Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission et les États membres se préparent à l’application immédiate de la Garantie pour la jeunesse

European Commission - IP/13/969   17/10/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 17 octobre 2013

La Commission et les États membres se préparent à l’application immédiate de la Garantie pour la jeunesse

La Commission européenne et les États membres participent les 17 et 18 octobre à un séminaire organisé par l’Union européenne à La Hulpe, en Belgique, pour discuter de l’application pratique de la Garantie pour la jeunesse. Ce séminaire s’inscrit dans un programme mis en place par la Commission pour aider les autorités nationales à concevoir et développer leur propre dispositif en la matière, qui comporte aussi une assistance technique et une aide financière.

Le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, a déclaré: «Je me réjouis que les vingt-huit États membres se rencontrent aujourd’hui pour discuter de la meilleure manière d’apporter des résultats concrets à la jeunesse. En apprenant les uns des autres, et grâce au soutien de la Commission, les États membres disposent des instruments requis pour mettre sous leur forme définitive leurs plans d’application de la Garantie pour la jeunesse et s’assurer qu’aucun jeune n’est laissé sans espoir ni perspectives. J’ai hâte de recevoir les plans finals des États membres, de manière que l’application de la Garantie puisse commencer immédiatement.»

La Garantie pour la jeunesse a pour objectif de lutter contre le chômage des jeunes en veillant à ce que chaque jeune âgé de moins de 25 ans se voie proposer une offre décente d’emploi, de formation complémentaire, d’apprentissage ou de stage dans les quatre mois suivant sa sortie de l’enseignement formel ou la perte de son emploi. Tous les États membres en ont approuvé le principe et doivent maintenant soumettre un plan d’application décrivant le fonctionnement pratique et le financement de leur dispositif.

Plus spécifiquement, ce plan d’application devrait indiquer:

  • le rôle des pouvoirs publics chargés de l’enseignement et de l’emploi, des organisations de jeunesse et des représentants des travailleurs et des employeurs;

  • les réformes structurelles et autres initiatives qui seront lancées pour mettre en place la Garantie;

  • le mode de financement de la Garantie, grâce notamment à l’aide de l’Initiative pour l’emploi des jeunes et au Fonds social européen;

  • un calendrier pour l’application et le suivi des progrès accomplis.

Les États membres peuvent utiliser le Fonds social européen, qui sera doté de plus de 10 milliards d’euros par an entre 2014 et 2020, pour mettre en place leur propre dispositif. Ceux qui comptent des régions où le taux de chômage des jeunes est supérieur à 25 % peuvent prétendre à un financement supplémentaire au titre de l’Initiative de l’Union européenne pour l’emploi des jeunes, d’un montant de six milliards d’euros (susceptible d’être porté à huit milliards par la suite).

Les États membres qui se trouvent dans ce cas doivent soumettre leur plan d’application avant la fin de l’année. Les autres ont jusqu’à la mi-2014 pour le faire. La République tchèque, la Croatie et la Pologne ont déjà soumis un avant-projet de leur plan.

Contexte

Après l’adoption de la recommandation sur la Garantie de la jeunesse par le Conseil en avril (MEMO/13/152), et dans le prolongement de l’intense activité politique déployée l’été dernier sur le terrain de l’emploi des jeunes, les États membres doivent se préparer à l’application pratique. Dans un premier temps, un processus de planification spécifique garantira également, en toute transparence, une concrétisation optimale de l’Initiative pour l’emploi des jeunes. Dans le droit fil de la communication de la Commission [«Un appel à l’action contre le chômage des jeunes» (IP/13/558)] et des conclusions du Conseil européen à cet égard, les États membres dont certaines régions affichent un taux de chômage des jeunes supérieur à 25 % doivent soumettre leur plan d’application de la Garantie d’ici à décembre 2013; les autres États membres doivent le faire en 2014.

Les participants au séminaire de la Hulpe examineront les composantes fondamentales d’un dispositif de Garantie pour la jeunesse dans le contexte d’une discussion informelle, par la présentation d’exemples et l’échange de bonnes pratiques. Chaque État membre pourra apprendre de l’expérience des autres et progresser dans la conception et la rédaction de son plan d’application. Les coordonnateurs nationaux de la Garantie, qui dirigeront l’élaboration de ces plans, et des représentants des autorités de gestion du Fonds social européen seront présents.

Pour de plus amples informations:

Couverture EbS du séminaire:

http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?&ref=I082736&sitelang=fr

Séquence vidéo sur la Garantie pour la jeunesse

http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?sitelang=fr&ref=I077033

Article sur le site web de la DG Emploi:

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=89&langId=frhttp://ec.europa.eu/social/main.jsp?langId=en&catId=89&newsId=1981&furtherNews=yes

Emploi des jeunes:

http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=1036&langId=fr

Site web de M. Andor

Suivez @László AndorEU sur Twitter

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique sur l’emploi, les affaires sociales et l'inclusion de la Commission européenne

Responsables :

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website