Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 4 juillet 2013

Nouvelle aide de l’Union européenne à la politique en matière d’énergies renouvelables au Nigeria

La Commission européenne a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une aide de 27 millions d'euros en faveur de l’amélioration de la politique en matière d’énergies renouvelables au Nigeria. Actuellement, une grande partie de la population nigériane n'a pas accès à l’énergie ou utilise des combustibles polluants tels que le bois de chauffe et le charbon, avec de graves conséquences pour la santé et l’environnement.

Le nouveau programme d'accès aux énergies renouvelables (Energising Access to Sustainable Energy — EASE), qui vient d'être lancé, vise à améliorer les conditions générales de l'exploitation des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique au Nigeria, en mettant plus particulièrement l'accent sur l'utilisation des énergies renouvelables par les petites et moyennes entreprises (PME) et les ménages.

«Actuellement, 80 % de la population rurale du Nigeria n'a pas du tout accès à l'électricité. L'objectif général de l'Union est de contribuer à réduire considérablement ce chiffre, mais il est également important d'améliorer le confort des personnes qui ont accès à l'électricité, car elles ont souvent un éclairage inadéquat pour les besoins de leur ménage et inhalent fréquemment des fumées toxiques provenant de cuisinières mal entretenues», a déclaré le commissaire européen chargé du développement, M. Andris Piebalgs.

Le programme EASE s'attaquera aussi au problème de la déforestation massive et de l'abattage d'arbres destinés au bois de chauffe, la principale source d'énergie pour la majorité de la population, par un reboisement accru. De plus, le Nigeria se situe au deuxième rang mondial pour le torchage de gaz et émet quelque 40 millions de tonnes de CO2 chaque jour. En favorisant la réduction du torchage de gaz, le programme EASE contribuera à la conservation des ressources et à la lutte contre le changement climatique par la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il permettra également de mener d'autres activités, notamment la conception d'une analyse et de stratégies en matière d'énergie afin de renforcer l'accès à l'énergie, la fourniture d'une formation essentielle sur certains aspects tels que les règles, les normes et les tarifs, ou l'élaboration de plans d'exploitation démontrant la viabilité commerciale de ressources gazières à petite échelle.

Le nouveau programme sera géré en partenariat avec la Banque mondiale (qui contribuera à hauteur de plus de 4,6 millions d'euros) et la société allemande de coopération internationale (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit — GIZ, qui apportera une contribution de 9 millions d'euros).

Contexte

L'Union a alloué 697 millions d'euros à la coopération avec le Nigeria dans le cadre du 10e Fonds européen de développement (FED), qui couvre la période 2007-2013. Les domaines clés des actions de développement de l'Union dans ce pays sont les suivants:

  • bonne gouvernance et droits de l'homme (146 millions d'euros);

  • paix et sécurité (402 millions d'euros);

  • commerce, intégration régionale et sécurité énergétique (47 millions d'euros);

  • santé (88 millions d'euros).

L'Union recherchera avec le Nigeria les manières de s'attaquer aux causes profondes du terrorisme dans la programmation du 11e FED.

La coopération de l'Union en matière d'énergie dans les pays en développement

Plus d’un milliard d’habitants de la planète n’ont pas accès à l’électricité et la moitié d’entre eux vivent en Afrique. Cette situation constitue l’un des principaux freins au développement de ce continent.

L'Union est le plus grand donateur dans le domaine de l'énergie au niveau mondial et, au cours des cinq dernières années, elle a investi plus de deux milliards d'euros dans des projets en la matière dans les pays en développement et plus d’un milliard d'euros dans l’amélioration de l’état du secteur de l’énergie en Afrique, y compris l’accroissement de l’accès aux services énergétiques modernes.

Le lien entre l'énergie et le développement est fondamental. C'est la raison pour laquelle l'énergie est un élément clé du programme pour le changement, le projet de réforme de la politique de développement de l'Union. Cette nouvelle orientation a été conçue dans le but de concentrer l'aide de l'Union sur les secteurs les plus stratégiques et orientés vers la croissance, dont l'énergie.

Pour en savoir plus

Site web de la délégation de l'Union au Nigeria:

http://eeas.europa.eu/delegations/nigeria/index_en.htm

Site web de la direction générale du développement et de la coopération — EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Contacts:

Alexandre Polack (+32 22990677)

Maria Sanchez Aponte (+32 22981035)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website