Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES

Commission europÉenne

CommuniquÉ de presse

Bruxelles, le 5 mars 2013

Philippines: l'UE débloque 7 millions € pour venir en aide aux victimes du typhon Bopha

L'Union européenne accroît de 7 millions € son aide d'urgence en faveur des victimes du typhon Bopha, portant le montant total de l'aide humanitaire à 10 millions € depuis que la région a été durement frappée par le typhon en décembre.

Ce financement sera utilisé pour réparer les habitations endommagées par le typhon, fournir une aide alimentaire, lutter contre le niveau élevé de malnutrition, en particulier parmi les enfants, et contribuer à améliorer les services de santé de base dans les provinces touchées.

«Le typhon qui a frappé l'île de Mindanao dans le sud des Philippines au début du mois de décembre a provoqué des dégâts qui comptent parmi les plus graves depuis le passage du typhon Ketsana en 2009,» a déclaré la commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, Mme Georgieva. Trois mois après la catastrophe, des centaines de milliers de rescapés vivent encore dans des conditions humanitaires extrêmement difficiles. C'est pourquoi, afin de répondre à ces besoins urgents, l'UE et les autres partenaires doivent accroître l'aide fournie aux Philippines.

Le mois dernier, des experts de l'office d'aide humanitaire de la Commission européenne, ECHO, se sont rendus dans la zone frappée par le typhon. Ils ont constaté de graves lacunes dans l'organisation des opérations de secours, en particulier dans les domaines des abris, de l'alimentation, des soins de santé de base et des aides au revenu.

Après le passage destructeur du typhon Bopha au début du mois de décembre, la région a été frappée à deux reprises par de fortes tempêtes. Celles-ci ont provoqué de nouveaux glissements de terrain et des inondations, contraignant davantage de personnes à abandonner leurs habitations.

Contexte

Le typhon Bopha, baptisé «Pablo» par les populations locales, a frappé l'île méridionale de Mindanao le 4 décembre 2012 et touché plus de 6 millions de personnes. Il s'agissait de la deuxième tempête violente à frapper Mindanao, un an après le passage du typhon Washi qui avait tué plus de 1 500 personnes dans le nord de l'île en décembre 2011.

Lorsque la tempête est retombée, le 9 décembre, plus d’un millier de personnes avaient été tuées et plus de 850 étaient portées disparues. Selon les Nations unies, quelque 250 000 habitations, édifices publics et entreprises ont été endommagés ou détruits. En outre, des milliers d'hectares de terres agricoles, notamment des plantations de bananes et de noix de coco, ont été dévastés, laissant des centaines de milliers de personnes sans nourriture et sans revenu.

Après le déploiement d'une équipe d'experts humanitaires de la Commission le 7 décembre 2012, ECHO a alloué 3 millions € pour couvrir les besoins immédiats de 165 000 personnes vulnérables.

Pour plus d'informations

Intervention humanitaire de la Commission européenne aux Philippines:

http://ec.europa.eu/echo/aid/asia/philippines_fr.htm

Site internet de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Site internet du service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Contacts :

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)

David Sharrock (+32 2 296 89 09)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site