Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 13 décembre 2013

L’UE annonce des fonds supplémentaires en faveur du renforcement de la sécurité en Afrique

L’UE va confirmer ce jour l'octroi d'un montant de 12,5 millions €, dans le cadre de la Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique, pour améliorer la gestion des opérations de soutien de la paix conduites par l’Afrique. Concrètement, ces fonds soutiendront la mise en place d'un «système de commande, de contrôle, de communication et d'information» (C3IS) sur une période de 2 ans.

Ce système fournira des services voix-données-images sécurisés grâce à une communication satellite entre l'Union africaine, les organisations sous-régionales et les missions de paix déployées au niveau national, ainsi que des systèmes TI permettant de transmettre des ordres et de générer des rapports et des cartes pour la gestion des opérations sur le terrain. De cette manière, les nouveaux fonds de l’UE contribueront à mieux équiper les organisations régionales africaines dans le domaine de la paix et de la sécurité.

M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, a fait la déclaration suivante: «Il ne saurait y avoir de développement sans sécurité et les travaux de la Facilité de soutien à la paix pour l'Afrique contribuent de manière essentielle à jeter les bases d'un développement durable à l'échelle du continent. Cette nouvelle enveloppe aidera nos partenaires africains à se doter des systèmes de gestion et de communication nécessaires au déploiement rapide et à la gestion des opérations de soutien de la paix conduites par l'Afrique partout où elles sont nécessaires.»

«Ce programme compte parmi les réalisations concrètes du partenariat Afrique-UE qui visent à mettre en place des capacités durables de gestion des crises en Afrique en tenant compte des enseignements tirés des opérations, récentes et en cours, de soutien de la paix telles que la MISMA et la MISCA.», a déclaré Mme Catherine Ashton, haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne.

Le programme adopté ce jour est le fruit de travaux techniques menés conjointement par l'Union africaine et l'UE dans le cadre de l'initiative Amani Africa qui, depuis 2008, couvre un certain nombre d’exercices et d'activités de formation destinés à rendre opérationnelle la Force africaine en attente, principal instrument d'action de l’architecture africaine de paix et de sécurité (AAPS).

Contexte: un appui permanent à la sécurité en Afrique

Depuis 2004, l’Union européenne a fourni 1,1 milliard € par l'intermédiaire de la Facilité de soutien à la paix pour l'Afrique, instrument novateur créé en 2004 qui constitue la principale source de financement à l'appui de la paix et de la sécurité en Afrique.

Depuis sa création, cette Facilité soutient efficacement les efforts déployés par l'Afrique en faveur de la paix et de la sécurité sur le continent en lui apportant une aide prévisible. Elle a permis l'organisation de plusieurs opérations de paix conduites par l'Afrique, telles que les missions en Somalie (AMISOM) ou au Mali (MISMA), et a largement contribué au renforcement des capacités institutionnelles africaines et à la coopération en matière de paix et de sécurité au niveau continental et sous-régional. Elle ne couvre pas les coûts relatifs au matériel militaire.

La Facilité a également soutenu un certain nombre d’actions de médiation et de prévention des conflits. Ainsi, elle a été utilisée pour soutenir le Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l'Union africaine sur le Soudan et le Soudan du Sud, qui a joué un rôle important dans l'avènement de la paix et de la stabilité et dans la prévention des conflits tant au sein des deux États qu'entre eux.

En outre, la Facilité a contribué à instaurer un dialogue politique plus complet sur la paix et la sécurité entre l'UE et l'Afrique.

Le 21 novembre 2013, l'Union Africaine a adressé à l'Union européenne une demande de financement de la mission internationale de soutien à la République centrafricaine sous conduite africaine (MISCA), portant sur un montant de 50 millions €, qui a été acceptée par le Comité politique et de sécurité de l'UE en date du 5 décembre.

La MISCA contribuera à la stabilisation du pays et à la protection des populations locales en créant des conditions propices à l'acheminement de l'aide humanitaire et à la réforme du secteur de la sécurité et de la défense.

L'aide financière de l'UE devrait être prélevée sur la Facilité de soutien à la paix pour l’Afrique (qui fait partie du Fonds européen de développement - FED) et devrait couvrir les coûts des indemnités, de l’hébergement et de l’alimentation des troupes déployées sur le terrain. Les salaires du personnel civil de la MISCA et divers coûts opérationnels tels que le transport, les communications ou les services médicaux devraient également être pris en charge par la Facilité. Ce soutien sera essentiel au bon fonctionnement de la mission.

Pour en savoir plus

Facilité de soutien à la paix pour l'Afrique

http://ec.europa.eu/europeaid/where/acp/regional-cooperation/peace/index_fr.htm

Site web de la DG Développement et coopération – EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Plus d'informations sur les missions militaires et civiles de l'UE dans le cadre de la Politique de Sécurité et de Défense Commune: http://eeas.europa.eu/csdp/missions-and-operations/index_en.htm

Contacts:

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website