Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 18 avril 2013

Un nouveau centre de formation de l'UE pour la lutte contre le trafic de matières nucléaires et radioactives

La Commission européenne a inauguré un nouveau centre européen de formation à la sécurité nucléaire (EUSECTRA - European nuclear security training centre) à Karlsruhe. Ce centre permettra de former les fonctionnaires, formateurs et experts de première ligne à la détection de matières nucléaires et d'autres matières radioactives et aux mesures à prendre contre le trafic de ces matières. EUSECTRA permet des travaux pratiques sur un large éventail de matières radioactives et nucléaires avec une palette étendue d'appareils et d'instruments de mesure. En intérieur, une des salles de formation reproduit les conditions d'un aéroport avec portique de contrôle des passagers et appareil à rayons X pour leurs effets personnels. En extérieur, la formation porte sur différents scénarios, faisant appel à quatre types différents de portiques de contrôle des rayonnements. Au total, une bonne trentaine d'outils de mesure et de détection sont utilisés lors de la formation. EUSECTRA renforce les activités de formation menées dans ce domaine par le centre commun de recherche (JRC) de la Commission européenne sur les sites de Karlsruhe et d'Ispra.

Mme Máire Geoghegan-Quinn, membre de la Commission européenne chargée de la recherche, de l’innovation et de la science, a déclaré à ce sujet: «La sécurité nucléaire constitue un défi mondial majeur au XXIe siècle. La formation et la coopération internationale aux fins de la détection sont des éléments clés de notre action face à la menace du trafic de matières radioactives et nucléaires. Ce nouveau centre de formation est à la pointe de la recherche et de la technologie dans ce domaine.»

«Ce centre de formation donnera aux personnes chargées de la gestion des situations d'urgence de biens meilleurs moyens pour prévenir les incidents nucléaires et y faire face le cas échéant. Ces incidents sont rares, mais leurs conséquences peuvent être dramatiques. EUSECTRA permettra de protéger les citoyens européens, et servira en outre de référence pour d'autres organismes dans ce domaine», a déclaré Cecilia Malmström, membre de la Commission chargée des affaires intérieures.

Situé dans les locaux de l'Institut de transuraniens du JRC, le centre de formation a été créé dans le cadre du plan d'action de l'UE dans le domaine chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN) adopté par le Conseil européen en 2009. Les programmes de formation ont été établis en collaboration avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et le ministère de l'énergie des États-Unis. Les représentants de ces organismes ont également pris part à l'inauguration du centre.

Outre son action visant le trafic de matières, EUSECTRA renforcera la coopération transfrontalière et le réseautage des experts et mettra en place un outil centralisé de gestion des connaissances. Il assurera également des formations avancées à la détection et à l'identification des matières, à la gestion des scènes de crime radiologique et à l'élaboration de plans nationaux d'intervention.

Contexte

Une série de sessions pilotes spécialisées a déjà été assurée à l'intention des fonctionnaires, formateurs et experts de première ligne, auxquelles ont participé des ressortissants de nombreux pays d'Afrique du Nord et d'Afrique centrale, d'Asie centrale, d'Asie du Sud-Est, de la Communauté des États indépendants (CEI) et d'Europe.

Les locaux d'EUSECTRA abritent également de nouveaux laboratoires de formation des inspecteurs nucléaires de la Commission européenne chargés du contrôle de sécurité d'Euratom et de l'application des garanties de l'AIEA, que le JRC forme à diverses techniques depuis vingt ans.

Le plan d'action dans le domaine chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN) a été adopté par le Conseil européen en décembre 2009. Le Conseil encourageait les États membres de l'UE et la Commission à promouvoir une culture de sécurité renforcée, axée sur l'approfondissement des connaissances dans le domaine de la sécurité CBRN, par une meilleure évaluation des risques et préparation aux situations d'urgence, la recherche, l'échange de meilleures pratiques ainsi que des actions de formation et des exercices conjoints.

Le plan d'action encourageait également la mise en place d'EUSECTRA afin de permettre une formation dans le domaine de la sécurité nucléaire et radiologique et de soutenir et compléter les activités en la matière menées au niveau national.

Le JRC a été choisi par la direction générale «Affaires intérieures» pour mettre en place le centre de formation, en raison de son statut de centre de compétence reconnu par les autorités nationales et internationales dans le domaine des garanties nucléaires (inspection et vérification des utilisations pacifiques des matières nucléaires) et de sa longue expérience de la formation dans ce domaine. Le JRC a également participé pendant deux décennies à la réalisation de nombreux projets dans le domaine de la détection et de la criminalistique nucléaires en dehors des frontières de l'Europe, dans le cadre du programme TACIS (assistance technique à la Communauté des États indépendants) et des instruments communautaires de préadhésion.

La sécurité nucléaire est liée à la prévention, la détection et la répression du trafic de matières nucléaires ou d'autres matières radioactives et constitue essentiellement une responsabilité nationale. Les garanties nucléaires concernent les activités visant à s'assurer que les matières nucléaires sont utilisées uniquement aux fins pacifiques prévues, par la mise en œuvre d'un système de comptabilité des matières nucléaires et d'inspections indépendantes. Elles se fondent sur des accords internationaux qui permettent aux autorités nationales et internationales telles que l'AIEA et la Commission européenne de s'assurer de l'utilisation pacifique des matières nucléaires.

Pour plus d'informations sur l'inauguration et les activités d'EUSECTRA:

http://itu.jrc.ec.europa.eu/index.php?id=36&type=0&iEntryUID=246&iEntryPID=68

Contacts :

Michael Jennings (+32 2 296 33 88) Twitter: @ECSpokesScience

Monika Wcislo(+32 2 295 56 04)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site