Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Débat sur l’avenir de l’Europe: Mme  la vice-présidente Viviane Reding rencontre les citoyens à Coimbra, Portugal

Commission Européenne - IP/13/129   20/02/2013

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 20 février 2013

Débat sur l’avenir de l’Europe: Mme  la vice-présidente Viviane Reding rencontre les citoyens à Coimbra, Portugal

Le débat sur l'avenir de l'Europe s'intensifie, et la Commission européenne se déplace dans différentes villes de l'Union, pour entendre en direct le point de vue des citoyens. Le 22 février 2013, Mme la vice-présidente Viviane Reding sera à Coimbra (Portugal), pour dialoguer avec plus de 200 citoyens et écouter leurs attentes. Les débats alimenteront le prochain rapport sur la citoyenneté 2013 et accompagneront les travaux sur les propositions de la Commission tendant à modifier le traité afin de construire une Union européenne plus forte pour l’avenir.

Les prochains mois et les prochaines années seront déterminants pour le devenir de l'Union européenne. Depuis le discours sur l’état de l’Union prononcé par le président de la Commission, M. Barroso, en septembre dernier (DISCOURS/12/596), le débat sur l'avenir de l'Europe bat son plein: à la fin de l'année dernière, la Commission a présenté un projet pour l'évolution de l'Union économique et monétaire (voir IP/12/1272), qui a été suivi d'un rapport conjoint des quatre présidents du Conseil, de la Commission, de l'Eurogroupe et de la BCE. Avant les élections européennes de 2014, la Commission présentera ses propositions pour une Union politique.

«Nous donnons aux citoyens du Portugal une possibilité unique d'expliquer en direct aux décideurs européens leurs préoccupations et leurs rêves pour l'avenir de l'Union européenne ainsi que pour l'avenir du Portugal au sein de cette Union. Il s’agit d’une nouvelle conception de la politique, qui consiste à associer les citoyens avant de prendre des décisions politiques qui influeront directement sur leur vie quotidienne», a déclaré Mme Viviane Reding. «La légitimité démocratique est la clé de la réussite de tout programme politique ambitieux. J'écouterai ce que les citoyens portugais ont à dire sur la manière de tirer les leçons des erreurs du passé et sur ce qui devra être mieux fait à l'avenir. Un tel dialogue ouvert est encore plus important dans un pays comme le Portugal, où les citoyens ont consenti d'énormes sacrifices pour que les générations futures ne paient pas les erreurs de leurs aînés. Les efforts de réforme entrepris au niveau national portent leurs fruits, et je suis heureuse de constater que l'optimisme reprend vigueur en Europe. Cependant, il reste encore des défis à relever, et l'optimisme ne doit pas porter à l'excès de confiance. La Commission soutiendra les nouveaux efforts de réforme du Portugal. J'ai par exemple envoyé des experts de mon département de la justice, afin d'aider les autorités portugaises à mettre en œuvre un ambitieux programme de réforme du secteur de la justice, qui renforcera la confiance des investisseurs et aura, par ricochet, un impact positif sur le climat des affaires».

En janvier, la Commission européenne a donné le coup d'envoi de l’Année européenne des citoyens (IP/13/2), qui sera consacrée aux citoyens et à leurs droits. L’année 2013 marque le 20e anniversaire de la citoyenneté de l’Union, introduite par le traité de Maastricht en 1993, et le compte à rebours - un an - des élections au Parlement européen, prévues pour 2014. Tout au long de l'année, des membres de la Commission participeront à des rencontres ouvertes avec des citoyens de toute l'Union européenne (les «Dialogues avec les citoyens»), afin de discuter avec eux de leurs attentes pour l’avenir.

Le débat de Coimbra aura lieu dans l'enceinte historique de l'Universidade de Coimbra, qui est l'une des plus anciennes et des plus prestigieuses universités d'Europe. Mme Reding prendra la parole dans la célèbre «Sala Grande dos Actos» (Sala dos capelos) de l'université, un lieu qui accueille traditionnellement les cérémonies d'installation du recteur et de remise des diplômes honoris causa.

