Navigation path

Left navigation

Additional tools

Nouvelle initiative contre les violences faites aux femmes en République démocratique du Congo

European Commission - IP/13/723   23/07/2013

Other available languages: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, 23 juillet 2013

Nouvelle initiative contre les violences faites aux femmes en République démocratique du Congo

L’Union européenne vient d'approuver une initiative de 25 millions d'euros pour lutter contre les violences faites aux femmes en République démocratique du Congo (RDC). En dépit de plus d’une décennie d’engagement de la communauté internationale et du gouvernement congolais, ce type de violences reste considérable. Très préoccupée par la persistance des violences basées sur le genre dans ce pays, l'Union européenne a donc décidé de lancer un nouveau programme innovant et fédérateur.

Se félicitant du lancement de cette nouvelle initiative, le commissaire européen au développement, M. Andris Piebalgs, a déclaré: «Cette nouvelle action doit faire une différence dans la vie des femmes au Congo. Il n'est pas tolérable que tant de jeunes filles et de femmes soient encore victimes de violences impunies et privées d'accès à l'éducation. De manière plus générale, je ne conçois pas de développement durable sans la participation de toutes les personnes concernées dans nos pays partenaires, et les femmes sont au cœur de la croissance de l'Afrique

Afin d’aider à adopter une nouvelle approche des relations hommes / femmes visant à une société congolaise plus harmonieuse et prospère, et ainsi lutter efficacement contre les violences basées sur le genre, le projet vise à augmenter les taux d’accès et de maintien à l’école pour au moins 70% des enfants dans les provinces de Kinshasa et Bandundu.

L'initiative vise aussi à renforcer la capacité des unités spécialisées de la Police nationale congolaise dans la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes à Kinshasa, au Bandundu et au Maniema. Ceci permettra d’améliorer l’accueil et l’orientation des victimes et des témoins de violences, afin que les coupables soient poursuivis et que les violences ne restent pas impunies. L’approche ainsi adoptée pourra être transposée à l'avenir sur l’ensemble du territoire.

Ce programme devrait permettre d'agir davantage sur les racines du problème et d'encourager une nouvelle perception du rôle des femmes et des hommes dans la société. En impliquant, à côté des femmes, les hommes en tant que vecteurs du changement, les interventions devraient gagner en efficacité, notamment dans la durée.

Cette initiative sera mise en œuvre en partenariat avec UNICEF et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), ainsi qu'avec les autorités nationales congolaises.

Contexte et principaux résultats

La violence touche un tiers de l'ensemble des femmes au cours de leur vie dans les pays en développement. Vu que l’Union européenne et ses vingt-sept États membres ont encore été les premiers donateurs mondiaux en 2012, l'Union européenne a un rôle essentiel à jouer pour favoriser le développement des femmes et des filles.

Depuis 2004, grâce au soutien de l'Union européenne, dans le monde entier:

  • plus de 85 000 étudiantes supplémentaires ont été inscrites dans l'enseignement secondaire;

  • plus de 4 millions d’accouchements ont eu lieu en présence de personnel de santé;

  • 10,8 millions de consultations ont été données dans le domaine de la santé reproductive.

Les programmes actuellement en cours visent en premier lieu la prise en charge médicale et psychosociale des victimes, notamment dans les provinces de l’Est (Hôpital de Panzi à Bukavu et Heal Africa à Goma). D’autres programmes d’appui à la police, à la justice, à l'armée et au système de santé prennent déjà pleinement en compte les violences basées sur le genre.

Pour de plus amples informations:

Pour en savoir plus sur le travail accompli par l’UE en faveur des femmes dans les pays en développement:

http://ec.europa.eu/europeaid/what/gender/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de la direction générale du développement et de la coopération EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Contacts :

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website