Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 20 septembre 2013

Le Mois du marché unique commence, avec des débats sur l’emploi

Lundi prochain, 23 septembre, sera lancé le premier d’une série de quatre débats en ligne sur le marché unique, dans le cadre du Mois du marché unique qui s’ouvrira ce jour-là pour se clôturer le 23 octobre 2013. S’inscrivant dans le contexte plus large de l’année 2013 déclarée «Année européenne des citoyens», le Mois du marché unique — qui est une initiative commune du Parlement européen et de la Commission — sera l’occasion, pour les citoyens et toute partie intéressée, de formuler des propositions pour l’avenir de l’UE et d'en débattre en direct et en ligne avec d’autres citoyens, d’autres parties intéressées, des représentants des pouvoirs publics, des décideurs politiques et des experts de toute l’Europe. La Commission se met au numérique pour associer les citoyens et la société civile à l’élaboration de son agenda politique. Commençant le 23 septembre à 11h00 HEC par une discussion avec Michel Barnier, commissaire européen chargé du marché intérieur et des services, le forum en ligne offrira aux parties intéressées un canal unique pour dialoguer directement avec les décideurs politiques à Bruxelles. Il accueillera des débats sur quatre thèmes – l’emploi, les droits sociaux, les banques, et le commerce électronique – dans l’ensemble des 24 langues de l’UE.

Les premiers débats, qui auront lieu du lundi 23 au mercredi 25 septembre, porteront sur 111 propositions émanant de 17 pays (d'autres propositions continuent d'arriver) sur des questions touchant à l’emploi: comment créer davantage d’emplois, comment créer une entreprise, comment améliorer la qualité des emplois disponibles. Les idées soumises vont de l’instauration d’une carte de mobilité professionnelle pour les infirmières aux moyens de créer des perspectives d’emploi pour les personnes handicapées. Ces débats interviennent à l’heure où le taux de chômage atteint presque 12 % dans l’UE et dépasse même 26 % dans certains pays. Même s’il n’existe pas de solution simple, le marché unique européen offre aux travailleurs la possibilité de chercher un emploi ou de proposer leurs services comme professionnels dans chacun des 28 États membres de l’UE. Dans les jours qui viennent, les particuliers, les entreprises et les organisations professionnelles pourront faire part de leur expérience concrète sur les obstacles qui existent encore et formuler leurs propositions en vue de l’adoption de mesures au niveau européen.

Commentant le Mois du marché unique, Michel Barnier a déclaré: «Cette initiative vise à combler le fossé qui existe entre ceux qui décident des politiques et les élaborent et ceux qui sont censés en bénéficier – la société civile, les citoyens et les entreprises. Nous espérons des échanges libres et ouverts sur toute une série de propositions pour remédier aux carences que présente encore le marché unique. Si nous voulons créer davantage d'emplois et gagner en compétitivité, il est essentiel d'améliorer son fonctionnement pour nos concitoyens, les consommateurs et les PME. Il s’agit d’un projet innovant, qui tire profit de la capacité de l’internet de mettre en contact les personnes aux quatre coins d'un continent vaste et divers.»

Contexte

Les débats du Mois du marché unique mois se dérouleront en ligne sur le forum yourideasforeurope.eu durant quatre semaines successives qui porteront chacune sur un thème politique différent:

  1. du 23 au 25 septembre, sur l’emploi: comment trouver un emploi, monter son entreprise, ou faire valoir ses qualifications en Europe?

  2. du 30 septembre au 2 octobre, sur les droits sociaux: quels doivent être les droits en matière de protection sociale dans le marché unique de l’UE, en termes de retraites, de soins de santé, de services publics...?

  3. du 7 au 9 octobre, sur les banques: que faire de plus pour protéger les dépôts, prévenir une nouvelle crise financière et faire en sorte que les banques investissent dans l’économie réelle afin de stimuler la croissance?

  4. du 14 au 16 octobre, sur le commerce électronique: avec quelle facilité vend-on aujourd'hui en ligne, ou achète-t-on et fait-on livrer dans un autre État membre en tant que client? Jusqu'à quel point les données qui sont partagées sur les réseaux sociaux sont-elles protégées?

Le Mois du marché unique est une occasion exceptionnelle pour les cybercitoyens européens de commenter, critiquer et affûter les nouvelles idées qui ont été soumises sur la toile. Les participants peuvent interagir de plusieurs façons avec les décideurs politiques. Ils peuvent:

  1. voter et émettre des observations sur les propositions formulées par des particuliers, des organisations et des entreprises;

  2. interroger des experts de l’UE, des députés européens et d’autres personnalités de l’Union et des États membres, et débattre avec eux lors de discussions en direct sur internet.

Cinq participants seront invités à un dernier débat avec le commissaire Barnier sur EuroNews le 23 octobre au Parlement européen, à Strasbourg.

Des idées peuvent encore être présentées sur la plateforme en ligne. Plus de 300, couvrant tous les sujets, ont déjà été soumises par les parties prenantes et des particuliers. Ces idées, sur lesquelles il est déjà possible de voter, seront ouvertes à la discussion le 23 septembre en ce qui concerne le thème de l’emploi, le 30 septembre pour ce qui est des droits sociaux, le 7 octobre concernant les banques, et le 14 octobre pour le commerce électronique.

Des modérateurs indépendants résumeront les résultats de ces débats, c'est-à-dire les idées qui, de l'avis des participants, peuvent changer l’Europe. Ces conclusions feront également l'objet d'un rapport final qui sera publié et pourra nourrir les travaux futurs de l’UE.

Voir aussi le MEMO/13/804

Pour en savoir plus

yourideasforeurope.eu

Contacts :

Chantal Hughes (+32 2 296 44 50)

Audrey Augier (+32 2 297 16 07)

Carmel Dunne (+32 2 299 88 94)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website