Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse conjoint

Bruxelles, le 6 juin 2013

Unir nos forces pour surmonter la crise

Aujourd'hui, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le président du Comité des régions, Ramón Luis Valcárcel, ont discuté des principaux défis politiques, économiques et sociaux auxquels est confrontée l’Union européenne. L'application résolue des mesures convenues afin de surmonter la crise, l’intensification des efforts en faveur de la croissance et de l’emploi, et la marche vers une intégration plus poussée de l'Union économique et monétaire ont été au cœur de la discussion.

La réunion bilatérale entre les deux présidents a été suivie d’un déjeuner de travail auquel M. Barroso avait convié en outre la première vice-présidente du Comité des régions, Mme Mercedes Bresso, ainsi que sept grandes associations de collectivités locales et régionales. Ces deux rencontres ont eu lieu dans le cadre du «dialogue structuré» entre la Commission européenne, le Comité des régions et les associations européennes de collectivités locales et régionales, qui vise à renforcer les relations entre l’UE et les représentants des collectivités locales et régionales.

M. Barroso, président de la Commission, a déclaré: «Bien que nous fassions l'impossible pour sortir l'Europe de la crise, notre tâche la plus importante est de donner espoir à nos concitoyens. Il nous faut continuer d'axer tous nos efforts sur le développement d'une croissance et d'emplois durables en Europe grâce à la mise en œuvre des mesures que nous avons décidé de prendre, et nous devons montrer que notre action fait une différence pour les jeunes sans emploi comme pour les PME à court de liquidités. Dans ce contexte, le futur budget de l'UE pour la période 2014-2020 et ses programmes de financement revêtent une importance cruciale. Nous appelons le Conseil et le Parlement à s'entendre rapidement sur ce futur budget afin que les investissements indispensables commencent à affluer dans les États membres et leurs régions dès 2014. Nous ne réussirons que si nous coopérons à tous les niveaux. Le rôle des régions et des villes est essentiel à la réalisation de nos objectifs communs.»

Pour sa part, le président Valcárcel a souligné que «l'heure est venue d'entamer une réflexion approfondie sur la manière dont l'Union européenne peut véritablement renforcer les prérogatives des villes et des régions, les deux niveaux de pouvoir les plus proches des citoyens. J'ai la ferme conviction que, pour aider nos entreprises locales à créer des emplois et nos jeunes concitoyens à reprendre confiance en leurs capacités, nous devons poursuivre le processus d'intégration européenne et confier un rôle accru aux régions de l'Europe.» Et d'ajouter: «La seule réponse possible à cette crise ne peut être à mon sens que "Plus d'Europe"».

Le président Barroso et le président Valcárcel ont souligné que les semaines, les mois et les années à venir seraient cruciales pour prouver l’efficacité de la réponse apportée par l'UE à la crise, qui repose sur la combinaison d'un assainissement budgétaire compatible avec la croissance, de réformes structurelles et d'investissements ciblés, et s'appuie en outre sur une coordination nettement renforcée des politiques économiques et budgétaires dans le contexte du semestre européen.

Les deux présidents ont également discuté de la stratégie «Europe 2020», qui continuera de guider l’action de l’UE. À cet égard, le président du Comité des régions a invité la Commission à envisager l’élaboration d’un livre blanc sur la cohésion territoriale afin de mieux analyser l’interaction entre l’Agenda territorial 2020 et la stratégie «Europe 2020».

Il a également souligné qu’outre le suivi permanent que le CdR exerce des progrès réalisés dans le cadre de toutes les initiatives phare d'Europe 2020, le Comité travaille déjà à une évaluation à mi-parcours de la stratégie d'un point de vue local et régional. La contribution du CdR à cet examen à mi-parcours sera présentée au prochain sommet européen des régions et des villes, qui doit se tenir à Athènes les 6 et 7 mars 2014.

Le président Valcárcel a également tenu à souligner que l'année 2014 marquera le vingtième anniversaire du Comité des régions, une excellente occasion pour l’institution de «mesurer le chemin parcouru, faire le point et préparer l’avenir». Des propositions sur les moyens de renforcer le rôle politique et institutionnel du CdR au‑delà de 2015 seront formulées et présentées lors de la séance plénière célébrant les 20 ans de l'institution (avril 2014).

Les sept associations de collectivités locales et régionales étaient représentées par:

– M. Giorgio Orsoni, premier vice-président du Conseil des communes et régions d’Europe (CCRE) et maire de Venise (Italie),

– M. Karlheinz Lambertz, président de l’association des régions frontalières européennes (ARFE) et ministre-président de la Communauté germanophone de Belgique,

– M. Jean-Yves LE DRIAN, président de la Conférence des régions périphériques maritimes d’Europe (CRPM), ministre français de la défense et président du Conseil régional de Bretagne (PSE/FR),

– Mme Hande Özsan Bozatli, présidente de l’Assemblée des régions d’Europe (ARE) et présidente de la commission des relations internationales et de l’UE du Conseil provincial d’Istanbul,

– M. Daniël Termont, membre du comité exécutif d'EUROCITIES et maire de Gand (Belgique),

– Mme Françoise Dupuis, présidente de la Conférence des assemblées législatives régionales européennes (CALRE) et présidente du Parlement de la région de Bruxelles‑Capitale,

– M. Franco Iacop, président de la Conférence des régions d’Europe à pouvoirs législatifs (REGLEG).

Contacts:

Jens Mester (+32 2 296 39 73)

Nathalie Vandelle (Comité des régions) (+32 2 282 24 99)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website