Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Bruxelles, le 10 décembre 2013

Le Parlement européen vote sur la pêche en eau profonde

La Commission prend note du vote de ce jour du Parlement européen sur sa proposition réglementant la pêche d’espèces d’eau profonde dans l’Atlantique du Nord-Est.

Mme Maria Damanaki, membre de la Commission européenne chargé des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à cet égard: «Après que le Parlement européen se soit exprimé sur la proposition, j'espère que le Conseil débutera enfin ses travaux sur ce règlement. La Commission est prête à faciliter des discussions tripartites constructives sur cette proposition. Nous devons œuvrer ensemble pour la protection des espèces d’eau profonde vulnérables et de leurs habitats.»

Contexte

Les espèces d’eau profonde sont capturées dans les eaux de l'Atlantique au-delà des principaux lieux de pêche du plateau continental, à des profondeurs pouvant atteindre 4 000 mètres. Leurs habitats et écosystèmes sont largement méconnus, mais il s’agit d’un environnement fragile qui, une fois abîmé, a peu de chances de se reconstituer.

Dans le passé, ce type de pêcherie a perduré dans un contexte en grande partie non réglementé, ce qui de toute évidence a eu des répercussions négatives sur les stocks concernés. En 2003, l’Union européenne a commencé à fixer des limites à la quantité de poissons pouvant être capturée, au nombre de navires autorisés et au nombre de jours pouvant être passés en mer (l’effort de pêche) pour pêcher ces espèces.

En juillet 2012, la Commission européenne a proposé de nouvelles mesures visant à réglementer la pêche des espèces d’eau profonde dans l'Atlantique du Nord-Est. La Commission propose de durcir le système des autorisations et de procéder à une élimination progressive. L’élimination progressive consisterait à ne plus utiliser les engins de pêche qui ciblent spécifiquement les espèces d’eau profonde de manière moins durable, à savoir les chaluts de fond et les filets maillants de fond et à passer à d’autres engins plus durables qui sont utilisés par la grande majorité des navires de haute mer.

Les pêcheries en eau profonde dans l'Atlantique du Nord-Est exercent leur activité dans les eaux de l’Union européenne, notamment les régions ultrapériphériques de l'Espagne et du Portugal, ainsi que dans les eaux internationales régies par des mesures de conservation adoptées au sein de la Commission des pêches de l'Atlantique du Nord-Est (CPANE), à laquelle l'UE participe avec les autres pays pêchant dans cette zone.

Si les pêcheries d'eau profonde ne représentent qu'environ 1 % du poisson débarqué de l'Atlantique du Nord-Est. Sous l’effet de l’épuisement des stocks, les captures – et les emplois qui y sont liés – diminuent depuis des années.

Personnes de contact:

Oliver Drewes (+32 2 299 24 21)

Lone Mikkelsen (+32 2 296 05 67)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website