Navigation path

Left navigation

Additional tools

Emploi: la Commission propose une aide du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation de 3,9 millions € en faveur de travailleurs de l’industrie du tabac licenciés en Autriche

European Commission - IP/13/206   07/03/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 7 mars 2013

Emploi: la Commission propose une aide du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation de 3,9 millions € en faveur de travailleurs de l’industrie du tabac licenciés en Autriche

La Commission européenne a proposé aujourd'hui d’accorder 3,9 millions € à l’Autriche, au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM), pour faciliter le retour à l’emploi de 270 travailleurs licenciés par l’entreprise Austria Tabak GmbH et par 14 des fournisseurs ou des producteurs situés en aval de celle-ci. Cette proposition est maintenant transmise pour approbation au Parlement européen et au Conseil des ministres de l’Union européenne.

Le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, a déclaré: «Les 3,9 millions € que nous avons proposés aideraient les travailleurs licenciés à se préparer pour trouver de nouveaux emplois dans d’autres secteurs.»

L’Autriche a sollicité le concours du FEM pour 320 travailleurs licenciés par Austria Tabak GmbH, un fabricant de cigarettes et de produits du tabac, et par 14 fournisseurs ou producteurs situés en aval. Il est prévu que 270 des personnes licenciées participent aux mesures cofinancées par le FEM. Le dispositif d’aide qui a été élaboré prévoit des services d’orientation professionnelle, une aide à la recherche d’emploi, du tutorat, diverses mesures de formation, dont des formations qualifiantes, notamment dans des établissements de l’enseignement technique et professionnel supérieur (berufsbildende höhere Schulen), des périodes d’apprentissage ou de stage en entreprise, des formations sur le tas, un soutien intensif à l’intention des travailleurs de plus de 50 ans ainsi que des allocations de formation et des indemnités journalières pendant toute la période de formation et de recherche active d’un emploi. Le coût total du dispositif est estimé à environ 6 millions €, dont 3,9 millions € seraient pris en charge par le FEM.

Contexte

La position de l’Union sur le marché mondial du tabac s’est nettement affaiblie, ce qui a eu des répercussions négatives sur l’industrie européenne du tabac.

Face à cette évolution, Japan Tobacco International (qui détient Austria Tabak GmbH) a transféré sa production en dehors de l’Union, vers des marchés émergents. Ce changement de stratégie a entraîné la fermeture de la dernière usine autrichienne d'Austria Tabak GmbH, située à Hainburg (Basse-Autriche), dont le démantèlement progressif entre le deuxième semestre de l’année 2011 et la mi-2012 a abouti au licenciement de la totalité des travailleurs.

Le territoire concerné par la fermeture de ce site de production est la Basse-Autriche, l’un des neuf Länder du pays, et plus précisément le district de Bruck an der Leitha et la municipalité de Hainburg.

Depuis sa création, en 2007, le FEM a fait l’objet de 105 demandes d’intervention, d’un montant total avoisinant les 454 millions €, en faveur de quelque 94 500 travailleurs. Destinées à aider des travailleurs licenciés, ces interventions du FEM sont demandées dans un nombre croissant de secteurs, par un nombre de plus en plus important d’États membres.

La libéralisation des échanges avec le reste du monde a des effets globalement positifs sur la croissance et l’emploi, mais elle peut aussi provoquer des réductions d’effectifs, en particulier dans des secteurs vulnérables, au détriment de travailleurs peu qualifiés. C’est la raison pour laquelle le président de la Commission, M. Barroso, a proposé la création d’un fonds destiné à aider ceux qui doivent s’adapter aux répercussions de la mondialisation. Créé à la fin de l’année 2006, le FEM a été conçu comme un instrument manifestant la solidarité des nombreux bénéficiaires de l’ouverture des marchés à l’égard de ceux qui perdent soudain leur emploi. Le règlement régissant le FEM a été révisé en juin 2009 dans le but de renforcer le rôle du Fonds en tant qu’instrument d’intervention rapide dans l’arsenal déployé par l’Europe face à la crise financière et économique. C’est ainsi que la «dérogation de crise» est entrée en vigueur le 2 juillet 2009 et s’est appliquée à toutes les demandes reçues entre le 1er mai 2009 et le 31 décembre 2011.

Compte tenu des résultats obtenus grâce au FEM depuis 2007 et de la valeur ajoutée de celui-ci pour les travailleurs bénéficiaires et les régions touchées, la Commission a proposé de maintenir le Fonds dans le cadre financier pluriannuel 2014-2020, tout en améliorant encore son fonctionnement.

Pour en savoir plus

Site web de M. László Andor:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/andor/index_fr.htm

Site web du FEM

Reportages vidéo:

«L’Europe lutte contre la crise: le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation redynamisé»

Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/e-newsletter

Suivez László Andor sur Twitter: http://twitter.com/#!/LaszloAndorEU

Contacts :

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website