Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Action pour le climat: conception de l’accord international de 2015 sur le changement climatique:

Commission Européenne - IP/13/277   26/03/2013

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 26 mars 2013

Action pour le climat: conception de l’accord international de 2015 sur le changement climatique:

La Commission européenne a adopté aujourd’hui un document consultatif qui lance un débat public sur la meilleure façon d’élaborer le nouvel accord international destiné à lutter contre le changement climatique. La communication consultative soulève des questions clés et sollicite l'avis des parties prenantes sur le nouvel accord, qui devrait être finalisé d’ici la fin 2015 et devrait s’appliquer à compter de 2020.

Connie Hedegaard, Membre de la Commission responsable de l’action pour le climat, a déclaré à ce propos: «À Copenhague, les dirigeant du monde entier se sont fixé pour objectif de limiter le réchauffement de la planète à moins de 2 °C, afin d’éviter les conséquences les plus dommageables du changement climatique. C’est une bonne chose, mais comme le monde s’écarte chaque jour un peu plus de cet objectif, ce n’est clairement pas suffisant. Il faut que toutes les parties redoublent d’efforts. Pour y parvenir, il est indispensable de disposer d’un accord international ambitieux en vertu duquel toutes les grandes économies seront tenues d’agir, en fonction de leurs capacités actuelles et futures. Le document de consultation sollicite des contributions pour aider l’UE à élaborer sa position en vue de parvenir au meilleur accord possible en 2015.»

La communication consultative invite les parties prenantes, les États membres et les institutions européennes à apporter leur contribution en vue de déterminer les meilleurs moyens d’élaborer l’accord de 2015, qui définira le régime international qui s’appliquera en matière de lutte contre le changement climatique après 2020.

La consultation publique sera en ligne jusqu’au 26 juin. Une conférence des parties prenantes se tiendra à Bruxelles le 17 avril.

Limiter le réchauffement de la planète à moins de 2°C

Sous l’égide des Nations unies, les Parties ont ouvert les négociations sur le nouvel accord climatique à la fin de l’année 2011, à Durban. La consultation publique coïncide donc avec une intensification des négociations attendue pour cette année.

L’accord de 2015 va devoir intégrer en un régime global unique les multiples arrangements contraignants ou non pris au titre de la Convention des Nations unies sur les changements climatiques qui sont en vigueur actuellement. Alors que l’UE, quelques autres pays européens et l’Australie ont accepté une seconde période d’engagement juridiquement contraignante au titre du protocole de Kyoto, une soixantaine d’autres pays dans le monde ont pris différents types d'arrangements non contraignants visant à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) ou à en limiter l’augmentation.

Autre point capital: relever le niveau d’ambition d’ici à 2020

Parallèlement aux négociations internationales sur l’accord de 2015, d’autres négociations ont été lancées, dans le cadre de la plateforme de Durban, afin de trouver les moyens de renforcer les réductions d’émissions de GES sur le plan mondial avant l’entrée en vigueur de l’accord en 2020. Il existe en effet un écart considérable entre les engagements de réduction des émissions d’ici à 2020 qui lient actuellement les pays et les réductions qui seraient nécessaires pour mettre le monde sur la bonne voie afin d’éviter que le réchauffement de la planète ne dépasse le seuil des 2 °C.

Bien que centrée sur l’accord de 2015, la communication consultative indique clairement que les mesures qui seront prises sur le plan mondial avant 2020 seront déterminantes pour donner aux politiques l’orientation nécessaire en vue de parvenir à la conclusion de l’accord.

Prochaines étapes

La Commission analysera les réponses reçues, qui seront prises en considération pour l'élaboration de la position de l’UE sur l’accord de 2015.

Pour en savoir plus:

L'accord de 2015

La conférence des parties prenantes

Relever le niveau d'ambition d'ici à 2020

Contacts :

Isaac Valero Ladron (+32 2 296 49 71)

Stephanie Rhomberg (+32 2 298 72 78)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site