Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 12 juin 2013

Tableau de bord de l’UE: classement annuel des progrès numériques

Les Européens disposent de réseaux et services numériques de base, mais ne bénéficient pas des principaux avantages que la révolution numérique offre déjà. Selon le tableau de bord annuel de la stratégie numérique établi par la Commission et publié aujourd'hui, des problèmes sur les marchés des télécommunications et, plus généralement, du numérique en Europe seraient en cause. Le Conseil européen a exigé que la Commission crée un marché unique des télécommunications (article en anglais) afin de résoudre les problèmes confirmés par les données disponibles aujourd'hui. C'est pourquoi la Commission adoptera des propositions de mesures concrètes dans les prochains mois.

Mme Kroes a déclaré à ce sujet: «Je suis ravie de constater que l'internet de base est désormais présent presque partout dans l'UE, mais il faut continuer à avancer. Les données montrent que les principaux problèmes observés cette année sont le manque d'investissement dans les réseaux très rapides et l'absence de marché unique des télécommunications. Le problème est clair et notre solution, un marché unique des télécommunications, le sera tout autant.»

Les principales conclusions à tirer du tableau de bord de la stratégie numérique de la Commission européenne sont les suivantes:

Progrès concernant l'internet:

  1. Le haut débit de base est désormais présent presque partout en Europe — le fonctionnement des satellites s'est amélioré, ce qui a contribué à couvrir les 4,5 % de la population qui ne disposaient pas de connexion à haut débit de base sur ligne fixe. La Commission s'efforce maintenant de mieux faire adopter le satellite, lorsque cela peut combler les lacunes restantes.

  2. La moitié de la population bénéficie du haut débit rapide — 54 % des habitants de l'UE ont une vitesse de connexion dépassant 30 Mbit/s.

  3. L’accès à l'internet est de plus en plus mobile — 36 % des habitants de l'UE accèdent à l'internet à l'aide de leur ordinateur portable ou d'un autre appareil portable (l'accès à l'internet via les téléphones portables est passé de 7 % en 2008 à 27 % en 2012). La couverture des téléphones portables de 4e génération (LTE) a triplé en un an, et atteint aujourd'hui 26 %.

Aspects problématiques:

  1. Seulement 2 % des foyers sont abonnés à un réseau à haut débit ultrarapide (supérieur à 100 Mbit/s) ce qui est encore loin de l'objectif de l'UE, fixé à 50 %.

  2. 50 % des habitants de l'UE n'ont pas ou peu de compétences informatiques — la somme des compétences informatiques maîtrisées et leur niveau n'ont pas augmenté au cours de l'année passée. 40 % des entreprises qui recrutent ou veulent recruter des spécialistes des TI ont des difficultés à le faire, et le nombre de postes vacants de spécialistes des TIC devrait atteindre 900 000 d'ici à 2015. La grande coalition en faveur de l’emploi dans le secteur du numérique lancée dernièrement visera à pourvoir ces postes vacants.

Autres constatations:

  1. De plus en plus de personnes ont essayé d'utiliser l'internet — la proportion d'habitants de l'UE ne s'étant jamais servi de l'internet continue à baisser (elle est passée de 24 % à 22 %). Malgré cela, environ 100 millions d'habitants de l’UE n'ont encore jamais utilisé l'internet, principalement à cause du coût, du manque d'intérêt ou du manque de compétences informatiques.

  2. 70 % des habitants de l'UE utilisent régulièrement l'internet — au moins une fois par semaine, contre 67 % l'an dernier; 54 % des personnes défavorisées utilisent régulièrement l'internet, contre 51 % l'an dernier.

  3. En 2012, les tarifs d’itinérance ont baissé — de près de 5 centimes d'euro, principalement après le 1er juillet 2012, date d'entrée en vigueur du règlement européen sur les tarifs d'itinérance

  4. Le commerce électronique est en progression constante, mais pas de façon transfrontière — 45 % des personnes utilisent internet pour acheter des biens et des services, ce qui représente une faible augmentation par rapport à l'an dernier (43 %). Cependant, très peu d'entre elles achètent des produits venant d'autres pays.

