Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE SV FI EL LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 30 décembre 2013

Riga et Umeå: capitales européennes de la culture en 2014

Riga (Lettonie) et Umeå (Suède) sont les capitales européennes de la culture de l’année 2014. Le début officiel de leurs programmes culturels est fixé au 17 janvier pour la capitale lettone et au 31 janvier pour Umeå.

Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, a déclaré à cet égard: «Voici venu le moment auquel Riga et Umeå se sont préparées – et qu’elles attendaient – depuis leur désignation comme capitales européennes de la culture. Les manifestations d'ouverture marqueront le début d’une année riche en activités culturelles, dont profiteront non seulement les habitants des deux villes et de leur région, mais aussi les visiteurs beaucoup plus lointains. Les capitales européennes de la culture sont une formidable réussite depuis près de trente ans: le titre offre aux villes concernées une occasion unique de redynamiser leur vie culturelle et leur développement à long terme; il revêt en outre une très grande importance pour le tourisme, la création d’emplois et le renouveau urbain. Je souhaite aux deux capitales européennes de la culture de 2014 la pleine réussite de leurs projets!»

Riga ouvrira ses festivités par des manifestations spéciales dans des musées, des cafés et d'autres lieux, notamment des expositions consacrées à l'ambre de la Baltique et aux conséquences de la Première Guerre mondiale sur la culture. En 1989, pendant une campagne de protestation appelée la «Voie balte», des habitants de Lettonie, d’Estonie et de Lituanie ont formé une immense chaîne humaine pour exprimer leur espoir d’indépendance par rapport à l’ancienne Union soviétique. Le 18 janvier, la population de Riga se battra pour la culture. Des citoyens rappelleront l'événement en se passant des livres de main en main, depuis l’ancienne bibliothèque nationale jusqu'au nouveau bâtiment, sur l'autre rive de la Daugava.

Mme Vassiliou ainsi que le commissaire européen chargé du développement, M. Andris Piebalgs, participeront à diverses manifestations, y compris le lancement de «Taste and Feel 2014!», qui donnera au public un avant-goût du programme culturel de l’année.

Dans la soirée, on pourra admirer, aux abords du fleuve, des sculptures de feu créées par des équipes de douze pays (la Lettonie, l’Estonie, la Lituanie, la Finlande, la France, le Royaume-Uni, l’Espagne, la Suède, la Suisse, la Russie, les États-Unis et l’Australie) ainsi que des jeux de lumière et des feux d'artifice. Le maire de la ville, Nils Ušakovs, présentera ensuite un concert à l'Arena de Riga, en présence de Mme Vassiliou. Des artistes, chorales et orchestres lettons représentant la musique classique, la «world music» et la musique populaire seront au programme de ce concert intitulé «Riga à travers les siècles et les cultures».

Le lancement d'Umeå 2014 s'étalera tout au long du week-end du 31 janvier au 2 février. Les festivités, qui se dérouleront jour et nuit, auront comme point d'orgue la cérémonie d’ouverture «Burning Snow», le samedi. Les habitants de la ville assisteront au lancement de l’année aux côtés de visiteurs venus des quatre coins d’Europe.

Les principales manifestations auront lieu sur le fleuve Umeälven et aux abords de celui-ci, avec un festival chorégraphié autour de la lumière, de la musique, de la chanson et du mouvement. La «ville de l’hiver» changera de visage par la présence de piliers de glace enflammés et de grands feux, qui fourniront de la lumière, de la chaleur et des points de rencontre. Le cœur d'Umeå, Rådhustorget, sera transformé en village same, avec des chaudrons rougeoyants et des rennes.

Contexte

Les capitales européennes de la culture sont l’une des initiatives culturelles de l'Union européenne qui remportent le plus de succès et ont le plus grand retentissement. Elles sont sélectionnées par un jury indépendant sur la base d’un programme culturel qui doit posséder une dimension européenne marquée, associer des habitants de tous âges et contribuer au développement à long terme de la ville.

Le titre est l'occasion pour une ville de changer son image, de se faire connaître du reste du monde, d’attirer davantage de touristes et de mettre au point une stratégie de développement axée sur la culture.

Le titre a des retombées à long terme, non seulement sur la culture, mais également sur le plan social et économique, à la fois pour la ville et sa région. Une étude1 révèle ainsi que les capitales européennes de la culture enregistrent en moyenne une hausse de 12 % du nombre de touristes (par rapport à l’année précédente).

Déjà dotées d'une subvention d'1,5 million € provenant du programme «Culture» de l’Union européenne, les villes peuvent également bénéficier de plusieurs dizaines de millions d’euros au titre du Fonds européen de développement régional.

Les règles et conditions actuelles de sélection pour l'attribution du titre de capitale européenne de la culture sont définies dans une décision de 2006 (1622/2006/CE) du Parlement européen et du Conseil.

Après Umeå et Riga en 2014, les capitales européennes de la culture seront Plzeň (République tchèque) et Mons (Belgique) en 2015, suivies de Saint-Sébastien (Espagne) et de Wrocław (Pologne) en 2016, puis de Paphos (Chypre) et d’Aarhus (Danemark) en 2017 et de La Valette (Malte) et de Leeuwarden (Pays-Bas) en 2018.

Pour en savoir plus

Riga 2014

Umeå 2014

Commission européenne: culture

Site web de Mme Vassiliou

Suivez Androulla Vassiliou sur Twitter: @VassiliouEU

Contacts:

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website