La crise économique et ses incidences sur la vie quotidienne de la population, les droits des citoyens de l'UE et l'avenir de l'Union seront au centre du débat entre la vice‑présidente et les citoyens. Mme Regina Bastos et M. Vital Moreira, membres portugais du Parlement européen, prendront également part à cette rencontre, de même que M. Félix Braz, membre du Parlement luxembourgeois. Une liaison vidéo sera assurée avec la ville partenaire de Coimbra, Esch-sur-Alzette à Luxembourg, qui compte une importante population d'origine portugaise. La maire d'Esch-sur-Alzette, Mme Lydia Mutsch, accueillera les participants à Coimbra

Le débat peut être suivi en direct par webstreaming. Les citoyens de toute l'Europe peuvent également y participer par Twitter (hashtags: #DCCoimbra ou #EUDeb8).

Contexte

Sur quoi portent les dialogues avec les citoyens?

Beaucoup de progrès ont été réalisés au cours des vingt années écoulées depuis l'introduction de la citoyenneté de l'Union: Une enquête européenne récemment publiée montre qu'aujourd'hui déjà, 63 % des citoyens se sentent «européens» (au Portugal: 59 %).

Dans toute l’UE, les citoyens jouissent de leurs droits au quotidien. Les Européens bénéficient d'une protection accrue pour leurs achats transfrontières, d'une garantie de soins dans d'autres États membres de l'UE par la carte européenne d'assurance maladie et de frais d'itinérance réduits, tout cela grâce à la législation européenne. Pourtant, ils ne sont pas toujours au courant de ces droits. La nouvelle enquête européenne montre qu'un peu plus du tiers des européens (36 %) estiment être bien informés de leurs droits en tant que citoyens de l’Union européenne (au Portugal: 32 %).

C'est pourquoi la Commission a déclaré 2013 Année européenne des citoyens, une année consacrée aux citoyens et à leurs droits. Lobjectif est double: La moitié de l'effort consistera à expliquer – expliquer ce que signifie être un citoyen européen et quels sont les droits dont jouit une personne de par son simple statut de citoyen européen.

L'autre moitié consistera à écouter. Tout au long de l’année, Mme la vice-présidente Reding et ses collègues de la Commission s’associeront à des responsables politiques nationaux et locaux pour débattre avec les citoyens dans tous les États membres de l’Union européenne, afin de les écouter et de répondre à leurs questions.

Les responsables politiques européens dialogueront en direct avec les citoyens sur leurs attentes, sur leur perception de leurs droits et sur la direction dans laquelle ils souhaitent voir l’Union avancer dans les dix prochaines années. Les citoyens européens doivent pouvoir exprimer leurs préoccupations et préparer le terrain pour les prochaines élections européennes.

Des dialogues avec les citoyens ont déjà eu lieu en présence de Mme la vice-présidente Viviane Reding à Cadix (Espagne) avec la maire de la ville Mme Teófila Martínez Saíz et la parlementaire européenne Mme Teresa Jimenez-Becerril, à Graz (Autriche) avec le vice‑chancelier M. Michael Spindelegger, à Berlin (Allemagne) avec la parlementaire européenne sociale-démocrate Mme Dagmar Roth-Behrendt et à Dublin (Irlande) avec la ministre irlandaise des affaires européennes Mme Lucinda Creighton. M. le commissaire László Andor a animé un débat public à Naples (Italie), et Mme la commissaire Cecilia Malmström a participé à un dialogue avec les citoyens à Göteborg (Suède) et sera à Turin (Italie), le 21 février. De nombreux autres dialogues seront organisés dans toute l’Union européenne pendant l’année 2013. Ils mettront en présence des responsables politiques nationaux et locaux et des citoyens de tous les horizons. Vous pouvez suivre tous les débats à cette adresse: http://ec.europa.eu/european-debate/index_fr.htm.

Pourquoi la Commission fait-elle cela maintenant?

Parce qu'aujourd’hui, l'Europe est à la croisée des chemins. L’avenir de l’Europe est dans un débat ouvert – où une multitude d'intervenants pourront discuter d'une évolution vers une union politique, une fédération d'États-nations ou des États-Unis d'Europe. Pour la Commission, il est essentiel que les citoyens européens aient leur mot à dire dans ce débat et qu'ils soient acteurs de leur avenir, avant les élections au Parlement européen de 2014 et avant que toute modification du Traité ne soit proposée.

Plus de la moitié des européens (68 %) ont le sentiment que leur opinion ne compte pas en Europe - cela doit changer.

