Navigation path

Left navigation

Additional tools

Les universités européennes doivent avoir une vision mondiale, selon la Commission

European Commission - IP/13/678   11/07/2013

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO HR

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 11 juillet 2013

Les universités européennes doivent avoir une vision mondiale, selon la Commission

Le paysage de l’enseignement supérieur international connaît des mutations profondes de forme et de taille et se caractérise par la concurrence accrue que livrent des pays comme la Chine et l'Inde. Il apparaît dès lors nécessaire de revoir le fonctionnement des 4 000 universités européennes, non pas uniquement sous l'angle international, mais aussi au regard de l'enseignement qu'elles dispensent aux étudiants européens dans leurs pays d'origine. La Commission européenne inaugure aujourd'hui une nouvelle stratégie, intitulée «L'enseignement supérieur européen dans le monde», dont l'objectif est de garantir que les diplômés européens sont dotés des compétences internationales nécessaires pour travailler partout dans le monde et que l'Europe demeure la destination la plus attrayante pour les étudiants des autres continents. Avec Erasmus+, le nouveau programme de l'UE pour l'éducation, la formation, la jeunesse et le sport, ce sont plus de 400 millions d'euros par an qui seront alloués en faveur des échanges internationaux d'étudiants et de l'accroissement de la coopération entre les universités européennes et leurs partenaires dans le monde.

Mme Androulla Vassiliou, commissaire chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, s’est exprimée en ces termes: «Les universités européennes doivent avoir une vision mondiale. Il importe qu'elles mettent en place des stratégies destinées à tirer parti de la réputation d'excellence de l'enseignement supérieur en Europe. Elles doivent promouvoir la mobilité internationale de leurs étudiants et de leur personnel et offrir des programmes de cours innovants de qualité mondiale ainsi que d’excellentes possibilités d'enseignement et de recherche. Si de nombreuses universités européennes ont un bon réseau de relations au sein de l'UE, beaucoup, en revanche, n'ont pas de stratégie claire lorsqu'il s'agit de renforcer leurs liens avec des partenaires non européens. Il est urgent que les choses changent. La Commission aidera les États membres à constituer leurs réseaux internationaux d'enseignement supérieur. Il n'existe aucun modèle universel en la matière: chaque pays doit exploiter ses propres atouts.»

Les universités et autres établissements d'enseignement supérieur de l'Union européenne accueillent plus de 19 millions d'étudiants. La Commission souligne le fait que les universités doivent aussi promouvoir un profil international parmi les étudiants non mobiles (qui représentent 85 % des étudiants), afin qu'ils disposent eux aussi des compétences internationales requises à l'ère de la mondialisation. Pour ce faire, il importe que les universités élaborent des programmes de cours internationaux, promeuvent les compétences linguistiques et développent l'enseignement numérique.

Globalement, le nombre d'étudiants de l'enseignement supérieur dans le monde devrait quadrupler entre 2000 et 2030 et passer ainsi, grosso modo, de 100 à 400 millions de personnes, l'Asie et l'Amérique latine enregistrant une croissance particulièrement forte. Actuellement, l'Europe attire environ 45 % de l'ensemble des étudiants internationaux, mais ses concurrents augmentent rapidement leurs investissements dans l'enseignement supérieur. Les plus grands pourvoyeurs d'étudiants participant à la mobilité internationale sont la Chine, l'Inde et la Corée du Sud.

Pour la première fois, le nouveau programme Erasmus+, dont le lancement est prévu pour janvier 2014, réunira au sein d'un cadre unique les possibilités offertes aux étudiants originaires de pays tiers de faire une partie de leurs études supérieures dans une université européenne, et vice versa. Au total, ce sont 135 000 échanges d'étudiants et de personnel entre l'UE et le reste du monde qui seront ainsi financés, soit 100 000 de plus qu'au titre de l'actuel programme Erasmus Mundus, lesquels viendront s'ajouter aux trois millions d'échanges d'étudiants et de personnel au sein de l'UE.

Contexte

L'enseignement supérieur européen dans le monde s'appuie sur les travaux entamés en 2011 dans le cadre du projet de réforme de l'UE pour la modernisation de l’enseignement supérieur (IP/11/1043), qui vise à améliorer la qualité et à renforcer le rôle de l’enseignement supérieur, afin de faire en sorte que les jeunes disposent du bon dosage de compétences pour entrer sur le marché du travail.

La Commission s'emploie à renforcer les partenariats universitaires à l'échelle mondiale. À travers la nouvelle génération de programmes de l'UE, notamment Erasmus+ et Horizon 2020 pour la recherche, la Commission capitalisera sur la réussite d'Erasmus Mundus et des actions Marie Curie pour garantir que l'internationalisation et la modernisation de l'enseignement supérieur européen constituent des priorités absolues.

La stratégie d'internationalisation de la Commission a pour objectifs principaux:

  • d'améliorer la qualité générale de l’enseignement supérieur européen en facilitant l'apprentissage par les pairs, la coopération et la comparaison avec d’autres organismes d’éducation et de formation dans le monde entier;

  • de dynamiser l'innovation et la création d'emplois en Europe en attirant des étudiants mobiles à l'échelle internationale, ainsi que des migrants qualifiés;

  • d'élargir les horizons des étudiants, d'améliorer leur employabilité et de les préparer à devenir des citoyens du monde, et

  • d'aborder de nouveaux publics et d'influer sur eux de manière à renforcer la position de l'UE dans le monde.

Pour en savoir plus

Facts & Figures: European higher education in the world

Commission européenne: Éducation et formation

Europe 2020

Site web de Mme Androulla Vassiliou:

Retrouvez Mme Androulla Vassiliou sur Twitter: @VassiliouEU

Contacts:

Dennis Abbott (+32 22959258), Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 22959667)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website