Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 29 janvier 2013

Politique régionale de l'UE: renforcer la confiance entre des communautés divisées

Peu de temps après l'attribution du prix Nobel de la paix à l'Union européenne, la Commission européenne invite des communautés divisées, dans l’UE et au-delà, à réfléchir à l'opportunité et à la manière de tirer parti de l'expérience acquise dans le cadre du déroulement du programme PEACE de l'Union européenne en Irlande du Nord et dans la région frontalière de l'Irlande.

M. Johannes Hahn, membre de la Commission chargé de la politique régionale, accueillera la conférence intitulée «Rapprocher les communautés divisées — partager l'expérience du programme PEACE de l'UE», qui se tiendra le jeudi 31 janvier, à partir de 9 heures, au bâtiment Charlemagne.

M. Peter Robinson, Premier ministre d’Irlande du Nord, ainsi que M. Martin McGuinness, Premier ministre adjoint, et M. Brendan Howlin, ministre des dépenses publiques et de la réforme d’Irlande, se joindront à lui. Cette conférence réunira des représentants des États membres de l'UE, des pays voisins, des pays candidats et d'autres pays.

Des participants aux trois projets de consolidation de la paix en Irlande du Nord prendront également part à ce rassemblement afin de parler de leur expérience. Leurs interventions seront suivies d'un débat où l'on examinera dans quelle mesure la stratégie du programme Peace pourrait être transposée dans d’autres régions du monde.

En prélude à cet événement, le commissaire Hahn a déclaré: «Les programmes PEACE de l'UE ont eu un impact sur la vie de près d'un million de personnes en Irlande du Nord et dans la région frontalière de l'Irlande et contribué à créer des conditions propices à l'enracinement de la paix et de la réconciliation. C’est l’occasion de célébrer le travail de nombreuses personnes des deux communautés, leur courage et leur engagement – et d'étudier dans quelle mesure d'autres gens peuvent profiter de leur expérience.»

Et d'ajouter: «Les événements qui se sont produits récemment en Irlande du Nord montrent qu'il reste encore à faire, mais aussi que la plus grande partie de la population désire la paix. Les fonds de l'UE ont un rôle important à jouer pour aider à préparer le terrain afin de bâtir une société où chacune des communautés trouve sa place et bénéficie des fruits de la paix. La raison d'être de la politique régionale est de s'investir dans ce qui peut améliorer la vie des gens – et j'espère vivement que le programme PEACE sera poursuivi quelle que soit l’issue des débats budgétaires actuels».

Les projets représentés:

«Groundwork NI» (c'est-à-dire Travail sur le terrain en Irlande du Nord) gère deux projets concernant des entités géographiques objet de revendications et tente de surmonter les dérives sectaires et la ségrégation au sein de communautés locales d'Irlande du Nord et dans la région frontalière de l'Irlande. De cette façon, des sites abandonnés ou inutilisés retrouvent une utilité concrète, de bonnes relations renaissent entre les communautés, les prises de décisions se faisant de manière conjointe en ce qui concerne les domaines de revitalisation ou de transformation locales. Ces bonnes relations contribuent à l'élaboration d'une vision commune pour un avenir de paix.

La troupe «Theatre of Witness» (Théâtre du Témoignage) travaille au moyen de spectacles: des récits véridiques qui portent sur la vie réelle de personnes d'origines diverses sont interprétés par la population elle-même. Cette troupe de théâtre utilise divers moyens d'expression pour ses productions: la langue parlée, la musique, le mime et des projections cinématographiques. Récemment, «Theatre of Witness» a présenté des spectacles qui réunissent des survivants d'actes de violence, des auteurs de violences et des témoins de ces actes, en vue d'explorer des thèmes liés aux notions de responsabilité, de culpabilité, de pardon et de rédemption.

«Football for All» (le football pour tous) vise à lutter contre les dérives sectaires et le racisme au moyen du football, en agissant au niveau local, pour mener des actions éducatives par exemple dans des clubs appartenant à la fédération irlandaise de football, avec des groupes communautaires, des supporters et des bénévoles.

Contexte:

Le programme PEACE III pour l’Irlande du Nord et la région frontalière de l'Irlande est financé en partie par l'Union européenne à travers les fonds de la politique régionale (225 millions € auxquels s'ajoutent des contributions nationales de 108 millions €). Les principaux objectifs du programme PEACE III sont de renforcer les progrès accomplis pour établir la paix et la stabilité sociale et d'encourager la réconciliation, en accompagnant des opérations et des projets qui sont spécialement destinés à réconcilier les communautés et à contribuer à l'avènement d'une société commune pour tous et pour chacun. Le lancement du programme PEACE en 1995 était le résultat direct de la volonté de l’Union européenne de répondre positivement aux nouvelles perspectives qu'offrait le processus de paix en Irlande du Nord lors des annonces de cessez-le-feu. Depuis lors, l'UE a fourni une assistance financière supplémentaire par l'intermédiaire du programme PEACE II et de l'actuel programme PEACE III (2007-2013), pour un montant total de 1,3 milliard €. Ce programme met fortement l’accent sur des initiatives d'inspiration communautaire, pour créer une vision commune de la société et travailler ensemble à des projets communs en reconnaissant le passé pour le surmonter. Des séquences vidéos sont disponibles et la couverture de l'événement sera assurée.

Pour en savoir plus:

Des banques d'images pour les chaînes de télévision concernant les projets actuels PEACE III à Belfast sont disponibles sur le site web EbS

Programme de cet événement

http://ec.europa.eu/avservices/video/player.cfm?ref=I075772&sitelang=fr

http://ec.europa.eu/regional_policy/country/prordn/details_new.cfm?gv_PAY=UK&gv_reg=520&gv_PGM=1288&LAN=7&gv_per=2&gv_defL=7

Contacts :

Shirin Wheeler Tel. +32 2 296 65 65, GSM: +32 460 766 565

Annemarie Huber Tel. +32 2 299 33 10, GSM: +32 460 793 310


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site