Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 9 septembre 2013

Emploi: L’Observatoire européen des postes vacants met en lumière les possibilités d’emploi grandissantes dans le secteur des soins de santé

L’augmentation de la demande de main-d’œuvre dans le secteur des soins de santé est confirmée par la toute dernière édition de l’Observatoire européen des postes vacants qui vient d’être publiée par la Commission européenne. L’emploi dans le secteur des soins de santé de l’UE a progressé de presque 2 % par an entre 2008 et 2012. Ce chiffre s’explique à la fois par le vieillissement de la population, les progrès réalisés dans la technologie et les traitements, les attentes plus élevées vis-à-vis de la qualité des services et l’importance accrue donnée aux soins préventifs. En 2012, près d’un million de personnes ont été recrutées pour travailler dans le secteur des soins de santé.

Néanmoins, l’Observatoire montre une baisse générale de la demande sur le marché du travail de l’UE, avec 6 % de postes vacants en moins au quatrième trimestre de 2012 par comparaison avec le dernier trimestre de 2011. Le nombre de personnes recrutées a diminué au quatrième trimestre de 2012 dans la plupart des principales catégories professionnelles et a reculé (de 5 %) pour les professions intellectuelles et scientifiques pour la première fois depuis le deuxième trimestre de 2010.

Les professions ayant connu la plus forte croissance en termes de salariés après la catégorie des aides-soignants ont été les concepteurs et analystes de multimédia, les secrétaires d’administration et secrétaires spécialisés, les superviseurs dans les mines, les industries manufacturières et le bâtiment ainsi que les instituteurs de l’enseignement primaire et les éducateurs de la petite enfance.

László Andor, commissaire chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion, a déclaré: «L’Observatoire européen des postes vacants permet aux demandeurs d’emploi de déterminer les secteurs qui offrent les meilleures perspectives d’emploi. Il aide également les autorités publiques à investir dans la formation des travailleurs de manière à leur apporter les qualifications appropriées et à éviter les pénuries. Le dernier rapport confirme que les soins de santé font partie des secteurs dont le potentiel de création d’emplois en Europe est le plus important et où des investissements dans la formation sont urgents.»

Les aides-soignants figuraient parmi les professions ayant enregistré la plus forte croissance entre le quatrième trimestre de 2011 et le quatrième trimestre de 2012. Trois autres emplois de santé font partie des 25 professions ayant connu la plus forte progression: les cadres infirmiers et les sages-femmes, les techniciens de la médecine et de la pharmacie et les professions intermédiaires de la santé telles que les dentistes, les pharmaciens et les physiothérapeutes. À moyen terme, les perspectives d’emploi semblent plus prometteuses pour les infirmiers et les sages-femmes.

Le rapport souligne en outre qu’un certain nombre de pays doivent faire face au vieillissement de la main-d’œuvre dans le secteur de la santé. À titre d’exemple, plus de 40 % du personnel de santé en Bulgarie et dans les pays Baltes se situent dans la tranche d’âge des 50-64 ans, ce qui est sensiblement plus élevé que la moyenne communautaire.

L’augmentation des recrutements dans le secteur des soins de santé contraste avec la tendance générale reflétée dans l’Observatoire européen des postes vacants, avec un recul d’environ 4 % des recrutements dans l’UE-27 entre le quatrième trimestre de 2011 et celui de 2012. Les recrutements ont baissé dans la plupart des groupes professionnels et ont diminué pour la première fois depuis le deuxième trimestre de 2010 pour les professions intellectuelles et scientifiques. Dans le même temps, les recrutements de diplômés de l’enseignement supérieur ont augmenté de 2 %, ce qui pourrait indiquer qu’un plus grand nombre de personnes relevant des professions intellectuelles et scientifiques ont accepté un emploi exigeant un niveau de qualifications inférieur à leur profil.

Le potentiel de croissance du secteur des soins de longue durée sera le thème central d’une conférence intitulée «More and Better Jobs in Home Care Services» (des emplois plus nombreux et plus intéressants dans les services de soins à domicile) organisée le 12 septembre à Bruxelles par la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound).

Contexte

L’importance du secteur des soins de santé pour la création d’emplois en Europe a été mise en avant dans le paquet «emploi» d’avril 2012 (voir IP/12/380 et MEMO/12/252), qui comportait un document de travail des services de la Commission sur un plan d’action en faveur du personnel de santé dans l’Union.

Le secteur des soins de santé emploie de façon directe environ un travailleur sur dix dans l’UE, l’Allemagne et le Royaume-Uni employant environ 60 % du personnel de ce secteur dans l’UE-27 selon l’Observatoire européen des postes vacants.

Les métiers de la santé font partie des principales professions connaissant une forte pénurie en Europe, les postes vacants étant difficiles à pourvoir selon le rapport européen de 2012 sur les emplois vacants et le recrutement de la Commission européenne.

Une analyse des tendances clés pour les infirmiers et les sages-femmes dans le panorama européen des compétences montre qu’une combinaison de facteurs contribue à l’inadéquation entre l’offre et la demande: le nombre insuffisant des infirmiers formés, la concurrence internationale en matière de recrutement des infirmiers, une demande de remplacement importante compte tenu du nombre croissant d’infirmiers et de sages-femmes proches de l’âge de la retraite, les taux d’abandon élevés, la rémunération et les conditions de travail et le manque d’attrait pour un travail physique pénible.

L’Observatoire européen des postes vacants est un bulletin trimestriel publié par la direction générale de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion de la Commission européenne. Cette publication s’inscrit dans le cadre de l’initiative phare Europe 2020 «Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois».

Pour de plus amples informations

Actualités sur le site de la DG Emploi

Plus d'informations sur l'Observatoire européen des postes vacants

Site web du commissaire László Andor

Suivez László Andor sur Twitter

Recevez gratuitement par courrier électronique le bulletin d'information sur l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion de la Commission européenne.

Contacts :

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website