Navigation path

Left navigation

Additional tools

Concentrations: la Commission ouvre une enquête approfondie sur le projet d'acquisition de Cemex West par Holcim

European Commission - IP/13/986   22/10/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, 22 octobre 2013

Concentrations: la Commission ouvre une enquête approfondie sur le projet d'acquisition de Cemex West par Holcim

La Commission européenne a ouvert une enquête approfondie visant à évaluer si le projet de rachat de l'entreprise allemande Cemex West par son concurrent suisse Holcim est conforme au règlement de l'UE sur les concentrations. Les deux entreprises fournissent du ciment et d'autres matériaux de construction dans le monde entier. La Commission craint que l'opération ne réduise la concurrence dans les régions d'Allemagne et de Belgique où Cemex West est un concurrent réel ou potentiel d'Holcim. L'ouverture d'une enquête approfondie ne préjuge pas de l'issue de la procédure. La Commission a maintenant 90 jours ouvrables, jusqu'au 10 mars 2014, pour prendre la décision.

Holcim entend acquérir une partie des activités de Cemex Group dans les domaines du ciment, du béton prêt à l'emploi, des agrégats et des matériaux de cimenterie dans l'Ouest de l'Allemagne, ainsi qu'un petit nombre d'installations et de sites en France et aux Pays-Bas.

L'enquête initiale menée par la Commission sur le marché a montré que l'opération envisagée est de nature à réduire la concurrence de manière substantielle dans les régions d'Allemagne et de Belgique où Holcim et Cemex West se font concurrence ou sont bien placées pour se faire concurrence. La Commission craint en particulier que l'opération ne permette aux producteurs de ciment présents en Allemagne et en Belgique de coordonner leur comportement sur le marché ou ne facilite une telle coordination.

Dans son évaluation, la Commission tient compte de caractéristiques spécifiques liés au secteur de la cimenterie, tels que la forte concentration du marché en Allemagne et en Belgique, les coûts d'entrée sur le marché élevés, l'importance des liens commerciaux et culturels entre entreprises, le degré de transparence des prix du ciment et de la production et les ententes auxquelles des entreprises de cimenterie ont participé en Belgique et en Allemagne par le passé. Dans ce contexte, la disparition d'un acteur aussi important que Cemex West pourrait rendre la coordination plus effective et plus durable et dissuader ainsi les concurrents de s'étendre dans des régions où Holcim est forte.

En outre, l'enquête de la Commission a montré qu'Holcim et Cemex West étaient les principaux fournisseurs de laitier granulé de haut fourneau, un sous-produit de la production d'acier, utilisé comme substitut du clinker pour la production de ciment et comme substitut du ciment pour la production de béton. L'enquête initiale menée par la Commission sur le marché a montré que la position de force d'Holcim et de Cemex West sur le marché pouvait permettre à l'entité issue de la concentration d'augmenter les prix du laitier granulé de haut fourneau en l'absence de pression concurrentielle suffisante de la part des acteurs restants.

La Commission doit à présent examiner de manière approfondie le projet d’acquisition afin de déterminer si ses craintes initiales sont fondées. L'opération a été notifiée à la Commission le 3 septembre 2013.

Contexte

Holcim est une entreprise basée en Suisse qui fournit du ciment, des agrégats, du béton prêt à l'emploi, de l'asphalte et des matériaux de cimenterie dans plus de 70 pays.

Cemex West est composée de plusieurs entités opérationnelles, filiales de Cemex Group, dont le siège est situé à Mexico. Cemex Group est un acteur mondial sur le marché des matériaux de construction, présent dans le monde entier dans les domaines du ciment, du béton prêt à l'emploi, des agrégats et des matériaux de construction connexes. Les actifs de Cemex West sont situés en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Rhénanie-Palatinat et dans la Sarre (Allemagne), ainsi qu'en France et aux Pays-Bas, près de la frontière allemande.

L'opération Holcim/Cemex West est liée à une autre concentration par laquelle Cemex acquerra le contrôle de l'ensemble des activités d'Holcim dans les domaines du ciment, du béton prêt à l'emploi et des agrégats en République tchèque et en Espagne. Cette deuxième opération n'atteint pas les seuils de chiffre d'affaires prévus par le règlement sur les concentrations et a donc été notifiée aux autorités de la concurrence espagnoles et tchèques. Toutefois, à la suite d'une demande formulée par l'Espagne en vertu de l'article 22 du règlement sur les concentrations, la Commission a accepté d'évaluer le volet espagnol de cette opération (voir IP/13/977 du 18 octobre 2013). L'autorité tchèque de la concurrence a décidé de ne pas s'associer à la demande de l'Espagne et poursuit son examen des effets potentiels de la deuxième opération sur la concurrence en République tchèque. L'ouverture d'une enquête approfondie dans l'affaire Holcim/Cemex West ne préjuge en rien de l'issue des procédures en ce qui concerne l'Espagne et la République tchèque.

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

La Commission a pour mission d'apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations) et d'empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d’une opération, la Commission dispose en général d’un délai maximal de vingt-cinq jours ouvrables pour décider d’autoriser cette opération (phase I) ou d’ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Aucune autre enquête de phase II n'est en cours.

De plus amples informations seront disponibles sur le site web de la DG Concurrence, dans le registre public des affaires de concurrence, sous le numéro M.7009.

Contacts :

Antoine Colombani (+32 2 297 45 13, Twitter: @ECspokesAntoine )

Marisa Gonzalez Iglesias (+32 2 295 19 25)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website