Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

La Commission salue un accord «historique» sur le nouveau réseau transeuropéen de transport

Commission Européenne - IP/13/478   30/05/2013

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 30 mai 2013

La Commission salue un accord «historique» sur le nouveau réseau transeuropéen de transport

Le commissaire européen aux transports, Siim Kallas, a salué aujourd'hui l'accord conclu entre la Commission, le Conseil et le Parlement sur une proposition visant à faire de l'actuelle mosaïque de routes, de voies ferrées, d'aéroports et de canaux un véritable réseau de transport unifié (RTE-T).

Siim Kallas, vice-président de la Commission, a déclaré: «C'est un accord historique qui porte sur la création d'un vaste réseau européen de transport à travers 28 États membres. Le transport est vital pour l'économie européenne. De bonnes connexions sont indispensables à la croissance et à la prospérité de l'Europe. Cet accord permettra de relier l'Est avec l'Ouest et de remplacer l'actuelle mosaïque de voies de communication par un réseau véritablement européen. Il s'agit d'une grande avancée en vue de la construction d'un nouveau réseau de transport qui servira de tremplin à la croissance et à la compétitivité dans le marché unique européen.»

L'accord conclu aujourd'hui prévoit la mise en place d'ici à 2030 d'un réseau central de transport, qui formera la charpente des transports au sein du marché unique. Les fonds destinés aux transports dans le cadre du «mécanisme pour l'interconnexion en Europe» (pour la période 2014-2020) seront également consacrés à ce réseau central, afin de créer les chaînons transfrontaliers manquants, de résorber les goulets d'étranglement et d'accroître l'intelligence du réseau.

Le nouveau réseau central RTE-T sera alimenté par un vaste réseau capillaire au niveau régional et national. Le financement sera dans une large mesure assuré par les États membres, avec quelques possibilités de financement européen par des fonds destinés aux régions et aux transports, notamment au moyen d'instruments financiers innovants. L'objectif est de garantir que progressivement, d'ici à 2050, la grande majorité des entreprises et des citoyens européens ne soient pas à plus de 30 minutes de temps de trajet de ce vaste réseau.

Globalement, le nouveau réseau de transport offrira:

  • des déplacements plus sûrs et moins encombrés;

  • des trajets plus fluides et plus rapides.

Cet accord, obtenu à l'issue de négociations entre le Parlement européen, le Conseil et la Commission européenne, doit encore être officiellement approuvé par le Parlement réuni en plénière et par le Conseil.

L'accord:

La nouvelle politique de l'UE en matière d'infrastructures vise à créer un véritable réseau et ne s'attache plus à des projets isolés. Les orientations de l'UE comportent des cartes précises du réseau, qui a été défini sur la base de méthodes objectives.

Le nouveau règlement fixe des échéances afin que tous les projets contribuant à la création du réseau central de transport soient mis en œuvre de façon prioritaire. Il définit des normes pour garantir que les trains, les bateaux, les avions, les camions et les voitures puissent utiliser les infrastructures en toute sécurité et sans rencontrer de problèmes techniques. Le réseau central doit être achevé d'ici 2030.

À l'horizon 2030, le réseau central ferroviaire sera par exemple équipé du système européen de signalisation ERTMS, pour faciliter et sécuriser les activités ferroviaires transfrontalières. Le long des axes du réseau central, les États membres devront mettre en place des capacités de stationnement suffisantes pour les utilisateurs commerciaux. Des carburants de substitution propres devront être disponibles aux principaux points nodaux du réseau.

Des corridors seront créés dans le réseau central afin de promouvoir un développement coordonné des infrastructures et des modes d'utilisation de ces dernières qui soient économes en ressources. Les nouvelles politiques se concentrent sur les éléments les plus cruciaux: les projets transfrontières, l'interopérabilité et l'intermodalité entre différents moyens de transport. Des coordinateurs européens assisteront les États membres et les promoteurs de projets afin de tirer le plus grand parti possible de tous les investissements.

Pour plus d’informations: http://ec.europa.eu/transport/themes/infrastructure/index_en.htm (en anglais seulement).

Contacts :

Helen Kearns (+32 2 298 76 38)

Dale Kidd (+32 2 295 74 61)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site