Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 19 février 2013

Versement de 50 millions € d'aide macrofinancière à la Bosnie-Herzégovine dans l'attente de réformes plus concrètes

La Bosnie-Herzégovine (BiH) a reçu la première tranche (paiement) de 50 millions € de l'aide macrofinancière promise par l'Union européenne.

La décision d’accorder cette aide a été prise pour atténuer les répercussions de la crise économique sur la situation budgétaire et extérieure de la Bosnie-Herzégovine. L'aide macrofinancière à la Bosnie-Herzégovine d'un montant total de 100 millions € va dans le sens de l'engagement pris par les 27 États membres de l’Union européenne concernant la perspective européenne de la Bosnie-Herzégovine. Elle constitue une manifestation tangible de la manière dont l'Union européenne vient en aide aux citoyens de Bosnie-Herzégovine. La première tranche a été versée dès que le pays a rempli les conditions requises.

L'Union européenne attend des gouvernements de la BiH, tant au niveau de l'État central que des entités, qu'ils utilisent désormais cette aide pour soutenir la croissance économique de manière à améliorer le niveau de vie des citoyens.

«Cette aide importante apportée par l'UE constitue un signal politique majeur de la confiance des États membres de l'UE dans la détermination de la Bosnie-Herzégovine à poursuivre son processus d’intégration européenne. Nous espérons maintenant qu'en contrepartie, les responsables politiques de la BiH respecteront leurs engagements en vue de progresser dans le processus d'adhésion: nous avons besoin de voir des institutions fonctionnant convenablement à tous les niveaux, une accélération des réformes structurelles et des améliorations dans la coordination des politiques. Cela signifie qu'il faut se concentrer sur le secteur public – en réduisant la taille des administrations et en diminuant les dépenses – et améliorer l’environnement des affaires et des investissements. Il en résultera une économie plus compétitive et des volumes d'échanges plus élevés, ce qui contribuera à inverser la tendance au ralentissement de la reprise économique et, partant, améliorera les conditions de vie des citoyens de la BiH», a déclaré le commissaire chargé de l'élargissement et de la politique de voisinage, Stefan Füle.

La deuxième tranche d'un montant de 50 millions € pourra être décaissée dès que la BiH aura rempli des conditions supplémentaires.

Contexte

En novembre 2009, le Conseil de l'Union européenne a adopté une décision visant à mettre à la disposition de la Bosnie-Herzégovine une aide macrofinancière (AMF) de l'UE d'un montant maximum de 100 millions €, sous la forme d'un prêt.

Le prêt est versé en deux tranches égales de 50 millions €. Le protocole d'accord définit les conditions du décaissement de l'aide, à savoir l'obtention de résultats satisfaisants dans la mise en œuvre de l'accord de confirmation conclu avec le Fonds monétaire international et le respect de critères spécifiques liés à chaque tranche.

La disponibilité d'une aide macrofinancière de l'UE à la Bosnie-Herzégovine devait expirer en novembre 2012 mais aucun décaissement n'a été effectué car certaines conditions essentielles n'étaient pas remplies. Cependant, le 29 octobre 2012, la Commission européenne a décidé de prolonger d'un an la période de disponibilité de l'aide. Cette décision était justifiée, d'une part, par les mesures prises récemment par les autorités en faveur de l'amélioration de la viabilité des finances publiques, d'autre part, par l'adoption d’un nouvel accord de confirmation par le conseil d'administration du FMI et, enfin, par l’impact de la crise de la dette souveraine de l’UE sur l’économie.

Le décaissement de la première tranche de 50 millions € a été subordonné à l’approbation par le Conseil «Budget» du cadre global pour les politiques budgétaires et à un appel d'offres pour le système d’information sur la gestion budgétaire commune de l'État. La BiH a rempli ces conditions.

Le versement de la seconde tranche de 50 millions € est subordonnée au respect de huit critères supplémentaires relatifs aux réformes structurelles et ne pourra être effectué que trois mois après le décaissement de la première tranche, au plus tôt. Il est impératif que les institutions compétentes de Bosnie-Herzégovine redoublent d'efforts pour parvenir à remplir, avant l'été, les critères convenus pour le versement de la deuxième tranche.

Pour en savoir plus:

http://ec.europa.eu/enlargement/countries/detailed-country-information/bosnia-herzegovina/index_en.htm

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/fule/index_en.htm

Contacts :

Anca Paduraru (+32 22966430)

Peter Stano (+32 22957484)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site