Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 5 décembre 2013

Signature d'un partenariat pour la mobilité entre l’Union européenne et l’Azerbaïdjan

L’UE et la République d’Azerbaïdjan ont officiellement lancé un partenariat pour la mobilité. Aujourd'hui, Mme Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée des affaires intérieures, M. Fuad Isgandarov, ambassadeur d’Azerbaïdjan, et les ministres de l'immigration des huit États membres de l'UE participant à ce partenariat (Bulgarie, France, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, République tchèque, Slovénie et Slovaquie) ont signé une déclaration conjointe établissant le cadre de la future coopération dans le domaine de la migration et de la mobilité.

«Le lancement de ce partenariat pour la mobilité constitue une autre étape importante sur la voie du rapprochement des citoyens européens et des ressortissants azerbaïdjanais. Grâce au dialogue et à une coopération spécifique, nous pouvons mieux assurer la gestion commune et responsable des flux migratoires dans l’intérêt de l’Union, de l’Azerbaïdjan et des migrants eux-mêmes», a déclaré Mme Cecilia Malmström, commissaire européenne chargée des affaires intérieures, en marge du Conseil «Justice et affaires intérieures» à Bruxelles.

Le partenariat pour la mobilité conclu entre l’UE et l’Azerbaïdjan fixe un ensemble d’objectifs politiques et définit un certain nombre de domaines dans lesquels le dialogue et la coopération entre l’UE et l’Azerbaïdjan doivent se poursuivre afin de garantir une gestion la plus efficace possible de la circulation des personnes.

Des mesures seront prises en vue de renforcer la capacité de l'Azerbaïdjan de gérer les migrations régulières et professionnelles, y compris les migrations circulaires et temporaires; d'améliorer la manière dont ce pays traite les questions relatives à l'asile et à la protection des réfugiés; de prévenir les migrations irrégulières et de lutter contre ce phénomène, y compris le trafic illicite de migrants et la traite d'êtres humains; et de maximaliser les effets positifs de la migration et de la mobilité sur le développement.

Contexte

En février 2012, l’Azerbaïdjan et l’UE ont entamé des pourparlers en vue de la conclusion d'un partenariat pour la mobilité. Ces négociations ont été conclues à l’automne 2013.

La semaine dernière, l’UE et l’Azerbaïdjan ont signé un accord visant à faciliter la délivrance de visas, grâce auquel les ressortissants azerbaïdjanais peuvent obtenir, plus rapidement et à un moindre coût, des visas de court séjour leur permettant de se déplacer dans l'ensemble de l’espace Schengen (IP/13/1184).

À ce jour, l’UE a signé un partenariat pour la mobilité avec la République de Moldavie et le Cap-Vert en 2008, avec la Géorgie en 2009, avec l’Arménie en 2011 et avec le Maroc en 2013 (IP/13/513). Les négociations avec la Tunisie ont été conclues le 13 novembre. La signature aura lieu prochainement. Des négociations en vue de la conclusion du même type d'accord avec la Jordanie ont également débuté.

Le partenariat pour la mobilité constitue un cadre souple et juridiquement non contraignant permettant de garantir une gestion efficace de la circulation des personnes entre l’UE et un pays tiers. Parallèlement à l'accord visant à faciliter la délivrance de visas et à l'accord de réadmission qui devraient entrer en vigueur au début de l’année 2014, ce partenariat sera le principal instrument destiné à renforcer la mobilité des citoyens de l’UE et des ressortissants de l’Azerbaïdjan dans un environnement sûr et bien géré. Ces différents instruments s'inscrivent dans le cadre de l'approche globale de la question des migrations qui a été développée par l'UE ces dernières années (IP/11/1369 et MEMO/11/800).

En 2012, le nombre de demandes de visa Schengen en Azerbaïdjan a atteint le chiffre de 52 082, soit une augmentation de 34 % par rapport à 2010. L’Allemagne a reçu le plus de demandes (13 269), suivie de la France (9 553) et de la République tchèque (7 049).

D'après les données d’Eurostat sur les titres de séjour, 22 469 ressortissants azerbaïdjanais étaient en séjour régulier dans l’UE en 2012, dont près de la moitié en Allemagne (10 090), suivie de la France (2 828) et du Royaume-Uni et des Pays-Bas (2 000).

Liens utiles

Site web de Mme Cecilia Malmström

Suivez Mme Malmström sur Twitter

Site web de la DG Affaires intérieures

Suivez la DG Affaires intérieures sur Twitter

Personnes de contact:

Michele Cercone (+32 2 298 09 63)

Tove Ernst (+32 2 298 67 64)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website