'utilisation du Fonds social européen (FSE) l'aideront à faire face aux difficultés qu'elle traverse dans les domaines de l'emploi, de l'éducation et de l'inclusion sociale. Je suis convaincu que les quelque 7,660 milliards d'euros provenant du Fonds social européen et les 943 millions d'euros issus de l'initiative pour l'emploi des jeunes peuvent avoir un effet de levier important et qu'ils aideront l'Espagne à se rapprocher des objectifs de la stratégie Europe 2020 en matière d'emploi et de réduction de la pauvreté. Environ 2,3 milliards d'euros seront investis dans des mesures à destination des jeunes et étayeront la mise en œuvre de la garantie pour la jeunesse. Près de 2 milliards d'euros viendront en appui de mesures en faveur de la cohésion sociale telles que la lutte contre la mauvaise intégration de la population rom et la discrimination dont elle est victime. Enfin, le FSE soutiendra également des mesures visant à combattre le décrochage scolaire et à davantage orienter le système éducatif vers l'amélioration de l'employabilité des jeunes.»

M. Dacian Cioloș, commissaire européen à l'agriculture et au développement rural, a déclaré à ce sujet:

«Cet accord de partenariat avec l'Espagne constitue une avancée importante pour concevoir et mettre en œuvre une politique de développement rural fructueuse en Espagne, pour favoriser la coordination et les synergies avec les autres Fonds de l’UE et ainsi améliorer l’efficacité des investissements. Disposant d’un grand potentiel et de nombreux atouts, l’agriculture espagnole et ses zones rurales sont toutefois confrontées à des défis considérables. Les nouveaux programmes de développement rural contribueront à renforcer la compétitivité du secteur agro-alimentaire grâce à des mesures telles que la restructuration des exploitations agricoles, tout en tenant compte des valeurs de durabilité environnementale et sociale des zones rurales, au moyen de la promotion de la création d'emplois et de l'investissement afin d'améliorer les conditions de vie dans les campagnes.»

Mme Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a expliqué pour sa part:

«Grâce au Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, l'Espagne pourra s'attacher à libérer le potentiel de son économie bleue et se consacrer à la mise en œuvre intégrale de la nouvelle politique commune de la pêche. Je suis convaincue du bien-fondé de cette stratégie. Le FEAMP soutiendra ces efforts et la difficulté consiste maintenant à investir dans des projets qui donnent des résultats dans le domaine de la croissance et de l'emploi pour les communautés locales et les régions dans tout le pays».

Pour de plus amples informations:

MÉMO sur les accords de partenariat et les programmes opérationnels

Politique de cohésion en Espagne

Accord de partenariat Commission européenne - Espagne et Résumé

Contacts : Shirin Wheeler (+32 460 76 65 65) – Jonathan Todd (+32 4989 94107)

Roger Waite (+32 4989 61404) – Helene Banner (+32 4607 52407)


Side Bar