Navigation path

Left navigation

Additional tools

Nouvelle aide de l'Union européenne en faveur du peuple palestinien

European Commission - IP/13/18   15/01/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 15 janvier 2013

Nouvelle aide de l'Union européenne en faveur du peuple palestinien

L’Union européenne a décidé d’avancer, au début de l’année, la première partie de son programme d’aide 2013 en faveur du peuple palestinien de manière à éviter toute interruption dans l’aide octroyée à l’Autorité palestinienne et à l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA), qui fournissent des services vitaux à la population palestinienne.

La décision comporte deux volets. Premièrement, une enveloppe de 60 millions € sera allouée au mécanisme PEGASE qui soutient le plan palestinien de développement national en aidant l’Autorité palestinienne à financer son déficit budgétaire et à réaliser son programme de réformes, à remplir ses obligations envers les fonctionnaires, les retraités et les citoyens les plus vulnérables et à assurer le fonctionnement de l'administration et la prestation des services publics de base à la population. Ces fonds aideront l’Autorité palestinienne à payer les salaires et les retraites au cours des trois premiers mois de 2013.

Deuxièmement, un montant initial de 40 millions € sera versé au budget ordinaire (fonds général) de l’UNWRA pour 2013 afin de soutenir les programmes en matière d'éducation, de santé, d'aide humanitaire et de services sociaux en faveur des réfugiés palestiniens dont l’UNWRA est responsable en Cisjordanie, à Gaza, en Jordanie, en Syrie et au Liban.

Mme Catherine Ashton, haute représentante/vice-présidente, s’est exprimée en ces termes: «L’Union européenne met de nouveau tout en œuvre pour renforcer la capacité de l'Autorité palestinienne et de l’UNWRA à fournir, sans interruption, des services de base à la population palestinienne. Nous sommes résolus à maintenir notre aide tout en appelant les autres donateurs à nous emboîter le pas. Cette année, nous allons aussi affecter des fonds spécifiques au camp de réfugiés de Jerash, en Jordanie, qui abrite certains des réfugiés palestiniens les plus vulnérables au Moyen-Orient.»

Lors de l’annonce de l’adoption de ces mesures, M. Štefan Füle, commissaire chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage, a déclaré: «L’Autorité palestinienne éprouve des difficultés particulières à obtenir des fonds de donateurs en début d’année. L’UE est consciente du problème et, en donateur fiable, a pris des mesures pour y remédier. Les fonds ainsi alloués à l’Autorité palestinienne et à l’UNWRA pour le début de l’année 2013 sont essentiels pour prévenir toute interruption dans les services de santé et d’éducation de base dont la population palestinienne a besoin.»

En sus des deux volets financés sur le budget 2013, un montant supplémentaire de 2 millions € sera prélevé sur les crédits de 2012 pour reconstruire des abris destinés à une centaine de familles de réfugiés palestiniens parmi les plus pauvres du camp de Jerash en Jordanie.

Contexte

Depuis sa création au début de 2008, le mécanisme PEGASE a soutenu les efforts déployés par l’Autorité palestinienne, tout d’abord dans le cadre du plan palestinien de réforme et de développement, puis à partir de 2011, du plan de développement national pour la période 2011-2013, que l’UE soutient sans discontinuer. Le document réaffirme l’engagement de l’Autorité palestinienne en faveur d’une véritable protection et promotion des valeurs fondamentales des droits de l'homme, de la démocratie et de l'État de droit.

L'Autorité palestinienne continue d’attacher une grande importance à la transparence budgétaire et fiscale, avec publication systématique de la loi de finances. La présente action vise à soutenir le plan de développement national en aidant l'Autorité palestinienne à financer son déficit budgétaire et à réaliser son programme de réformes, à remplir ses obligations envers les fonctionnaires, les retraités et les citoyens les plus démunis et à assurer le fonctionnement de l'administration et la prestation des services publics de base à la population.

Le camp de Jerash, dans le nord de la Jordanie, a été créé en 1968 en tant que camp «d’urgence» pour accueillir 11 500 anciens réfugiés de Gaza (réfugiés palestiniens qui ont fui vers la bande de Gaza en 1948 et qui en ont été déplacés en 1967) et «personnes déplacées» de la bande de Gaza (résidents de Gaza déplacés en 1967 pour la première fois), qui ont quitté la bande de Gaza à la suite de la guerre israélo-arabe de 1967. À l’heure actuelle, 26 785 réfugiés sont enregistrés dans ce camp auprès de l'UNRWA. Environ 14 000 d’entre eux vivent à l’intérieur des limites officielles du camp.

La population du camp de Jerash est presque exclusivement constituée d’anciens réfugiés de Gaza et de «personnes déplacées» de la bande de Gaza. S’ils peuvent obtenir un passeport jordanien temporaire valable deux ans, contrairement aux Palestiniens de Cisjordanie réfugiés en Jordanie, ils ne disposent cependant pas de numéro d’identification national. Il leur est donc interdit de travailler dans divers services et d'exercer toute une série de professions en Jordanie.

Pour plus d’informations

Site web de la DG Développement et coopération – EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Contacts:

Maja Kocijancic (+32 2 298 65 70)

Michael Mann (+32 2 299 97 80)

Peter Stano (+32 2 295 74 84)

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website