12 000 citoyens ont participé à l'une des plus vastes consultations publiques en ligne, portant sur leurs droits et sur l'avenir de l'Union européenne (IP/12/461). Les participants ont décrit avec leurs propres mots comment ils souhaitaient que l'Union européenne évolue dans un proche avenir et ce à quoi elle devrait ressembler en 2020. Parmi ceux‑ci, un tiers (31 %) ont déclaré quils envisageaient l'UE comme une Union politique (voir annexe).

Selon Mme Reding, «Nous devons construire notre maison européenne avec les citoyens, et non pas la construire sans eux pour ne leur demander qu'ensuite s’ils acceptent d'y vivre. Nous avons besoin de la participation directe de nos concitoyens à la construction d’une Union plus forte et plus politique. Les citoyens européens doivent pouvoir exprimer leurs préoccupations et préparer le terrain pour les prochaines élections européennes.»

Sur quoi ces dialogues déboucheront-ils?

L'un des principaux objectifs de ces dialogues est de préparer le terrain pour les élections européennes de 2014.

Les réactions des citoyens au cours des dialogues contribueront à orienter la Commission dans la préparation de ses plans pour une future réforme de l’UE. Le 29 novembre 2012, la Commission a déjà tracé son projet pour une intégration économique, monétaire, budgétaire et politique pleine et entière, et les présidents du Conseil européen de la Commission européenne, de l'Eurogroupe et de la Banque centrale européenne ont publié un rapport conjoint le 5 décembre 2012. La Commission et les autres institutions collaborent à présent à l'élaboration d'une feuille de route pour l'Union politique. Les citoyens doivent avoir leur mot à dire dans le débat sur l’avenir de l’Union européenne, et les dialogues seront un moyen de leur donner à la fois la parole et une plate-forme de discussion.

Entre-temps, la Commission européenne s’emploie également à lever les obstacles qui contrarient les citoyens. Le rapport sur la citoyenneté de l’Union de 2010 (voir IP/10/1390 et MEMO/10/525) définissait, dans leurs grandes lignes, 25 actions concrètes à entreprendre afin de lever les obstacles ultimes qui continuent d’empêcher les citoyens de l’Union d’exercer leur droit à la libre circulation sur le territoire de l’Union. L’une d’elles consiste à sensibiliser davantage les particuliers au statut de citoyen de l’Union, à leurs droits et aux implications de ceux-ci dans leur vie quotidienne.

Au cours de l’Année européenne des citoyens, autour du 9 mai 2013, la Commission publiera un deuxième rapport sur la citoyenneté de l'Union, qui dressera le bilan des 25 actions décrites en 2010 et présentera 12 nouvelles actions concrètes pour résoudre les problèmes auxquels les citoyens de l’UE doivent encore faire face. Les questions soulevées au cours de la consultation publique en ligne et lors des dialogues seront intégrées dans ce rapport et dans la conception de la politique de la Commission en matière de citoyenneté.

Pour de plus amples informations:

Au sujet du dialogue de Coimbra:

http://www.dialogo-cidadaos.pt/

https://www.facebook.com/DialogoCidadaos?fref=ts

Débats avec les citoyens sur l’avenir de l’Europe:

http://ec.europa.eu/european-debate/index_fr.htm

Année européenne des citoyens:

http://europa.eu/citizens-2013/fr/home

Les Européens ont leur mot à dire: résultats de la consultation sur les droits des citoyens de l’Union:

http://ec.europa.eu/justice/citizen/files/eu-citizen-brochure_fr.pdf

Page d’accueil du site web de Mme Viviane Reding, vice-présidente de la Commission européenne et commissaire chargée de la justice:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/reding/index_fr.htm

Suivez Mme la vice-présidente sur Twitter: @VivianeRedingEU

Contacts :

Mina Andreeva (+32 2 299 13 82)

Natasha Bertaud (+32 2 296 74 56)

ANNEXE

1. L’UE considérée comme l'acteur le plus efficace pour prendre des mesures contre la crise

2. Une majorité des citoyens se sentent «européens» et connaissent le concept de «citoyenneté de l'Union»

3. Dans quelle mesure les citoyens européens se sentent-ils informés sur leurs droits?

4. Comment les citoyens européens souhaitent-ils que l'Union évolue dans un avenir proche et à quoi l'Union doit-elle ressembler en 2020?

Source: http://ec.europa.eu/justice/citizen/files/eu-citizen-brochure_fr.pdf


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site