Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 13 septembre 2013

Débat sur l’avenir de l'Europe: Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne, va dialoguer avec les citoyens italiens, croates, slovènes et autrichiens à Trieste

«Le fait que les Slovènes, les Croates et les Autrichiens débattent de l’avenir de l’Europe en même temps que les Italiens témoignent du pouvoir de l’Union européenne à abolir les frontières», a déclaré la vice-présidente de la Commission européenne Mme Viviane Reding. Elle s’exprimait dans la perspective du dialogue qui se tiendra avec plus de 500 citoyens et le ministre italien des affaires européennes Enzo Moavero Milanesi à Trieste, en Italie, le 16 septembre.

La rencontre de lundi sera la 29e d’une série de «dialogues avec les citoyens», que les commissaires européens tiennent actuellement dans toute l’Union européenne, aux côtés de responsables politiques nationaux et locaux et de membres du Parlement européen. Chaque débat s’articule autour de trois thèmes: la sortie de la crise économique pour l’Europe, les droits des citoyens et l’avenir de l’Europe.

«Ce dialogue transfrontalier avec les citoyens, organisé à Trieste, qui réunit des personnes de quatre pays voisins différents, est un excellent exemple de ce que signifie réellement une Europe sans frontières», a déclaré Mme Reding. «Nous ne devons jamais oublier que le droit de chaque citoyen européen à la libre circulation est un acquis précieux qui doit être préservé et protégé. Il n’est pas négociable. Les propos populistes alarmants sur le tourisme social n’ont pas lieu d’être en Europe. Nous devons rester fidèles aux principes qui constituent la base de l’Union européenne, et la libre circulation est fondamentale pour ce qu’est l’Union européenne et ce qu’elle représente. Je suis impatiente d’apprendre ce que représente l’Europe pour les Italiens, les Autrichiens, les Croates et les Slovènes qui se réuniront à Trieste.»

Ce dialogue avec les citoyens à Trieste est le premier événement de ce type qui réunira un public européen multinational. Il représente également l’aboutissement d’une série de dialogues qui ont eu lieu en Italie au cours de ces dix derniers mois: six dialogues se sont tenus dans le pays, depuis novembre 2012, pour culminer lors de ce dernier événement à Trieste.

Le débat se tiendra le lundi 16 septembre, de 14h30 à 16h30 au Palazzo dei Congressi, Stazione Marittima, à Trieste. Il sera animé par M. Gigi Donelli, journaliste italien de Radio 24.

Cet événement sera retransmis en direct par web streaming. Les citoyens de toute l’Europe pourront également y participer via Facebook ou Twitter en utilisant le mot-clic #EUDeb8.

Contexte

Sur quoi portent les dialogues avec les citoyens?

En janvier, la Commission européenne a donné le coup d'envoi de l’Année européenne des citoyens (IP/13/2), consacrée aux citoyens et à leurs droits: tout au long de cette année et l’année prochaine, des membres de la Commission européenne, ainsi que des responsables politiques nationaux et locaux et des membres du Parlement européen participeront à des dialogues avec les citoyens dans toute l’Union européenne, afin de débattre avec eux de leurs attentes pour l’avenir.

La vice-présidente Reding a déjà participé à des débats à Cadix (Espagne), à Graz (Autriche), à Berlin (Allemagne), à Dublin (Irlande), à Coimbra (Portugal), à Thessalonique (Grèce), à Bruxelles (Belgique), à Esch-sur-Alzette (Luxembourg), à Varsovie (Pologne), à Heidelberg (Allemagne), à Sofia (Bulgarie) et à Namur (Belgique). De nombreux autres dialogues seront organisés dans toute l’Union européenne en 2013 et dans les premiers mois de 2014. Ils mettront en présence des responsables politiques européens, nationaux et locaux et des citoyens de tous les horizons. Vous pouvez suivre tous les dialogues à cette adresse: http://ec.europa.eu/debate-future-europe.

De nombreux progrès ont été réalisés au cours des vingt années qui se sont écoulées depuis l’introduction de la citoyenneté de l’Union: la dernière enquête européenne montre qu'aujourd'hui, 62 % des citoyens de l’Union se sentent «européens». Dans toute l’UE, les citoyens exercent leurs droits au quotidien. Pourtant, ils n’ont pas toujours véritablement connaissance de ces droits. Par exemple, environ sept Italiens sur dix (65 %) indiquent ne pas être bien informés des droits dont ils jouissent en tant que citoyens de l’Union.

C'est pourquoi la Commission a déclaré 2013 Année européenne des citoyens. Les dialogues avec les citoyens sont au cœur de cette année européenne.

Pourquoi la Commission fait-elle cela maintenant?

Parce que l'Europe est à la croisée des chemins. Les prochains mois et les prochaines années seront déterminants pour le devenir de l’Union européenne alors que nombre de voix se font entendre en faveur du passage à une Union politique, à une Fédération d’États-nations ou à des États-Unis d’Europe. La poursuite de l'intégration européenne doit aller de pair avec le renforcement de la légitimité démocratique de l'Union. C’est pourquoi il importe plus que jamais que les citoyens européens participent activement au débat et fassent entendre leur voix.

Sur quoi ces dialogues déboucheront-ils?

Les réactions des citoyens au cours des dialogues contribueront à orienter la Commission dans l'élaboration d’une communication sur l’avenir de l’Europe. L'un des principaux objectifs de ces dialogues est de préparer le terrain pour les élections européennes de 2014.

Le 8 mai 2013, la Commission européenne a publié son deuxième rapport sur la citoyenneté de l’Union, qui propose 12 nouvelles mesures concrètes pour résoudre des problèmes que les citoyens européens continuent de rencontrer (IP/13/410 et MEMO/13/409). Ce rapport constitue la réponse de la Commission à une grande consultation en ligne lancée en mai 2012 (IP/12/461), ainsi qu’aux questions soulevées et aux suggestions formulées dans le cadre des dialogues menés avec les citoyens de l’UE sur leurs droits et sur leur avenir.

Pour en savoir plus

Pour de plus amples informations sur le dialogue de Trieste:

http://ec.europa.eu/debate-future-europe/citizens-dialogues/italy/trieste/index_en.htm

Débats avec les citoyens sur l’avenir de l’Europe:

http://ec.europa.eu/debate-future-europe

L’Année européenne des citoyens:

http://europa.eu/citizens-2013

Les Européens ont leur mot à dire - résultats de la consultation sur les droits des citoyens de l’Union:

http://ec.europa.eu/justice/citizen/files/eu-citizen-brochure_fr.pdf

Page d’accueil du site internet de Mme Viviane Reding, vice-présidente et membre de la Commission européenne chargée de la justice:

http://ec.europa.eu/reding

Suivez Mme Reding sur Twitter: @VivianeRedingEU

Pour participer au débat sur Facebook:

http://www.facebook.com/Europainitalia et sur Twitter: @Europainitalia et #EUdeb8

Contacts:

Mina Andreeva (+32 2 299 13 82)

Natasha Bertaud (+32 2 296 74 56)

ANNEXE

1. Les Italiens estiment que l’UE est la mieux placée pour prendre des mesures efficaces contre la crise

Source: Eurobaromètre standard 79 - Mai 2013

2. Cinq Italiens sur dix se sentent «citoyens de l'Union», trois sur dix savent ce que cela signifie

Source: Eurobaromètre standard 79 - Mai 2013

3. Les Italiens considèrent la libre circulation des personnes, des biens et des services comme la plus grande réalisation de l’UE, suivie de la paix entre les États membres

Source: Eurobaromètre standard 79 - Mai 2013


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website