Navigation path

Left navigation

Additional tools

L'Union européenne à la tête des efforts de lutte contre la piraterie en 2014

European Commission - IP/13/1314   23/12/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 23 décembre 2013

L'Union européenne à la tête des efforts de lutte contre la piraterie en 2014

À compter du 1er janvier 2014, l’Union européenne assurera pendant un an la présidence du groupe de contact sur la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes (CGPCS), par l'entremise de Maciej Popowski, secrétaire général adjoint du service européen pour l’action extérieure (SEAE). La présidence du groupe de contact, qui sera exercée conjointement par le SEAE et la Commission européenne, poursuivra les travaux réalisés en 2013 sous la présidence des États-Unis.

Bien que le nombre d'otages ait baissé, passant de plus de 700 en 2011 à environ 50 aujourd'hui, l'Union européenne est déterminée à réduire ce nombre à zéro: zéro navire et zéro gens de mer aux mains des pirates somaliens.

Mme Catherine Ashton, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déclaré à ce sujet: «Le nombre d'attaques de pirates a certes baissé de 95 % l'an dernier, mais le combat contre la piraterie n'est pas encore gagné. Il est essentiel que la communauté internationale continue à œuvrer ensemble pour éradiquer la piraterie et consolider les progrès déjà accomplis.»

L’UE se réjouit à la perspective de travailler avec toutes les parties prenantes dans la région et avec la communauté internationale afin de mener la lutte contre la piraterie somalienne à son terme. Cet objectif traduit le cadre stratégique et les objectifs généraux fixés lors de la conférence intitulée «Un New Deal pour la Somalie», qui s'est tenue à Bruxelles le 16 septembre 2013. La piraterie ne pourra être éradiquée que sur le territoire somalien par les Somaliens, mais la communauté internationale doit néanmoins garder le cap et maintenir le rythme de ses efforts. Dans le cadre de la présidence du CGPCS, l'UE ne perdra pas de vue le coût humanitaire de la piraterie. À cet égard, les équipages détournés et les gens de mer pris en otage sont ceux qui ont souffert le plus.

Contexte

Le groupe de contact sur la lutte contre la piraterie au large des côtes somaliennes (CGPCS) a été créé le 14 janvier 2009 au titre de la résolution 1851 (2008) du Conseil de sécurité des Nations unies afin de faciliter la coordination des actions de lutte contre la piraterie au large des côtes de la Somalie entre plus de 60 États et organisations. Depuis sa création, le CGPCS a contribué à la forte diminution du nombre d'attaques de pirates et de détournements en renforçant la coordination et les échanges d’informations entre les États, le secteur privé (notamment l'industrie du transport maritime et les compagnies d’assurance) et les organisations non gouvernementales.

Pour plus d'informations:

Fiche thématique: «The EU fight against piracy in the Horn of Africa»

http://www.eeas.europa.eu/statements/docs/2013/131223_03_en.pdf

Force navale de l'UE - Opération Atalanta: http://eunavfor.eu/

Mission EUCAP Nestor visant au renforcement des capacités maritimes régionales: http://www.eucap-nestor.eu/

Portail d'information sur les routes maritimes critiques: http://www.crimson.eu.com/about/

Centre régional de formation maritime: http://www.edumar.org/

Organisation maritime internationale:

http://www.imo.org/OurWork/Security/PIU/Documents/PIU_Brochure_1st_edition.pdf

Contacts :

Sebastien Brabant (+32 2 298 64 33)

Maja Kocijancic (+32 2 298 65 70)

Michael Mann (+32 2 299 97 80)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website