Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 25 mars 2013

UE-Japon: une coopération renforcée dans la gestion des catastrophes

Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, et M. Akihiro Ohta, ministre japonais de l'aménagement du territoire, des infrastructures, des transports et du tourisme, ont échangé des lettres établissant un cadre afin de renforcer davantage la coopération entre l'UE et le Japon en matière de gestion des catastrophes.

«Les catastrophes naturelles s'intensifient et deviennent plus fréquentes. Cela nous rend tous vulnérables. La triple catastrophe qui a frappé le Japon en mars 2011 a montré que même les pays les mieux préparés pouvaient être submergés par les forces de la nature. Nous pouvons mieux relever ces défis en collaborant. Je suis convaincue que l'échange d'informations et de bonnes pratiques profitera à l'UE comme au Japon», a déclaré Mme Kristalina Georgieva.

Ces lettres jettent les bases de la coopération dans un large éventail de domaines touchant à la réduction des risques de catastrophe, notamment les catastrophes naturelles et d'origine humaine de grande ampleur liées à l'eau, comme les inondations, les sécheresses, les glissements de terrain et les tsunamis. La coopération portera sur la préparation et la réaction aux catastrophes majeures ainsi que sur l'intégration de l'adaptation au changement climatique dans la politique de gestion des catastrophes. L'objectif global est de se concentrer sur les enseignements à tirer des expériences mutuelles.

La détermination du Japon et de l'UE à renforcer leur coopération s'inscrit dans le prolongement des mesures prises après le tremblement de terre, le tsunami et l'accident nucléaire qui ont frappé le Japon en 2011. Lors du sommet UE-Japon de 2011, les partenaires avions déjà établi un programme de travail ambitieux, qui comprenait un chapitre sur l'aide humanitaire, les opérations de secours d'urgence ainsi que sur la préparation aux catastrophes et leur prévention.

Bien que le Japon soit l'un des pays les mieux préparés pour faire face aux catastrophes, la magnitude du tremblement de terre et le tsunami qui s'en est suivi ont rendu nécessaire une aide internationale pour compléter sa capacité d'action. L'UE a fait preuve de solidarité et de générosité en apportant aux victimes de la catastrophe un ensemble cohérent de mesures d'aide.

Mme Georgieva, qui a été la première personnalité politique internationale de haut rang à se rendre au Japon au lendemain de la catastrophe, a exprimé la solidarité de l'UE avec le Japon.

Depuis, le partenariat établi entre l'UE et le Japon en vue renforcer la résilience a fait l'objet d'une attention particulière et figurera en tête des priorités de «l'après-Hyogo», cadre piloté par les Nations unies pour intégrer pleinement la réduction des risques de catastrophe dans les pays participants. Les deux partenaires œuvrent à l'intégration des initiatives de prévention des catastrophes dans les plans de développement et à la réduction de l'impact des catastrophes naturelles grâce au renforcement de la résilience des communautés.

Contexte

À la suite du tremblement de terre, du tsunami et de l'accident nucléaire qui ont frappé le Japon en 2011, ce dernier et l'UE ont convenu d'intensifier encore leur dialogue et leur coopération en matière de réaction aux catastrophes. Au cours des deux dernières années, ECHO, le service d'aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne, a établi une coopération plus étroite avec les autorités japonaises dans les domaines des opérations de secours d'urgence et de la préparation aux catastrophes et de leur prévention. L'échange de lettres fournit un cadre solide pour faire progresser cette coopération.

En outre, l'UE et le Japon renforcent leur coopération pour favoriser et faciliter l'acheminement de l'aide humanitaire dans le monde entier, en fonction des besoins des personnes touchées par des catastrophes ou des crises et dans le respect des principes humanitaires.

Après la triple catastrophe, l'UE a réagi rapidement, en faisant preuve de solidarité: 19 États membres ont fourni près de 400 tonnes de dons en nature, comme des équipements de protection et des appareils de mesure de l'intensité des doses de radiation, qui ont été acheminés au Japon par l'intermédiaire du mécanisme de protection civile de l'UE. La contribution financière totale de l'UE et de ses États membres s'est élevée à plus de 17 millions d'euros. Ces fonds ont permis de fournir des vivres, des abris et des soins à des milliers de Japonais victimes du tremblement de terre et du tsunami.

Pour en savoir plus

Intervention humanitaire de la Commission européenne au Japon:

http://ec.europa.eu/echo/aid/asia/japan_fr.htm

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Site web du service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Contacts:

Michael Mann (+32 22999780)

Eamonn Prendergast (+32 22998851)

Irina Novakova (+32 2 2957517)

David Sharrock (+32 2 2968909)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site