Navigation path

Left navigation

Additional tools

Décollage en vue: pour réussir, la nouvelle stratégie macrorégionale de l'Union pour la région adriatico-ionienne devra être bien ciblée

European Commission - IP/14/114   05/02/2014

Other available languages: EN DE IT EL SL HR

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 5 février 2014

Décollage en vue: pour réussir, la nouvelle stratégie macrorégionale de l'Union pour la région adriatico-ionienne devra être bien ciblée

Les préparatifs pour la mise en place d’une toute nouvelle stratégie macrorégionale visant à favoriser la coopération entre les huit pays de la région adriatique et ionienne ont franchi une étape décisive. Organisée par la présidence grecque du Conseil de l’Union européenne et la Commission européenne, une conférence des parties prenantes de haut niveau a lieu à Athènes les 6 et 7 février. Elle marque la fin d’une large consultation à laquelle ont participé les parties prenantes et la société civile de l’ensemble des huit pays.

Les résultats de cette consultation seront intégrés dans le courant de l'année à une proposition formelle de M. Johannes Hahn, commissaire chargé de la politique régionale, visant à établir une stratégie sur mesure tenant compte des besoins et des capacités de la région. Elle fait suite à une demande formulée par les dirigeants de l’Union européenne en décembre 2012 visant à mettre en place la nouvelle stratégie macrorégionale d’ici la fin de 2014.

Cette semaine, lors de la conférence, le commissaire Hahn et Mme Maria Damanaki, commissaire chargée des affaires maritimes et de la pêche, rencontreront les ministres des affaires étrangères des pays concernés, qui font partie de l’actuelle initiative Adriatique et Ionienne. Plus de 500 représentants des administrations nationales, régionales et locales, des entreprises, de la société civile, des universités, des médias et des associations régionales contribueront aux débats lors de la conférence. M. Antonis Samaras, Premier ministre grec, ouvrira la conférence.

C’est la première fois, dans le cadre d'une stratégie macrorégionale, que des pays de l’UE (Croatie, Grèce, Italie, Slovénie) et des pays tiers (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Serbie) collaborent à parts égales pour relever des défis communs en s’appuyant sur des atouts partagés. Dans une région qui a incontestablement connu quelques-uns des plus importants conflits d’Europe, la stratégie permettra de rapprocher les Balkans occidentaux de l’Union européenne. L’accent sera mis en particulier sur la croissance bleue, le transport, le tourisme durable et la protection de l’environnement. L'objectif est de contribuer à la prospérité et la création d’emplois dans la région.

En amont de la conférence d'Athènes, M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique régionale, a déclaré: «Nous sommes à une étape essentielle de nos préparatifs visant à établir une stratégie sur mesure pour la macrorégion adriatico-ionienne. Grâce à la vaste consultation qui a eu lieu et à son approche ascendante, la stratégie devrait se concentrer sur les besoins et les défis précis de cette partie de l’Europe et des citoyens qui y vivent. Concernant quatre membres de l’UE et quatre pays non-membres de l’UE, la stratégie contribuera également à renforcer l’intégration des Balkans occidentaux en leur offrant la possibilité de travailler avec leurs voisins dans des domaines d’intérêt commun. Il s’agit de la troisième stratégie macrorégionale de l’Europe. Nous avons compris l’importance de l’engagement politique et la nécessité pour les pays participants de concentrer leurs efforts sur l'approche macrorégionale. Ce sera un facteur déterminant pour la réussite de la stratégie.» 

Mme Maria Damanaki, commissaire européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a ajouté à ce sujet: «Notre stratégie pour la croissance bleue souligne que les mers et les océans peuvent générer une croissance économique importante et les emplois dont nous avons tant besoin. Les nations adriatiques et ioniennes ont déjà démontré qu'elles partageaient la même volonté de relever en commun les défis régionaux: depuis 2007, elles ont réalisé 135 projets de coopération dans les secteurs marin et maritime, d'une valeur atteignant quasiment un demi-milliard au total. Je me réjouis de la discussion avec les États membres et les parties prenantes sur la manière dont nous pouvons nous appuyer sur ce succès et donner à ce processus l’élan nécessaire pour surmonter les défis restant encore à relever pour garantir l'utilisation la plus productive et durable de ce que nous offrent nos mers et nos côtes».

La stratégie maritime pour la mer Adriatique et la mer Ionienne, adoptée par la Commission le 30 novembre 2012, est intégrée à la stratégie qui s'articulera autour de quatre piliers fondamentaux: la croissance des secteurs marin et maritime, l'interconnexion de la région (réseaux de transport et d'énergie), la qualité environnementale et le tourisme durable. En outre, le renforcement des capacités, de même que la recherche, l’innovation et les petites et moyennes entreprises contribueront aux quatre domaines prioritaires.

Les consultations des parties prenantes ont été réalisées entre septembre et décembre 2013. Deux pays, un État membre et un pays tiers, ont été chargés de la coordination de la consultation pour chacun des quatre piliers: la Grèce et le Monténégro pour la croissance marine et maritime, l’Italie et la Serbie pour les transports et l’énergie, la Slovénie et la Bosnie-Herzégovine pour l’environnement, et la Croatie et l’Albanie pour le tourisme. D'octobre 2013 à janvier 2014, une large consultation publique en ligne sur la stratégie a également été lancée par la Commission. 

Contexte

Sous la direction de M. Johannes Hahn, une nouvelle approche pour les régions travaillant ensemble a été élaborée avec succès. Les stratégies macrorégionales aident les pays à s’attaquer aux problèmes communs, tels que la pollution, la criminalité, les liaisons manquantes dans les réseaux de transport et le manque de compétitivité.

Le Conseil européen des 13 et 14 décembre 2012 a officiellement demandé à la Commission européenne de présenter une stratégie de l’Union pour la région adriatico-ionienne avant la fin de 2014, en s'appuyant sur les expériences positives des régions du Danube et de la mer Baltique. La demande du Conseil européen était subordonnée à l'évaluation du concept des stratégies macrorégionales adoptée par la Commission en juin 2013 et approuvée par le Conseil de l'UE le 22 octobre 2013.

Ces stratégies sont soutenues par des fonds régionaux alloués aux États membres, notamment au titre de la politique de cohésion. Les pays tiers peuvent disposer de fonds de préadhésion (IAP). La réforme de la politique de cohésion pour 2014-2020 privilégie cette approche macrorégionale et permet de mieux combiner différents fonds européens au-delà des frontières et au sein des projets.

Informations complémentaires

Vers une stratégie maritime pour la mer Adriatique et la mer Ionienne

Conférence des parties prenantes sur la stratégie de l'Union pour la mer Adriatique et la mer Ionienne

Une stratégie maritime pour la mer Adriatique et la mer Ionienne

Twitter: @EU_Regional @JHahnEU #EUSAIR

Contacts :

Shirin Wheeler (+32 2 296 65 65 - +32 460766565)

Annemarie Huber (+32 2 299 33 10 - +32 460 793310)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website