  5. La plupart des entreprises et des particuliers utilisent désormais l’administration en ligne — 87 % des entreprises et 44 % des particuliers utilisent l'administration en ligne, ce qui représente dans les deux cas une augmentation de 3 % par rapport à l'an dernier.

  6. Les dépenses de recherche ont légèrement augmenté, malgré les contraintes budgétaires — les investissements publics dans la R&D en matière de TIC ont augmenté de 1,8 % (soit de 122 millions d'euros) et atteignent maintenant 6,9 milliards d'euros. Les investissements privés dans la R&D en matière de TIC ont également augmenté de 2,7 % mais cette hausse n'a pas suffi à compenser la baisse de l'année dernière.

Contexte

La Commission européenne a pour objectif d'instaurer un climat économique et un cadre réglementaire qui encouragent la concurrence et les investissements sur les marchés européens des technologies numériques.

Le tableau de bord 2013 de la stratégie numérique évalue les progrès réalisés en la matière, au niveau européen et au niveau national, en prenant pour référence les 78 actions de la stratégie numérique incombant à la Commission et les 23 actions relevant des États membres. Le rapport se fonde sur les données de 2012.

Des propositions ambitieuses ont été formulées en 2012-2013 pour atteindre les objectifs de la stratégie numérique. Parmi celles-ci:

  1. Le 19 décembre 2012, la Commission européenne a adopté des directives révisées concernant l'application des règles relatives aux aides d'État dans le secteur du haut débit, prévoyant notamment un renforcement des obligations en matière de libre accès ainsi que des règles de transparence améliorées.

  2. Le 7 février 2013, la Commission a adopté la stratégie européenne de cybersécurité pour «un cyberespace ouvert, sûr et sécurisé», illustrant la vision globale de l'UE sur les meilleurs moyens de prévenir les perturbations et attaques visant le cyberespace et de s'y opposer.

  3. La Commission a aussi adopté une proposition de directive sur la sécurité des réseaux et de l'information (article en anglais), élément essentiel de la stratégie globale qui oblige les États membres, les principaux facilitateurs de services internet et les exploitants d'infrastructures critiques à garantir un environnement numérique sûr et fiable dans l'ensemble de l'UE.

  4. Le 4 mars 2013, la Commission a lancé un partenariat associant diverses parties intéressées, la grande coalition en faveur de l’emploi dans le secteur du numérique, en vue de pourvoir le grand nombre de postes de spécialistes de TIC vacants.

  5. Le 26 mars 2013, la Commission a adopté un règlement pour la réduction des frais des travaux de génie civil, qui représentent jusqu'à 80 % du coût d'installation des réseaux à haut débit. Ce règlement pourrait permettre d'économiser entre 40 et 60 milliards d'euros, soit jusqu'à 30 % du coût total d'investissement, simplement en évitant la construction de tranchées inutiles.

Jusqu'à présent, la Commission a réalisé 55 actions dans le cadre de la stratégie numérique, et 10 actions ont été retardées ou risquent de l'être. Les 36 actions restantes, qui sont soit sous la responsabilité de la Commission, soit sous celle des États membres, seront réalisées dans les délais impartis.

Liens utiles

Tableau de bord de la stratégie numérique (en anglais)

Profils nationaux relatifs au tableau de bord (en anglais) : découvrez, pour chaque État membre de l'Union, les évolutions concernant le haut débit, l'utilisation d'internet, l'administration en ligne, la législation relative aux télécommunications et la recherche.

Grande coalition en faveur de l’emploi dans le secteur du numérique (en anglais)

Stratégie numérique (en anglais)

Site de Neelie Kroes (en anglais et néerlandais)

Suivez Mme Kroes sur Twitter

Contatcs:

Ryan Heath (+32 2 296 17 16), Twitter: @RyanHeathEU

Linda Cain (+32 2 299 90 19)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site