Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES PT

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 18 janvier 2013

Sommet Union européenne - Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC): créer des alliances pour l'investissement et le développement durable

Les dirigeants de l'UE se rendront à Santiago, au Chili, les 26 et 27 janvier pour participer à un sommet avec leurs homologues d'Amérique latine et des Caraïbes, placé sous le thème «Une alliance pour le développement durable: promouvoir des investissements de qualité dans les domaines social et environnemental». Ce sommet, qui associera les dimensions économique, sociale et environnementale du partenariat birégional, insufflera un nouvel élan à la coopération et à la définition de positions communes sur des enjeux mondiaux et des défis communs. Les discussions porteront également sur les évolutions politiques, ainsi que sur les questions cruciales qui se posent actuellement à l'UE et aux pays d'Amérique latine et des Caraïbes et sur les possibilités qui s'offrent aux deux régions.

Au cours de ce sommet, l’UE sera représentée par Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, et José Manuel Barroso, président de la Commission européenne. Les États membres de l'UE devraient également être très largement représentés et presque tous les dirigeants d'Amérique latine et des Caraïbes devraient assister au sommet, qui sera dirigé par le président chilien Piñera, dont le pays assure actuellement la présidence de la CELAC.

Le sommet sera préparé lors d'une réunion des ministres des affaires étrangères qui aura lieu le 25 janvier et sera coprésidée par Catherine Ashton, haute représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, et Alfredo Moreno, ministre chilien des affaires étrangères. Les ministres des affaires étrangères débattront des moyens d'œuvrer pour la croissance et la stabilité.

Le président Van Rompuy a déclaré: «À Santiago, nous réaffirmerons la nature stratégique de notre relation fondée sur des valeurs communes. Nous examinerons les principaux défis auxquels la communauté internationale est confrontée, ainsi que les moyens de renforcer notre coopération pour œuvrer à un monde plus juste, plus sûr et plus prospère. Nous débattrons de l'intégration régionale et de la coopération dans les enceintes internationales.»

Le président Barroso a déclaré: «Notre partenariat de longue date avec les pays d'Amérique latine et des Caraïbes se fonde sur la conviction que les deux parties partagent des intérêts communs dans le monde interdépendant d'aujourd'hui et tirent largement profit de leur coopération. Le sommet abordera un aspect essentiel de notre relation: l'investissement et le développement durable. L'UE est non seulement le premier investisseur étranger en Amérique latine et dans les Caraïbes, mais également un partenaire résolu à promouvoir le développement durable. La responsabilité sociale et environnementale doit être une priorité commune pour l'avenir de nos deux régions.»

Globalement, la région Amérique latine et Caraïbes a réalisé de solides performances économiques ces dernières années (une croissance moyenne du PIB de la région de 4,5 % pour les trois dernières années). L'UE demeure l'un des plus importants partenaires de la CELAC dans son ensemble dans les domaines du commerce et de l'investissement. La région exerce également une influence de plus en plus forte au niveau mondial, tant au sein des Nations unies que du G20. L'UE et les pays de la région entretiennent déjà une étroite coopération portant sur divers enjeux mondiaux tels que les droits de l'homme et la peine de mort, la dimension hommes-femmes, les droits de l'enfant, le changement climatique et le développement durable, et le potentiel d'approfondissement de cette coopération est vaste.

Au cours du sommet, les discussions porteront sur des sujets tels que le commerce et l'investissement, la sécurité juridique, le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises. Les dirigeants présents travailleront ensemble à l'élaboration de la déclaration du sommet, qui couvrira l'évolution de la scène internationale, les avancées du processus de partenariat birégional, ainsi que les investissements de qualité dans les domaines économique, social et environnemental.

À Santiago, le plan d'action adopté lors du dernier sommet UE-ALC tenu à Madrid en mai 2010 sera élargi et devrait inclure de nouveaux chapitres sur la dimension hommes-femmes (renforcer l'égalité entre les hommes et les femmes et promouvoir le développement de sociétés équitables et égalitaires) et sur l'investissement.

Le Vice-Président de la Commission européenne Antonio Tajani se rendra au Chili accompagné d'une importante délégation composée de 51 représentants de 40 entreprises et associations européennes de l'industrie, provenant de dix États membres de l'UE. Il s'agit  d'une série de «missions pour la croissance" pour aider les entreprises européennes, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), à mieux profiter des marchés émergents internationaux à forte croissance. Le vice-président Tajani participera à une série des réunions au niveau ministériel visant à approfondir la mise en œuvre des accords politiques signés en juin 2011 avec les autorités chiliennes sur le développement des PME, la coopération industrielle, le tourisme et l'espace. Les discussions porteront également sur la promotion de groupe et réseaux d'entreprises pour stimuler l'internationalisation des PME.

Karel de Gucht, commissaire européen chargé du commerce, sera également présent à Santiago, où il aura l'occasion de s'entretenir avec ses homologues de la région au sujet de l'agenda sur le commerce, en veillant plus particulièrement à obtenir des avancées permettant une application provisoire imminente des accords de libre-échange avec la Colombie et le Pérou et du pilier commercial de l'accord d'association avec l'Amérique centrale.

Tout au long des discussions qui se dérouleront à Santiago à tous les niveaux, l'UE soulignera l'importance d'un environnement ouvert, transparent, non discriminatoire, stable et favorable aux entreprises. La sécurité juridique offerte aux investisseurs est essentielle à la promotion d'investissements socialement responsables de haute qualité. L'UE insistera également sur l'importance de promouvoir des échanges commerciaux ouverts et de s'abstenir de toute mesure protectionniste, de manière à garantir une croissance et un développement durables. Elle soulignera aussi sa disposition à collaborer avec les partenaires ALC dans le domaine de la responsabilité sociale des entreprises, qui fait partie intégrante de sa stratégie en matière d'investissement.

Le sommet de Santiago sera le septième sommet auquel participe l'Union depuis le sommet inaugural UE-ALC, qui s'est tenu à Rio de Janeiro en 1999 et a été marqué par l'ouverture d'un «partenariat stratégique» entre les deux régions. Il s'agira du premier sommet de l'UE avec la CELAC (la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes) pour homologue.

Les présidents Van Rompuy et Barroso et le commissaire De Gucht participeront également au sommet commercial, qui réunira des hommes d'affaires, des dirigeants politiques et des organisations commerciales des deux régions. Le thème principal sera «Des investissements au service de la croissance économique, de l'inclusion sociale et de la viabilité écologique».

Voir également MEMO/13/15.

Contacts:

Pia Ahrenkilde Hansen (+32 2 295 30 70)

Dirk De Backer (+32 497 59 99 19)

Maja Kocijancic (+32 2 298 65 70)

Michael Mann (+32 2 299 97 80)

Eamonn Prendergast (+32 2 299 88 51)

Carlo Corazza (+32 2 295 17 52)

Helene Banner (+32 2 295 24 07)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site