Navigation path

Left navigation

Additional tools

Journée mondiale de l’alimentation: la Commission réaffirme sa volonté de réduire le gaspillage alimentaire en Europe

European Commission - IP/13/953   16/10/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 16 octobre 2013

Journée mondiale de l’alimentation: la Commission réaffirme sa volonté de réduire le gaspillage alimentaire en Europe

Cette Journée mondiale de l’alimentation nous donne l'occasion de rappeler que dans le monde, près d'un tiers des aliments sont gaspillés, ce qui représente 1,3 milliard de tonnes par an selon l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture. Quelque 90 millions de tonnes de denrées alimentaires sont jetées chaque année en Europe, hors déchets alimentaires agricoles et rejets de poisson.

M. Janez Potočnik, commissaire européen chargé de l’environnement, a déclaré à ce sujet: «Lorsque 870 millions de personnes connaissent la faim chaque jour, rien ne peut justifier le gaspillage d'un tiers de la production alimentaire mondiale. L’UE s’est fixé un objectif ambitieux, celui de réduire de moitié le gaspillage d’aliments encore propres à la consommation d’ici à 2020. Nous nous efforçons de rendre le système alimentaire durable dans son ensemble et de remédier aux insuffisances en matière d'utilisation des ressources d'un bout à l'autre de la chaîne alimentaire, en commençant par la question des déchets alimentaires. J’espère que cela contribuera, à terme, à rendre le système alimentaire mondial plus résilient.»

Le commissaire européen chargé de la santé et de la politique des consommateurs, M. Tonio Borg, a déclaré à ce propos: «Pour être en mesure d'utiliser efficacement les ressources et d'éviter les gaspillages alimentaires qui peuvent l'être, sans pour autant compromettre la sécurité des aliments, il est fondamental de travailler avec l'ensemble des acteurs de la chaîne d'approvisionnement alimentaire - de la fourche à la fourchette.» «Je salue l'initiative prise récemment par la Belgique en vue de supprimer la TVA sur le don de denrées alimentaires aux banques alimentaires. Cette mesure encouragera le don aux banques alimentaires de denrées alimentaires qui, autrement, sont jetées lorsque se rapproche la date de durabilité minimale obligatoire («à consommer de préférence avant»)/date limite de consommation. Cette situation profitera aux distributeurs comme aux banques alimentaires. J’encourage les autres États membres à se pencher sur cette question.»

On observe un gaspillage de denrées alimentaires tout au long de la chaîne alimentaire: des agriculteurs jusqu'aux consommateurs, en passant par l’industrie alimentaire, la distribution et la restauration. Les raisons de ce phénomène sont diverses et propres au secteur. Parmi celles-ci, on distingue:

  • un manque de sensibilisation à la question, l'absence de planification des achats, la confusion qui règne en matière d'étiquetage des dates («à consommer de préférence avant» et «à consommer jusqu'au») et une certaine ignorance quant à la façon d'accommoder les restes (ménages);

  • la taille standard des portions, la difficulté d’anticiper le nombre de clients (restauration);

  • une gestion inefficace des stocks, des stratégies de commercialisation pouvant entraîner des achats inutiles («deux produits pour le prix d'un», «1 produit offert à l'achat d'un produit) (distribution);

  • la surproduction, les dommages causés aux produits et aux emballages (agriculteurs et industrie alimentaire);

  • un stockage inapproprié (ensemble de la chaîne alimentaire); et

  • un conditionnement inadéquat.

Mesures prises par l'Union

La «Feuille de route pour une Europe efficace dans l’utilisation des ressources» présente l'alimentation comme l'un des principaux secteurs dans lesquels l'utilisation des ressources doit être améliorée. Dans ce document, la Commission annonçait qu'elle continuerait d'examiner les moyens de limiter autant que possible le gaspillage tout au long de la chaîne d’approvisionnement alimentaire et de rechercher des mesures incitatives pour réduire de moitié, d'ici à 2020, l’élimination de denrées alimentaires encore propres à la consommation.

La Commission étudie actuellement, en étroite coopération avec les parties intéressées, des experts et les États membres de l’Union, les moyens de réduire le gaspillage alimentaire sans pour autant compromettre la sécurité des aliments, et elle étudie les possibilités d’action qui s'offrent à l’Union. Le groupe de travail sur les déchets alimentaires travaille à la définition de bonnes pratiques et examine les possibilités d'action au niveau de l’Union pour réduire le gaspillage alimentaire et les obstacles existants. Les sujets abordés sont nombreux: don d’excédents alimentaires aux banques alimentaires, étiquetage des dates, aliments pour animaux, circuits alimentaires courts, bioénergie, etc.

La Commission a également lancé une campagne de sensibilisation qui comprend: un clip viral sur les déchets alimentaires, «10 conseils pour réduire les déchets alimentaires» dans toutes les langues de l’Union et une clarification des mentions «à consommer de préférence avant» et «à consommer jusqu’au» dans toutes les langues de l’Union.

Elle recense aussi les bonnes pratiques en matière de réduction des déchets alimentaires.

Prochaines étapes

Pour faire suite à l’adoption de la Feuille de route pour une utilisation efficace des ressources et à la consultation publique sur l’alimentation durable, les services de la Commission examinent actuellement les meilleurs moyens d'appliquer le concept d’utilisation efficace des ressources à la production et à la consommation de denrées alimentaires, en vue d'éviter notamment le gaspillage alimentaire. La Commission a l’intention de présenter une initiative dans ce domaine dans les mois à venir.

Contexte

La quantité de déchets alimentaires est aussi élevée dans les pays industrialisés que dans les pays en développement: plus de 40 % des pertes alimentaires se produisent au niveau de la distribution et des consommateurs dans les pays industrialisés, et après la récolte et pendant la transformation dans les pays en développement.

Pour de plus amples informations:

http://ec.europa.eu/environment/eussd/food.htm

http://ec.europa.eu/food/food/sustainability/index_en.htm

Suivez-nous sur Twitter: @ eu_consumer

Contacts:

Joe Hennon (+32 2 295 35 93)

Monica Westeren (+32 2 299 18 30)

Frédéric Vincent (+32 2 298 71 66)

Aikaterini Apostola (+32 2 298 76 24)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website