Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 juin 2013

Concentrations: la Commission autorise le rachat d'Intermec par Honeywell

La Commission européenne a autorisé, en application du règlement de l’UE sur les concentrations, le projet de rachat d'Intermec par la société américaine Honeywell. Intermec est une société américaine qui fabrique et vend des ordinateurs portables renforcés (des ordinateurs spécialement conçus pour fonctionner avec fiabilité dans des conditions difficiles, comme en cas de fortes vibrations, de températures extrêmes, etc.), des lecteurs de codes barres et des moteurs de balayage. La Commission a constaté que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence, en raison notamment du fait que l’entité issue de la concentration continuera d’être confrontée à plusieurs concurrents crédibles sur les marchés en cause.

La Commission a évalué les effets de l'opération sur les marchés sur lesquels les activités des entreprises se chevauchent, en particulier les marchés de tous les types d'ordinateurs portables renforcés, des lecteurs de codes barres et des moteurs de balayage et notamment sur le segment du marché constitué par les moteurs de balayage 2D dans l'Espace économique européen (EEE). L'enquête de la Commission a montré que Honeywell continuera, après l'opération, de faire face à la concurrence d'un certain nombre de fournisseurs crédibles sur tous ces marchés.

La Commission a également examiné les relations verticales possibles entre les activités des parties, notamment sur le marché des licences de logiciels de reconnaissance vocale destinés à être intégrés dans des appareils dotés de capacités de reconnaissance vocale. L’enquête de la Commission a révélé que l’opération ne poserait aucun problème à cet égard puisqu’il existe d’autres fournisseurs de logiciels de reconnaissance vocale et que Honeywell est actuellement très peu présente sur le marché en aval de la fourniture d'appareils de reconnaissance vocale.

La Commission a dès lors conclu que l’opération n’était pas susceptible d'entraver de manière significative une concurrence effective dans l'EEE.

L’opération a été initialement notifiée à la Commission le 15 février 2013. Après le retrait de la notification par Honeywell le 13 mars 2013, elle a été renotifiée à la Commission le 7 mai 2013.

Informations sur les entreprises et les produits

Honeywell est une entreprise manufacturière de haute technologie opérant à l'échelle mondiale dans les secteurs des produits et services aéronautiques, des produits automobiles, des matériaux électroniques, des matériaux spéciaux, des polymères à haute performance, des systèmes de transport et d'énergie, des systèmes de surveillance d'habitations et de bâtiments et des systèmes de contrôle industriels. Par l’intermédiaire de sa division «Automatismes et solutions de contrôle», Honeywell produit et vend des ordinateurs portables renforcés, des lecteurs laser, des imageurs et des lecteurs de codes barres, ainsi que des services et accessoires connexes.

Intermec est un fabricant et un fournisseur mondial de lecteurs et d'imprimantes de codes barres, d'ordinateurs portables, de systèmes d'identification par radiofréquence («RFID»), de systèmes de reconnaissance vocale et de services après-vente.

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

La Commission a pour mission d’apprécier les concentrations et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse certains seuils (voir l’article 1er du règlement sur les concentrations) et d’empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l’exercice d’une concurrence effective dans l’Espace économique européen (EEE) ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d’une opération, la Commission dispose en général d’un délai maximal de vingt-cinq jours ouvrables pour décider d’autoriser cette opération (phase I) ou d’ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le registre public des affaires de concurrence sur le site web de la Commission consacré à la concurrence, sous le numéro M.6827.

Contacts :

Antoine Colombani (+32 2 297 45 13, Twitter: @ECspokesAntoine )

Marisa Gonzalez Iglesias (+32 2 295 19 25)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website