Navigation path

Left navigation

Additional tools

Concentrations: la Commission autorise l’acquisition du prestataire de services d’assistance en escale Servisair par Swissport, sous réserve du respect de certaines conditions

European Commission - IP/13/1290   18/12/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 18 décembre 2013

Concentrations: la Commission autorise l’acquisition du prestataire de services d’assistance en escale Servisair par Swissport, sous réserve du respect de certaines conditions

La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, le projet d’acquisition du prestataire de services d’assistance en escale et de manutention de fret Servisair par son concurrent Swissport. L’autorisation est subordonnée à la cession, par Swissport, des activités d'assistance en escale qu'elle exerce à l’aéroport de Birmingham et de celles exercées par Servisair aux aéroports d'Helsinki, de Londres Gatwick et de Newcastle, où l’entité issue de la concentration n'aurait pas été soumise à une concurrence suffisante pour éviter les hausses de prix des services d’assistance en escale. Les engagements offerts par les parties répondent à ces préoccupations.

Swissport et Servisair exercent toutes deux leurs activités dans le domaine des services d’assistance aux opérations en piste, d’assistance passagers et d’assistance bagages, ainsi que des services de manutention de marchandises côté ville et offline dans un certain nombre d'aéroports de l'Espace économique européen (EEE). La Commission s'inquiétait de l'effet de la concentration sur la concurrence dans la fourniture de services d’assistance aux opérations en piste, d’assistance passagers et d’assistance bagages aux aéroports de Birmingham, d’Helsinki, de Londres Gatwick et de Newcastle.

L’enquête de la Commission a révélé que l’acquisition envisagée, telle qu'initialement notifiée, aurait abouti à une situation de monopole à l’aéroport de Newcastle. Elle aurait également éliminé un concurrent important dans le domaine des services d’assistance aux opérations en piste, d’assistance passagers et d’assistance bagages aux aéroports de Birmingham, d’Helsinki et de Londres Gatwick. La Commission craignait que les concurrents restants ne soient pas en mesure d'exercer une pression suffisante sur l'entité issue de la concentration pour éviter des hausses de prix pour les clients des compagnies aériennes.

Pour répondre à ces préoccupations, Swissport a proposé de céder les activités d’assistance en escale qu'elle exerce à l’aéroport de Birmingham et celles exercées par Servisair aux aéroports d’Helsinki, de Londres Gatwick et de Newcastle. Ces engagements éliminent la part de marché supplémentaire que l'entité issue de la concentration aurait acquise, à la suite de l'acquisition, dans les quatre aéroports où la Commission avait pointé d'éventuels problèmes et rétablissent ainsi des conditions de concurrence équitables dans chacun de ces aéroports.

La Commission en a donc conclu que l'acquisition envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne poserait pas de problème de concurrence. Cette décision est subordonnée au respect des engagements souscrits.

La Commission n’a constaté aucun problème de concurrence pour la fourniture de services de manutention de marchandises côté ville et offline, compte tenu du caractère limité de la part de marché cumulée de l’entité issue de la concentration.

L’opération a été notifiée à la Commission le 29 octobre 2013.

Informations sur les entreprises et les produits

Swissport France Holding SAS fournit des services d’assistance en escale et de manutention de fret, ainsi que des services connexes, à des compagnies aériennes en Europe et ailleurs. Elle est contrôlée en dernier ressort par PAI Partners SAS, une société française de gestion de portefeuille.

Servisair SAS est une entreprise française qui fournit des services d’assistance en escale et de manutention de fret, ainsi que des services connexes, à des compagnies aériennes en Europe et ailleurs.

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

La Commission a pour mission d'apprécier les fusions et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations) et d'empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l'exercice d'une concurrence effective dans l'EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d’une opération, la Commission dispose en général d’un délai maximal de 25 jours ouvrables pour décider d’autoriser cette opération (phase I) ou d’ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Des informations plus détaillées seront disponibles sur le site web de la DG Concurrence, dans le registre public des affaires de concurrence, sous le numéro M.7021.

Contacts:

Antoine Colombani (+32 2 297 45 13, Twitter: @ECspokesAntoine )

Marisa Gonzalez Iglesias (+32 2 295 19 25)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website