Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 26 juin 2013

Haut débit en Europe: les vitesses d’accès à l’internet ne sont pas à la hauteur des tarifs facturés aux consommateurs

Les consommateurs européens ne bénéficient pas des débits en voie descendante pour lesquels ils paient. En moyenne, d’après une nouvelle étude réalisée par la Commission sur les performances des lignes fixes à haut débit, les débits réels n'atteignent que 74 % des débits nominaux annoncés.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission, a déclaré: «C’est la première fois que la différence entre les hauts débits annoncés et ceux effectivement constatés est confirmée par des données comparables et fiables provenant de tous les États membres de l’UE.» On observe, sur les marchés nationaux des pays européens, des différences sensibles, très probablement dues aux pratiques en matière en matière de publicité. Mme Kroes poursuit: «les consommateurs ont besoin de plus d’informations de ce type pour poser des choix en connaissance de cause. Nous allons donc répéter cette expérience; les premiers résultats sont, à notre avis, une preuve de plus de la nécessité d’un véritable marché unique connecté.»

Voici les principales constatations de l’étude de la Commission:

  • C’est le câble qui offre les débits descendants les plus fiables : la moyenne européenne de 74 % masque des variations considérables entre les performances des différentes technologies. Les services xDSL n’atteignent que 63,3 % des débits nominaux annoncés, contre 91,4 % pour le câble et 84,4 % pour les technologies FTTx (réseau optique de desserte). (Voir l’annexe).

  • En termes absolus, le débit descendant moyen, tous pays et toutes technologies confondus, s’élevait à 19,47 Mbps en heures de pointe. Les débits les plus rapides ont été enregistrés par les services FTTx, à 41,02 Mbps. Les services de connexion par câble affichent une moyenne de 33,10 Mbps, tandis que les services xDSL viennent loin derrière, à 7,2 Mbps de moyenne.

  • Les débits en voie montante sont plus proches des valeurs annoncées. Le débit montant moyen en Europe calculé dans l’étude s’élevait 6,20 Mbps, ce qui équivaut à 88 % des débits montants annoncés. Ce sont les services FTTx qui atteignent les plus hauts débits, et de loin, à 19,8 Mbps. Il est vrai que de nombreux services FTTx offrent un débit montant beaucoup plus proche du débit descendant. Quant aux services par câble et xDSL, ils affichaient respectivement des valeurs modestes de 3,68 Mbps et 0,69 Mbps.

    Les résultats de l’étude sont fondés sur les performances en heures de pointe, c’est-à-dire les jours de semaine de 19 à 23 heures. Il s’agit bien des résultats globaux de l’échantillon de l’étude, qui ne reflètent pas la configuration réelle du marché du haut débit dans chaque pays.

Appel aux volontaires

Cette étude se poursuivra jusqu'à la fin 2014 et deux campagnes de mesures annuelles supplémentaires sont prévues. Les consommateurs européens peuvent mesurer les performances de leur propre fournisseur de services internet (FSI) en adhérant à une communauté de volontaires couvrant tous les pays de l’UE-27 plus la Croatie, l’Islande et la Norvège. Les consommateurs retenus recevront un petit appareil à brancher sur leur connexion internet à domicile. Cet appareil effectuera une série de tests automatisés lorsque la ligne n'est pas utilisée. Il mesurera la vitesse et la performance de la connexion à haut débit. Cliquez ici pour plus d'informations.

Contexte

La vitesse des services à haut débit est annoncée sous la forme «jusqu'à XX Mbit/s». On parle de débit «annoncé» ou «nominal», et c'est le chiffre qui figure dans les publicités. Il peut cependant y avoir des différences importantes entre le débit annoncé et le débit réel d'une connexion internet. Les variations de performances d'un État membre à l'autre en ce qui concerne le débit descendant sont principalement liées à l'histoire du déploiement des différentes technologies dans ces pays.

D'après des études, 27 à 41 % des abonnés à l’internet en Europe affirment que leur débit en réception n'atteint pas la valeur figurant dans les conditions contractuelles de leur abonnement. Et près de la moitié des abonnés dans l’UE déclarent éprouver occasionnellement des difficultés à accéder à des contenus et à des applications en ligne en raison d'une insuffisance de débit ou de capacité.

L'étude qui vient d'être publiée est la première consacrée aux performances en matière de haut débit qui couvre, en utilisant la même méthode, tous les États membres de l’UE, y compris la Croatie qui va adhérer à l'UE très prochainement, la Norvège et l'Islande. Le projet est piloté par le spécialiste des mesures de haut débit SamKnows, qui a déjà réalisé des études similaires au Royaume-Uni et aux États-Unis.

L'étude repose sur une méthode qui utilise des dispositifs matériels et fournit, en toute indépendance, les mesures les plus précises des performances des connexions internet, indépendamment de la technologie d'accès et de l'installation informatique de l'utilisateur. Cette méthode a déjà été utilisée par les régulateurs nationaux des États-Unis, du Royaume-Uni, du Brésil et de Singapour.

Le rapport sur la phase 1 a été établi de manière indépendante par rapport aux FSI; ces derniers sont toutefois invités à participer à la phase 2. Ils peuvent obtenir de plus amples informations en contactant ec@samknows.com.

Les résultats ont été calculés en mars 2012 à partir d'un panel de 9 104 participants. Au total, 3 065 341 850 mesures ont été effectuées au cours de 75 978 173 tests distincts.

Liens utiles

Rapport / Étude

Tableau de bord de la stratégie numérique (en anglais)

Stratégie numérique (en anglais)

Site de Neelie Kroes (en anglais et néerlandais)

Suivez Mme Kroes sur Twitter

Contacts :

Ryan Heath (+32 2 296 17 16), Twitter: @RyanHeathEU

Linda Cain (+32 2 299 90 19)

Annexe

Certains pays ne figurent pas dans les graphiques, soit parce que la technologie concernée n'y est pas disponible, soit parce que le nombre de relevés est insuffisant pour permettre la représentation de résultats comparables.

Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED
Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED
Figures and graphics available in PDF and WORD PROCESSED

Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website