Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 23 octobre 2014

L'Union européenne va donner 24,4 millions d’euros pour dynamiser la recherche contre Ebola

La Commission européenne a annoncé aujourd'hui qu'elle allait puiser un montant de 24,4 millions d’euros sur le budget de l’UE pour donner à la recherche sur Ebola le coup de fouet dont elle a urgemment besoin. Le financement ira à cinq projets allant d’un essai clinique à grande échelle d’un vaccin potentiel à des tests de composés existants et nouveaux en vue de traiter le virus Ebola. Les fonds du programme Horizon 2020, le programme de recherche et d’innovation de l’UE, seront débloqués via une procédure accélérée en vue de commencer les travaux dès que possible. La Commission continue également d'œuvrer avec l’industrie à la mise au point de vaccins, de médicaments et de systèmes de diagnostic pour Ebola et d'autres maladies hémorragiques dans le cadre de l’Initiative en matière de médicaments innovants.

À cet égard, le président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, a déclaré: «Nous sommes engagés dans une course contre la montre concernant Ebola, et il nous faut à la fois faire face à la situation de crise et trouver une réponse à long terme. Je suis donc heureux d’annoncer qu’un financement supplémentaire de 24,4 millions d’euros sera mis à disposition, ce qui permettra d’accélérer certains des travaux de recherche les plus prometteurs visant à mettre au point traitements et vaccins contre ce virus.»

Mme Máire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne à la recherche, à l’innovation et à la science, a déclaré: «L'un des principaux messages de la communauté internationale réunie aujourd'hui à Genève sous les auspices de l'OMS est qu'il faut intensifier la recherche médicale sur Ebola. Les projets sélectionnés verront les meilleurs chercheurs et l'industrie conjuguer leurs efforts pour combattre cette maladie mortelle.»

Les financements qui seront accordés font suite à des propositions émanant d'équipes situées dans l’ensemble de l’UE et dans de nombreux pays tiers, propositions qui viennent d'être évaluées par un groupe d’experts indépendants (voir en annexe les projets sélectionnés).

Réagissant à cette annonce, le Pr Peter Piot, directeur de la London School of Hygiene and Tropical Medicine et l'un des découvreurs d'Ebola, a déclaré: «Je me réjouis vivement de cette action décisive de la Commission pour soutenir une série d'essais cliniques et d'études concernant le virus Ebola, qui vient s'ajouter à la contribution de l'Europe visant à mettre fin à une crise qui a déjà coûté la vie à tant de personnes.»

La Commission a également demandé au Partenariat des pays européens et en développement sur les essais cliniques (EDCTP) d'inclure dans son plan de travail les nouvelles épidémies qui frappent l’Afrique, y compris le virus Ebola. Cela permettra à l’EDCTP de financer des essais cliniques de médicaments, de vaccins et de systèmes de diagnostic lors de futurs appels à propositions.

L'annonce de la Commission coïncide avec la tenue d'une réunion de haut niveau aujourd’hui à l'OMS à Genève, à laquelle participent des représentants de la communauté internationale et de l’industrie. Cette réunion a pour objet de discuter de l’accès aux vaccins à court terme, du financement des campagnes de vaccination et d'immunisation, ainsi que de la conception, de la réglementation et de l'indemnisation des essais cliniques et de la capacité de production nécessaire.

Contexte

L’Union européenne a été présente dès le début de la crise. À elle seule, la Commission européenne a engagé jusqu'ici 180 millions d’euros d’aide humanitaire et d’aide au développement pour aider les pays touchés par l’épidémie. Cette aide consiste par exemple à apporter des soins de santé immédiats aux populations affectées et à aider à contenir la propagation de l’épidémie par des diagnostics rapides et des campagnes d'information sur la maladie. Outre l’aide financière, l’UE contribue aussi à la lutte contre l’épidémie par le déploiement d'experts sur le terrain et la coordination de livraisons de matériel et des évacuations éventuelles.

La Commission finance déjà des travaux de recherche qui concernent Ebola dans le cadre du septième programme-cadre pour des actions de recherche, de développement technologique et de démonstration (7e PC)de l'UE, qu'il s'agisse du développement de nouveaux médicaments antiviraux, de la mise en réseau des laboratoires de haute sécurité, de la gestion clinique des patients, particulièrement en Europe, ou de la recherche de solutions aux problèmes éthiques, administratifs et réglementaires ou goulets d'étranglement logistiques qui nuisent à la rapidité de la réaction scientifique.

Pour de plus amples informations

Site de coordination concernant Ebola:

http://europa.eu/newsroom/highlights/special-coverage/ebola/index_en.htm

Fiche d’information sur la réponse de l’UE au virus Ebola:

http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-14-599_fr.htm.

Site du programme Horizon 2020: http://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/

Contacts:

Michael Jennings (+32 22963388) Twitter: @ECSpokesScience

Monika Wcislo (+32 22986595)

Pour le grand public: Europe Direct par téléphone, au 00 800 6 7 8 9 10 11, ou par courriel

Annexe - Liste des projets sélectionnés

Intitulé

Coordinateur

Montant

Portée du projet

  • EbolaVac

GlaxoSmithKline Biologicals, BE

15 153 216 €

Mener des essais cliniques en Europe et en Afrique sur le vaccin candidat le plus avancé (ChAd3-EBOV). Ces essais fourniront une somme importante de preuves et d'informations concrètes quant à la sécurité du vaccin, à sa capacité à provoquer une réaction immunitaire protectrice et au calendrier de vaccination le plus approprié. Ils sont une étape indispensable avant les études sur l’effet protecteur du vaccin.

  • REACTION

Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), FR

2 575 810 €

Étude de la sûreté et de l'efficacité du favipiravir, un antiviral déjà agréé pour la grippe, d’abord dans un modèle animal de la maladie, puis avec des patients atteints du virus Ebola. Premiers résultats attendus après 6 mois.

  • Ebola_Tx

Prins Leopold Instituut voor Tropische Geneeskunde, BE

2 892 171 €

Étude de la sûreté, de l’efficacité et des aspects pratiques de l’utilisation de sang total ou de plasma de survivants pour le traitement des patients atteints du virus Ebola.

  • EVIDENT

Bernhard-Nocht-Institut fuer Tropenmedizin, DE

1 759 326 €

Recherche sur les interactions entre le virus Ebola et l'organisme du porteur. Cela permettra d'obtenir les réponses urgentes qui sont nécessaires concernant la physiopathologie et la transmissibilité de la maladie, de mieux orienter les projets d'essais cliniques de vaccins et de traitements potentiels, et d'améliorer la gestion des patients atteints du virus Ebola.

  • IF-EBOla

Institut de recherche pour le développement, FR

1 992 770 €

Étude de la sécurité et de l’efficacité contre Ebola de l'utilisation des anticorps produits chez les chevaux en vue de l'immunisation passive des patients porteurs de ce virus.

24 373 293 €


Side Bar