Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 26 juillet 2013

L’accord commercial entre l’UE et la Colombie en vigueur à partir du 1er août

Les barrières commerciales entre l’UE et la Colombie seront levées à compter du 1er août 2013, lorsqu’un accord commercial global et approfondi entrera provisoirement en vigueur. Cet accord ouvrira les marchés de l’UE et de la Colombie à leurs exportateurs respectifs, ce qui permettra à terme d’économiser chaque année plus de 500 millions d’euros. L’amélioration et la stabilisation des conditions de commerce et d’investissement devraient permettre de stimuler les échanges commerciaux et les flux d’investissement entre l’UE et la région andine. L’accord a été signé par l’UE, la Colombie et le Pérou en juin 2012 et sera maintenant appliqué par les trois parties.

«Cet accord ouvre un nouveau chapitre dans les relations entre l’UE et la Colombie», a déclaré Karel De Gucht, commissaire européen au commerce. «J’espère maintenant que les entreprises des deux parties exploiteront pleinement les nombreuses possibilités qu’offre l’accord. Faisons de celui-ci un tremplin vers un resserrement des liens entre l’UE et la région andine».

L’accord ouvrira les marchés aux produits échangés entre l’UE, la Colombie et le Pérou. À l’issue de la période de transition, les produits industriels ainsi que les produits de la pêche ne seront plus soumis à des droits de douane, alors que les échanges de produits agricoles seront sensiblement plus ouverts. De ce fait, les exportateurs pourront économiser jusqu’à 500 millions d’euros par an au seul titre des droits de douane.

Le nouveau régime commercial aura pour avantage essentiel de créer un climat économique plus transparent, plus prévisible et mieux applicable. Cette évolution devrait ouvrir de nombreuses perspectives aux entreprises et aux consommateurs de part et d’autre. L’amélioration des conditions permettant de créer des liens entre les entreprises devrait déboucher sur des chaînes de valeur plus intégrées et faciliter les transferts de technologie.

L’accord UE-Colombie comporte des dispositions susceptibles d’avoir une incidence profonde sur le respect des droits de l’homme, le respect de l’État de droit et l’application effective des conventions internationales relatives au droit du travail et à la protection de l’environnement. Les organisations de la société civile seront systématiquement associées aux activités visant à s’assurer du respect de ces engagements.

L’accord entre l’UE, la Colombie et le Pérou vise également à renforcer l’intégration régionale entre les pays andins. C’est pourquoi la porte reste également ouverte aux autres pays andins – Équateur et Bolivie – afin qu’ils rejoignent ce partenariat.

Procédure de conclusion

La Colombie a finalisé ses procédures de ratification interne en juin et est prête à appliquer l’accord à partir du 1er août. L’UE et le Pérou ont déjà pris les mesures officielles nécessaires il y a quelques mois et appliquent déjà l’accord à titre bilatéral depuis début mars 2013 (IP/13/173).

En attendant que l’ensemble des États membres de l’UE aient ratifié l’accord, celui-ci est appliqué à titre provisoire uniquement. Les échanges commerciaux n’en sont toutefois pas affectés et l’économie peut d’ores et déjà profiter des avantages de l’accord.

Contexte

L’UE est la troisième source d’importations de la Colombie. Les importations en provenance de l’UE concernent essentiellement les machines et le matériel de transport. Dans le même temps, l’UE est le deuxième marché à l’exportation de la Colombie. Sur le marché de l’UE, la demande de produits colombiens concerne principalement les secteurs agricoles, les carburants et les industries extractives. L’accord commercial devrait permettra à la Colombie de diversifier ses exportations à destination de l’UE, non seulement dans les domaines de l’agriculture et de la pêche, mais aussi dans l’industrie. Les échanges entre l’UE et la Colombie ont enregistré une progression sensible au cours des dernières années et leur volume a dépassé les 14 milliards d’euros en 2012. L’UE reste en outre l’un des plus grands investisseurs en Colombie.

Pour en savoir plus

Texte intégral de l'accord commercial

MÉMO: Résumé des avantages de l'accord

Communiqué de presse (IP/13/173) L’accord commercial entre l’Union européenne et le Pérou devient opérationnel, la Colombie suivra, 28 février 2013

À propos des relations UE-Communauté andine

Contacts:

John Clancy (+32 2 295 37 73)

Helene Banner (+32 2 295 24 07)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website