Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE LV BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 13 mars 2013

L'UE se dote d'une nouvelle stratégie pour améliorer la nutrition dans le monde et sauver des millions de vies

L'Union européenne accentue ses efforts visant à combattre la faim dans le monde, l'insécurité alimentaire et la malnutrition. Tel est l'objectif d’une nouvelle stratégie que la Commission européenne vient d’adopter et qui vise à améliorer la nutrition des mères et des enfants et à réduire ainsi la mortalité et les maladies, ainsi que les entraves à la croissance et au développement résultant de la dénutrition.

Cette nouvelle stratégie, exposée dans la communication intitulée «Améliorer la nutrition maternelle et infantile dans le cadre de l’aide extérieure: un cadre stratégique de l’UE», sera présentée les 14 et 15 mars lors de la réunion du mouvement pour le renforcement de la nutrition (Scaling Up Nutrition ou SUN) qui se tiendra à Bruxelles.

Andris Piebalgs, commissaire chargé du développement, a fait la déclaration suivante: «La dénutrition constitue la plus grande menace pour la santé des populations des pays en développement, où elle est à l'origine d'au moins un tiers de la mortalité infantile et d'un cinquième de la mortalité maternelle. Cette réalité effroyable et scandaleuse appelle une action renforcée, globale et décisive. L'UE est pleinement résolue à réduire de 7 millions le nombre d'enfants présentant un retard de croissance d'ici 2025. Il est vital de renforcer la mobilisation internationale. C'est pourquoi, aujourd'hui, j'appelle également les autres grands donateurs et acteurs du développement à nous soutenir dans cet élan mondial et à prendre leurs propres engagements.»

«L'extrême pauvreté, les effets dévastateurs du changement climatique, ainsi que la fréquence et l'intensité croissantes des catastrophes font grimper le nombre de personnes souffrant de la faim. Les enfants paient un très lourd et tragique tribut à la malnutrition. L'Union européenne, en sa qualité de plus grand pourvoyeur d'aide humanitaire au monde, sauve déjà des millions de vies. Cependant, la mise en place de solutions durables requiert l'engagement et la coopération tant des acteurs de l’aide humanitaire que des acteurs du développement. Et nous entendons travailler ensemble pour faire en sorte qu'en cette période d'abondance et de progrès, l'avenir de millions de personnes ne soit plus gâché par la malnutrition», a déclaré Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises.

Priorités de la nouvelle stratégie

La nouvelle stratégie vise à réduire le nombre d'enfants de moins de cinq ans présentant un retard de croissance (dont la taille est trop petite pour leur âge et qui souffrent de troubles du développement mental). Elle y parviendra en respectant l'engagement de l'UE à aider les pays partenaires à réduire le retard de croissance dans cette catégorie d'âge d'au moins 10 % (soit 7 millions d'enfants) d'ici 2025. La nouvelle stratégie s'attaquera également à l'émaciation chez les enfants (qui se caractérise par un poids trop faible par rapport à la taille à cause de la malnutrition).

La communication prévoit des dotations plus élevées pour la nutrition et l'aide alimentaire au titre des budgets de l'UE dans les domaines de l’aide humanitaire et du développement, ainsi qu'un ciblage plus efficace et justifié de cette aide. L'UE s'attaquera à la fois aux conséquences et aux causes profondes de la dénutrition.

À titre d'exemple, l'Union entend promouvoir l'allaitement maternel et d'autres changements de comportement, fournir des micronutriments essentiels tels que le fer et soutenir des activités telles que l'administration de vermifuges et des interventions alimentaires supplémentaires et thérapeutiques (notamment le traitement d'enfants souffrant de malnutrition grave). La dénutrition sera également jugulée par des investissements dans le développement rural, l'agriculture durable, la santé publique, l'eau et les services d'assainissement, la protection sociale et l'éducation.

La nouvelle stratégie prévoit également une collaboration plus soutenue avec le secteur privé, qui peut financer des activités telles que le contrôle de la sécurité des produits, l'enrichissement de produits alimentaires en minéraux et vitamines et la sensibilisation par le marketing social.

Réunion de haut niveau du mouvement SUN

Le mouvement pour le renforcement de la nutrition (Scaling Up Nutrition ou SUN) est une plateforme mondiale créée en 2010 avec la participation active de la Commission européenne et dont l'objectif est de relever le défi de la dénutrition et de la malnutrition. Les 14 et 15 mars, la Commission organisera la seconde réunion du mouvement SUN conjointement avec Anthony Lake, directeur général de l'UNICEF. Y participeront des représentants de pouvoirs publics, de donateurs et d'organisations internationales.

Contexte

La communication sur la nutrition viendra compléter la politique existante de l'UE en matière de sécurité alimentaire, et plus particulièrement la politique de sécurité alimentaire de 2010, la politique d'assistance alimentaire de 2011 et la communication de l'an dernier relative à l'approche de l'UE sur la résilience. La nutrition et la résilience sont étroitement liées dans des régions telles que le Sahel et la Corne de l'Afrique, où la résilience est le principe directeur des initiatives multipartenaires AGIR (Alliance Globale pour l’Initiative Résilience) et SHARE (Supporting the Horn of Africa’s Resilience), qui visent à remédier aux crises alimentaires et nutritionnelles.

Pour en savoir plus

Texte intégral de la communication de la Commission sur la lutte contre la dénutrition dans les situations d'urgence:

http://ec.europa.eu/europeaid/documents/enhancing_maternal-child_nutrition_in_external_assistance_fr.pdf

MEMO/13/205: EU action on nutrition in development cooperation

Site web du commissaire Andris Piebalgs:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Site web de la direction générale du développement et de la coopération:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Contacts:

Alexandre Polack (+32 22990677)

Irina Novakova (+32 22957517)

David Sharrock (+32 22968909)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site