Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, 6 décembre 2013

L’Union européenne s'engage à financer la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine

Alors que la situation politique et humanitaire se détériore progressivement en République centrafricaine (RCA) depuis maintenant plus d'un an, la Commission européenne continue de mobiliser ses instruments d'aide au développement pour venir en aide aux populations et renforcer leur sécurité.

Le 5 décembre 2013, le Comité politique et sécurité de l’UE (COPS) a endossé une requête de l’Union africaine datée du 21 novembre 2013 adressée à l’Union européenne pour le financement à hauteur de 50 millions d’euros de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA).

"La MISCA contribuera à la stabilisation du pays et à la protection des populations locales, à la création de conditions propices à la fourniture de l’assistance humanitaire et à la réforme du secteur de la défense et de la sécurité" a déclaré le Commissaire au développement de l'Union européenne Andris Piebalgs.

"Je salue les efforts inlassables de nos partenaires africains afin d'œuvrer à la stabilisation de la République centrafricaine. Cette nouvelle contribution de 50 millions d'euros aidera la MISCA à contribuer, en étroite coordination avec les Nations Unies et nos autres partenaires, à une résolution de cette crise. J'exhorte les autorités de transition de la République centrafricaine à prendre leurs responsabilités pour une cessation immédiate des hostilités et à mettre en œuvre sans délai l'accord de transition, afin de permettre la tenue d'élections et un retour à l'ordre constitutionnel d'ici à février 2015", a déclaré Mme Catherine Ashton, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission européenne.

L’appui financier de l’UE devrait être mobilisé via la Facilité de Paix pour l’Afrique (qui fait partie du Fonds européen de développement ou FED) et devrait couvrir les coûts relatifs aux indemnités, à l’hébergement et à l’alimentation des troupes déployées sur le terrain. Les salaires du personnel civil de la MISCA et divers coûts opérationnels tels que le transport, les moyens de communication ou les services médicaux devraient également être pris en charge par la Facilité. Ce soutien sera essentiel au bon fonctionnement de la mission.

Bien que considérablement ralentie en raison de la situation sécuritaire et institutionnelle, la coopération au développement de l'Union européenne n'a jamais été suspendue en RCA. La création d'emplois grâce à des projets d'entretien routier, la reprise en main la gestion des finances publiques et le rétablissement d'une police opérationnelle qui protège la population sont parmi les priorités de la coopération de Commission européenne. À cette fin, des projets d'une valeur de 23 million d’euros sont en cours de préparation, en utilisant les fonds du 10ème Fonds Européen de Développement (FED), et doivent être décidés avant la fin de 2013. La priorité immédiate, une fois la sécurité rétablie, sera d'accompagner le processus de transition vers le rétablissement d’institutions démocratiques et la prestation des services sociaux de base aux populations.

L'Union européenne est le premier donateur d'aide humanitaire en RCA, ayant plus que doublé sa contribution cette année à hauteur de 20 millions d'euros. Ces derniers mois, l'UE a également renforcé son équipe permanente d'experts humanitaires sur le terrain.

La commissaire Georgieva a visité le pays à deux reprises au cours des six derniers mois pour évaluer l'ampleur de la crise humanitaire.

Background: Facilité de Paix pour l’Afrique

La Facilité de Paix pour l’Afrique a été créée en 2004, en réponse à la demande formulée par les dirigeants africains lors du sommet de l'Union africaine à Maputo en 2003. A travers la Facilité de Paix pour l’Afrique, l'UE est en première ligne du soutien international pour la paix et la sécurité en Afrique, en apportant un financement conséquent pour les opérations africaines de soutien à la paix. La Facilité de Paix pour l’Afrique soutien par exemple la mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) depuis 2007 et a soutenu la Mission internationale de soutien au Mali sous conduite africaine (MISMA) en 2013. Les coûts relatifs aux équipements militaires ne sont pas couverts par la Facilité.

Pour plus d’information

Site de la Facilité de Paix pour l’Afrique:

http://ec.europa.eu/europeaid/where/acp/regional-cooperation/peace/index_fr.htm

Déclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, sur les violences en République centrafricaine et l’adoption par le Conseil de sécurité de la Résolution 2127 (2013):

http://eeas.europa.eu/statements/docs/2013/131205_03_fr.pdf

Contacts :

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website