Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Emploi: la Commission propose une aide de cinq millions d’euros du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation pour d’anciens travailleurs de l’entreprise Antonio Merloni SpA, en Italie

Commission Européenne - IP/13/131   20/02/2013

Autres langues disponibles: EN DE IT

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 20 février 2013

Emploi: la Commission propose une aide de cinq millions d’euros du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation pour d’anciens travailleurs de l’entreprise Antonio Merloni SpA, en Italie

La Commission européenne a proposé aujourd’hui d’accorder cinq millions d’euros à l’Italie au titre du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM), afin de faciliter la réinsertion professionnelle de 1 517 anciens travailleurs de l’entreprise italienne Antonio Merloni SpA. Cette proposition est maintenant transmise pour approbation au Parlement européen et au Conseil des ministres de l’Union européenne.

Le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, a déclaré: «La crise a eu de sérieuses répercussions sur le marché des appareils ménagers, essentiellement en raison de la baisse des exportations. La proposition d’allouer cinq millions d’euros du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation permettrait à plus de 1 500 travailleurs licenciés de se préparer à de nouvelles possibilités d’emploi dans des secteurs où les perspectives sont meilleures.»

L’Italie a demandé le soutien du FEM en faveur de 1 517 travailleurs licenciés par l’entreprise Antonio Merloni SpA qui fabrique des appareils ménagers. Tous les travailleurs licenciés devraient être concernés. Le train de mesures proposé comprend des services d’orientation professionnelle, des conseils spécifiques aux travailleurs de plus de 50 ans, une aide à la recherche d’un emploi, une formation professionnelle, une mise à niveau des compétences et une aide à la création d’entreprises. Ces mesures seront complétées par des subventions à l’embauche, des allocations de recherche d’emploi ainsi qu’une contribution aux frais de déplacement et de changement de résidence.

Le coût total du dispositif est estimé à 7,7 millions d’euros, dont 5 millions seraient versés par le FEM.

Contexte

Pour conserver ses parts de marché face à la concurrence de pays à faible coût de main‑d’œuvre tels que la Chine et la Turquie, Antonio Merloni SpA, cinquième fabricant d’appareils ménagers dans l’UE en 2002, a changé de stratégie de vente et commencé, en 2006, à vendre directement ses produits sous sa propre marque. Avec la crise financière et économique mondiale, l’entreprise a connu des difficultés financières que le brusque resserrement des conditions d’octroi de crédits a encore aggravées. En 2007, alors que l’entreprise Antonio Merloni SpA avait réalisé un chiffre d’affaires de près de 900 millions d’euros, ses dettes et engagements avoisinaient les 500 millions d’euros. Associé aux contraintes financières, le recul de la production, qui avait suivi la tendance à la baisse au niveau européen, a conduit à l’introduction auprès du ministère du Développement économique d’une demande d’application de la procédure de redressement judiciaire pour les grandes entreprises en difficulté, puis à la cessation des activités commerciales de l’entreprise. Au total, 2 217 travailleurs ont été licenciés, dont 700 ont été repris par l’entreprise QS Group SpA. La demande d’intervention du FEM concerne donc les 1 517 travailleurs restés sans emploi à la suite de la fermeture de l’entreprise Antonio Merloni SpA.

Les territoires concernés par les licenciements sont les régions des Marches et de l’Ombrie, notamment les provinces d’Ancône et de Pérouse, où étaient situées les usines de production de l’entreprise Antonio Merloni SpA. Depuis sa création, en 2007, le FEM a fait l’objet de 105 demandes d’intervention pour un montant total de quelque 454 millions d’euros en faveur de 94 500 travailleurs environ. Ces demandes proviennent d’un nombre croissant de secteurs et d’États membres.

L’ouverture des échanges commerciaux avec le reste du monde a, globalement, des effets positifs sur la croissance et l’emploi, mais elle peut aussi provoquer la perte d’emplois, en particulier dans des secteurs vulnérables et au détriment de travailleurs peu qualifiés. C’est la raison pour laquelle le président de la Commission, M. Barroso, a proposé la création d’un fonds destiné à aider ceux qui doivent s’adapter aux conséquences de la mondialisation. Le FEM, créé à la fin de l’année 2006, a été conçu comme instrument de la solidarité des nombreux bénéficiaires de l’ouverture des marchés à l’égard de ceux qui perdent soudain leur emploi. Le règlement régissant le FEM a été révisé en juin 2009 dans le but de renforcer le rôle du Fonds en tant qu’instrument d’intervention rapide dans l’arsenal déployé par l’Europe pour faire face à la crise financière et économique. La nouvelle version de ce règlement, entrée en vigueur le 2 juillet 2009, s’est appliquée à toutes les demandes reçues entre le 1er mai 2009 et le 31 décembre 2011.

Compte tenu des résultats obtenus grâce au FEM depuis 2007 et de la valeur ajoutée de celui-ci pour les travailleurs bénéficiaires et les régions touchées, la Commission a proposé de maintenir le Fonds dans le prochain cadre financier pluriannuel 2014-2020, tout en en améliorant le fonctionnement.

Pour en savoir plus

Site web de M. László Andor:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/andor/index_fr.htm

Site web du FEM

Reportages vidéo:

«L’Europe agit contre la crise: le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation réformé»

«Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation»

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=371&langId=fr

Suivez László Andor sur Twitter: http://twitter.com/#!/LaszloAndorEU

Responsables:

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Cécile Dubois (+32 2 295 18 83)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site