Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission européenne et le CERN soutiennent un grand laboratoire de recherche au Moyen-Orient

European Commission - IP/13/468   28/05/2013

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 28 mai 2013

La Commission européenne et le CERN soutiennent un grand laboratoire de recherche au Moyen-Orient

La Commission européenne et le CERN sont convenus aujourd'hui d'apporter leur soutien à la construction de SESAME, l'une des plus ambitieuses installations de recherche au Moyen-Orient. SESAME est ce que l'on appelle une source de lumière synchrotron qui fonctionne en fait comme un microscope géant. Il permettra aux chercheurs de la région d'étudier les propriétés de matériaux avancés, de processus biologiques et d'objets d'art. SESAME est une co-entreprise unique basée en Jordanie, qui réunit des scientifiques des pays qui en sont membres, à savoir Bahreïn, Chypre, l'Égypte, l'Iran, Israël, la Jordanie, le Pakistan, l'Autorité palestinienne et la Turquie. En plus de ses objectifs de recherche, le projet poursuit celui de promouvoir la paix dans la région par la coopération scientifique (MEMO/13/460).

Mme Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission européenne chargé de la recherche, de l'innovation et de la science, a déclaré à ce sujet: «Nous sommes très heureux de pouvoir conjuguer nos forces avec celles du CERN pour soutenir l'un des projets les plus ambitieux au Moyen-Orient. SESAME offrira non seulement aux chercheurs de la région des installations de pointe, mais prouvera aussi qu'il est possible, par une coopération pacifique, de réaliser de grands progrès dans la région.»

M. Rolf-Dieter Heuer, directeur général du CERN, a déclaré quant à lui: «SESAME constitue actuellement l'un des projets les plus importants dans le monde. On peut faire un étroit parallèle entre sa création et les origines du CERN et je suis très heureux que nous puissions apporter une contribution importante au succès de ce jeune laboratoire.»

En vertu de l'accord annoncé aujourd'hui, la Commission contribuera au projet à hauteur de 5 millions d'EUR, lesquels permettront au CERN, en collaboration avec SESAME, de fournir les aimants d'un tout nouvel anneau de stockage des électrons, c'est-à-dire le cœur de l'installation. Cela donnera à SESAME les moyens de commencer à fonctionner en 2015.

M. Khaled Toukan, directeur de SESAME, a déclaré: «La construction de SESAME avance bien et nous souhaitons désormais entamer le programme scientifique dès que possible. Avec le soutien bienvenu du CERN et l'aide généreuse de l'UE, nous y parviendrons.»

La Commission européenne a déjà contribué au projet en lui accordant plus de 3 millions d'EUR au titre de l'Instrument européen de voisinage et de partenariat et en soutenant les systèmes de mise en réseau, de calcul et de traitement des données de SESAME.

Contexte

La construction de SESAME (Synchrotron-light for Experimental Science and Applications in the Middle East ou «lumière synchrotron pour sciences et applications expérimentales au Moyen-Orient») a commencé en 2003. Comme le CERN, SESAME a été créé sous les auspices de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). L'un des facteurs déclenchants du lancement de SESAME a été le don de composants du laboratoire BESSY à Berlin. Depuis lors, un groupe de plus en plus nombreux de scientifiques locaux collabore étroitement avec des installations partenaires à travers le monde et plusieurs autres laboratoires ont contribué à faire de SESAME une installation de niveau mondial.

Le CERN, Organisation européenne pour la recherche nucléaire, est le plus prestigieux laboratoire au monde dans le domaine de la physique des particules. Il a son siège à Genève et, à l’heure actuelle, ses États membres sont l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Suède, la Suisse et la République tchèque. La Roumanie est un pays candidat à l'adhésion. Israël et la Serbie sont des membres associés en phase préalable à l'adhésion. L'Inde, le Japon, la Fédération de Russie, les États-Unis d'Amérique, la Turquie, la Commission européenne et l'UNESCO ont le statut d’observateurs.

Personnes de contact

Commission européenne: Michael Jennings Tél. +3222963388

CERN: James.Gillies@cern.ch Tél. +41227674101

SESAME: Clarissa Formosa-Gauci

Liens

SESAME (en anglais)

CERN

Politique de l'UE en matière d'infrastructures de recherche (en anglais)

Contacts:

Michael Jennings (+32 2 296 33 88) Twitter: @ECSpokesScience

Monika Wcislo (+32 2 295 56 04)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website