Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Emploi: La Commission propose d'aider les chômeurs en améliorant l'efficacité des services publics de l'emploi

Commission Européenne - IP/13/544   17/06/2013

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 17 juin 2013

Emploi: La Commission propose d'aider les chômeurs en améliorant l'efficacité des services publics de l'emploi

Les services publics de l'emploi (SPE) dans les États membres ont un rôle essentiel à jouer pour aider les 26 millions de chômeurs de l'UE à réintégrer le marché du travail. C'est pourquoi la Commission européenne propose une décision visant à aider ces services à optimiser leur fonctionnement par une coopération plus étroite, le but étant de mieux répondre aux besoins des entreprises et des demandeurs d'emploi.

L'efficacité des SPE est un élément essentiel dans la transposition des politiques de l'emploi – et, notamment, de la Garantie pour la jeunesse – par les États membres. Les services en question sont ainsi bien placés pour conseiller individuellement les chômeurs sur les possibilités de formation, d'apprentissage, de stage et d'emploi qui soient adaptées à leur situation et aux exigences des employeurs.

En outre, ils sont essentiels pour assurer un meilleur appariement entre les demandeurs d'emploi dotés de compétences spécifiques et les employeurs à la recherche de telles compétences. Le dernier numéro du European Vacancy Monitor montre qu'il reste 1,7 million de postes non pourvus dans l'Union, malgré un taux de chômage atteignant des niveaux records.

Le commissaire européen à l'emploi, aux affaires sociales et à l'inclusion, M.László Andor, a déclaré: «Pour lutter contre le fléau du chômage, il est indispensable d'améliorer l'efficacité et la performance des SPE, qui ont un rôle à jouer dans les politiques de dynamisation du marché de l'emploi. La proposition de la Commission aiderait ces services à remplir ce rôle essentiel et à favoriser une plus grande coordination européenne des politiques dans ce domaine».

La décision proposée instituerait un véritable réseau capable d'évaluer les performances des SPE par rapport à des valeurs de référence pertinentes, de recenser les bonnes pratiques et de faciliter les échanges de connaissances. Ces services ont eux-mêmes indiqué que l'instauration d'un tel système permettrait de détecter plus tôt les problèmes liés au marché du travail.

Le réseau contribuerait en outre à la transposition des politiques de l'emploi par les États membres. Les SPE ont un rôle clé à jouer dans les efforts que devront déployer les États membres pour mettre en place la Garantie pour la jeunesse, laquelle a été approuvée par le Conseil des ministres de l'emploi et des affaires sociales de l'UE et demande aux États membres de veiller à ce que chaque jeune se voie proposer un emploi, un complément de formation, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant sa sortie de l'enseignement formel ou la perte de son emploi (voir IP/12/1311, MEMO/12/938, SPEECH/12/910, MEMO/13/152).

Le réseau aiderait les États membres à appliquer les recommandations «Pays» émises par le Conseil dans le cadre du Semestre européen quant à l'amélioration de l'efficacité et de la performance des SPE (voir IP/13/463).

Ces services examineront la question d'une coopération renforcée lors d'un sommet consacré au chômage des jeunes, qui se tiendra le 3 juillet prochain à Berlin. Ils devraient y présenter des mesures d'application concrètes de la Garantie pour la jeunesse et discuter des possibilités d'entraide dans ce domaine.

La proposition de décision va maintenant être soumise pour adoption au Conseil des ministres de l'UE et au Parlement européen et devrait être appliquée à partir de 2014.

Une fois la proposition adoptée, chaque État membre désignera un membre titulaire et un suppléant, choisis parmi le personnel d'encadrement supérieur de son SPE, pour siéger au conseil d'administration du nouveau réseau. La Commission nommera, elle aussi, un membre titulaire et un suppléant.

Contexte

La plupart des États membres sont en train de réformer les SPE pour en faire des prestataires plus souples, plus modernes et davantage axés sur le service à la clientèle et, donc, mieux à même de proposer des solutions d'emploi actives. Par souci d'efficacité et de modernisation, ces services doivent intensifier leur coopération avec les établissements d'enseignement et de formation, créer des effets de synergie avec les acteurs – privés et autres – dans le domaine de l'emploi, se préoccuper davantage des besoins des employeurs et de l'amélioration des compétences et exploiter mieux et plus judicieusement les technologies de l'information et de la communication.

Un groupe informel d'experts européens des SPE existe depuis 1997 et fournit à la Commission des données actualisées sur les questions concernées.

La proposition de décision ne se limiterait pas à officialiser le statut de ce groupe et à en définir clairement le mandat; elle faciliterait aussi la mise en œuvre de projets pour le marché de l'emploi financés par le Fonds social européen (FSE).

Les SPE continueront de coopérer entre eux au sein d'EURES, le réseau paneuropéen de recherche d'emplois.

Pour en savoir plus

Nouvel article sur le site web de la DG Emploi:

http://ec.europa.eu/social/DG Emploi

Site web de M. László Andor: http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/andor/index_fr.htm

Suivez László Andor sur Twitter: http://twitter.com/LaszloAndorEU

Pour recevoir gratuitement le bulletin d'information électronique de la Commission européenne sur l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/bulletin d'information

Responsables:

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site