Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 15 avril 2013

Concentrations: la Commission autorise l’acquisition du câblo-opérateur britannique Virgin Media par la société américaine Liberty Global

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, l’acquisition du câblo-opérateur britannique Virgin Media Inc., immatriculé aux États‑Unis, par la société américaine Liberty Global, Inc. L’opération, d’une valeur de 17,2 milliards d’EUR, réunira le deuxième opérateur de télévision payante au Royaume‑Uni (Virgin Media) et le premier câblo-opérateur en Europe (Liberty Global). Il ressort de l’enquête menée par la Commission que l’opération envisagée ne posera pas de problème de concurrence, notamment parce que les parties concernées gèrent des réseaux câblés dans des États membres différents et que l’entité issue de la concentration occupera une position limitée sur le marché de la vente en gros de chaînes de télévision au Royaume-Uni et en Irlande.

Les sociétés Liberty Global et Virgin Media acquièrent toutes deux des contenus audiovisuels, tels que des programmes télévisés individuels et des chaînes de télévision entières, qu’elles proposent ensuite à leurs abonnés. La Commission a examiné, en particulier, le marché de l’acquisition de contenus télévisuels au Royaume‑Uni, en Irlande et dans l’espace économique européen (EEE) dans son ensemble. Elle a conclu que l’opération envisagée n’entraverait pas la concurrence sur ces marchés, parce que les licences relatives aux contenus télévisuels sont octroyées principalement sur une base nationale ou pour des zones homogènes d’un point de vue linguistique et que l’entité issue de la concentration subirait encore une pression concurrentielle suffisante de la part des autres acteurs, comme les fournisseurs de contenus télévisuels et les vendeurs au détail de télévision payante concurrents.

De plus, la Commission a examiné le lien vertical entre les activités de Liberty Global relatives à la fourniture en gros de chaînes télévisées payantes (comme Extreme Sports Channel, CBS Reality ou Horror Channel) et les activités de Virgin Media liées à l’acquisition de ces chaînes et à la vente au détail de services de télévision payants aux clients du Royaume-Uni. La Commission a conclu que l’entité issue de la concentration n’évincerait probablement pas les vendeurs au détail de télévision payante concurrents en les privant de ses chaînes télévisées, étant donné sa présence très limitée sur le marché de la fourniture en gros de chaînes télévisées et sa motivation à distribuer le plus largement possible les licences pour ses chaînes télévisées. De même, il est peu probable que l’entité issue de la concentration prive les opérateurs de télévision concurrents de l’accès au marché de la vente au détail de télévision payante, étant donné l’existence de nombreuses autres plateformes de distribution outre le réseau câblé de Virgin Media (comme la plateforme satellite de BskyB) et l’importance d’offrir une grande variété de chaînes télévisées afin d’attirer de futurs abonnés vers la télévision payante.

En conséquence, la Commission a conclu que l’opération ne poserait pas de problème de concurrence. L’opération avait été notifiée à la Commission le 6 mars 2013.

Informations sur les entreprises et les produits

Liberty Global est un exploitant de réseau par câble qui fournit des services de télévision, d’internet à haut débit et de téléphonie dans dix États membres de l’UE, y compris en Irlande, mais pas au Royaume-Uni. Liberty Global compte Telenet, Unitymedia et UPC au nombre de ses marques. En outre, par l’intermédiaire de sa division responsable du contenu, Chellomedia, Liberty Global produit et fournit un certain nombre de chaînes télévisées à des opérateurs de télévision, notamment au Royaume-Uni.

Virgin Media est une société de divertissement et de communication, qui détient et exploite un réseau câblé au Royaume-Uni. Elle fournit des services de télévision payante, d’internet à haut débit et de téléphonie fixe et mobile.

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

La Commission a pour mission d’apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse certains seuils (voir l’article 1er du règlement sur les concentrations) et d’empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l’exercice d’une concurrence effective dans l’EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d’une opération, la Commission dispose en général d’un délai maximal de vingt-cinq jours ouvrables pour décider d’autoriser cette opération (phase I) ou d’ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le registre public des affaires de concurrence sur le site web de la Commission consacré à la concurrence, sous le numéro M.6880.

Contacts:

Antoine Colombani (+32 2 297 45 13)

Marisa Gonzalez Iglesias (+32 2 295 19 25)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website