Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Union pour la Méditerranée: octroi d’une aide supplémentaire pour faciliter le commerce avec le sud de la Méditerranée

Commission Européenne - IP/13/553   17/06/2013

Autres langues disponibles: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 17 juin 2013

Union pour la Méditerranée: octroi d’une aide supplémentaire pour faciliter le commerce avec le sud de la Méditerranée

À l’occasion de sa troisième visite auprès du secrétariat de l'Union pour la Méditerranée, le commissaire Füle a annoncé l'octroi d'une aide supplémentaire pour un programme en faveur du sud de la Méditerranée. Ce programme, intitulé «activités de formation Logismed», a été lancé aujourd’hui à Barcelone. Il a pour objectif d’améliorer le secteur logistique et, partant, de faciliter les échanges commerciaux. Il cible le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte et la Jordanie. Tous ces pays procèdent actuellement à des réformes profondes et à de lourds investissements dans les secteurs de la logistique et du commerce. L’UE espère développer le commerce de marchandises avec les pays partenaires du sud de la Méditerranée grâce à l’élaboration de programmes de formation spécifiques, à l’organisation de campagnes de sensibilisation et à une certification simplifiée des professionnels. Ces mesures favoriseront l’intégration économique de la région.

«Le secteur logistique du sud de la Méditerranée joue un rôle essentiel dans le renforcement du développement économique et facilite les échanges commerciaux entre les deux rives de la Méditerranée. Il est essentiel de disposer d’une main‑d’œuvre bien formée pour ce faire. Les activités qui s’inscrivent dans le cadre du programme adopté ce jour nous permettront d’y parvenir» a déclaré, M. Štefan Füle, membre de la Commission chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage.

Lors de son déplacement à Barcelone, M. Füle s’est également entretenu avec M. Sijilmassi, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée. Il a fait observer que la coopération entre la Commission européenne et le secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée était intense et se développait, ce qui témoigne de l'aide permanente que la Commission apporte à cette organisation.

Il a salué le professionnalisme accru et l’engagement grandissant du secrétariat, ce qui contribue à l’élaboration d’une importante réserve de projets. Il a insisté à cet égard sur la nécessité d’axer davantage les efforts sur la création d’emplois, en particulier dans le secteur des PME.

MM. Füle et Sijilmassi se sont également penchés sur la préparation des réunions ministérielles sectorielles, qui débuteront en septembre. Ces réunions seront autant de nouvelles occasions d’engager des dialogues régionaux dans des secteurs clés comme les transports, l’énergie et le commerce, et permettront de déterminer dans les meilleurs délais les priorités pour de nouveaux projets concrets.

Contexte

Le programme relatif aux activités de formation Logismed est doté d’un budget total de 3 millions € sur quatre ans. Il sera exécuté par la Banque européenne d'investissement (BEI). Il sera complémentaire de l’aide actuellement apportée par l’UE au développement de plateformes logistiques dans le sud de la Méditerranée. Il associe les secteurs privé et public et est soutenu par les 43 États membres de l’Union pour la Méditerranée.

Les programmes régionaux complètent les actions bilatérales menées dans les domaines d'action concernés. Ils se fondent sur les objectifs et les principes énoncés dans le document de stratégie régionale (2007‑­2013) pour le partenariat euro‑méditerranéen1, le programme indicatif régional 2011-2013 pour le partenariat euro-méditerranéen2, ainsi que sur les orientations stratégiques définies dans les deux communications conjointes de la Commission européenne et de la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité intitulées «Un partenariat pour la démocratie et une prospérité partagée avec le sud de la Méditerranée»3 et «Une stratégie nouvelle à l'égard d'un voisinage en mutation»4. Ils couvrent les dix partenaires méridionaux de l’IEVP, à savoir l’Algérie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, le territoire palestinien occupé, la Syrie (la coopération avec ce pays est temporairement suspendue) et la Tunisie.

Pour en savoir plus

Projet d’activités de formation Logismed:

http://ufmsecretariat.org/ufm-labelled-project-logismedta-to-contribute-to-the-creation-of-jobs-in-the-region-2/

Site web de la direction générale du développement et de la coopération – EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Projets de l’UE dans le domaine des transports dans le sud de la Méditerranée:

http://www.enpi-info.eu/thememed.php?subject=8&lang_id=469

Contacts:

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)

Peter Stano (+32 2 295 74 84)

1 :

C(2007) 672 du 27 février 2007.

2 :

C(2010) 9365 du 22 décembre 2010.

3 :

COM(2011) 200 du 8 mars 2011.

4 :

COM(2011) 303 du 25 mai 2011.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site