Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE NL EL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 2 décembre 2013

Plácido Domingo et la commissaire Vassiliou présents lors du débat citoyen sur la culture et l'avenir de l'Europe

Après plusieurs sessions cette année, le débat sur l'avenir de l'Europe revient en Belgique le 5 décembre. M. Plácido Domingo, ténor célèbre dans le monde entier et président d'Europa Nostra, la fédération européenne des ONG de défense du patrimoine culturel, sera présent aux côtés de Mme Androulla Vassiliou, la commissaire européenne chargée de l'éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, et de Mme Isabelle Durant, vice-présidente du Parlement européen, dans le cadre du dialogue citoyen qui rassemblera plus de 700 personnes au BOZAR, à Bruxelles. Le débat portera sur les moyens de sortir de la crise et sur l'avenir de l'Europe, ainsi que, tout particulièrement, sur le rôle de la culture en tant que catalyseur de l'intégration européenne.

«Le dialogue citoyen est une excellente occasion pour les décideurs européens de recueillir les avis de la population de vive voix. Je souhaite ardemment que le plus grand nombre possible de personnes assistent à notre événement au BOZAR: je pense aux écoliers et étudiants, mais aussi à leurs parents, aux travailleurs des secteurs culturels et créatifs, aux employés de bureau et aux vendeurs en magasin, aux hommes et femmes d'affaires, aux membres de la société civile et aux personnes âgées. Tout le monde est le bienvenu. C'est pour vous l'occasion de vous faire entendre», a déclaré Mme Vassiliou avant l'événement.

M. Plácido Domingo a ajouté: «Europa Nostra et moi-même sommes ravis de contribuer au débat sur l'avenir de notre Europe. Notre culture et notre patrimoine nous définissent. La culture, sous toutes ses formes, est également une ressource essentielle pour notre avenir. L'Europe devrait dès lors redoubler d'efforts pour libérer tout le potentiel de cette formidable ressource. Les institutions de l'UE, les États membres et les citoyens devraient tirer plus de fierté de leur riche patrimoine culturel, hérité des générations passées, et qui sert d'inspiration et de source de créativité pour aujourd'hui et pour demain».

Le dialogue citoyen de Bruxelles est organisé par la représentation de la Commission européenne en Belgique et la chancellerie du Premier ministre, en partenariat avec le BOZAR et Europa Nostra.

Parmi les autres orateurs figureront M. Paul Dujardin, directeur du BOZAR, et M. Michelangelo Pistoletto, célèbre artiste plasticien italien, tous deux membres du projet de la Commission européenne intitulé «Un nouveau récit pour l'Europe», qui vise à encourager les artistes, les intellectuels et les scientifiques à parler de l'avenir de l'Europe. Le public comprendra également des représentants de la scène artistique et culturelle en Belgique, ainsi que des députés européens.

Le débat aura lieu de 19 h 30 à 20 h 45 dans la salle Henry Le Boeuf du BOZAR (Rue Ravenstein 23, Bruxelles). Les portes s'ouvriront à 18 h 30. La présentatrice de télévision Marlène de Wouters et le journaliste d'ARTE Vladimir Vasak animeront les débats.

L'événement est gratuit, mais l'inscription est obligatoire sur ce site. Il sera également diffusé en direct sur Internet. Les citoyens de toute l'Europe pourront également y participer sur Twitter (mot-dièse #EUDeb8).

Le débat sera suivi, de 21 à 22 heures, d'un concert gratuit intitulé «Inspirations européennes» auquel participeront le baryton belge Ivan Thirion, la basse géorgienne Kakhader Shavidze, la mezzo-soprano grecque Alexandra Gravas et la chanteuse portugaise de fado Katia Guerreiro. Le concert marquera le 50e anniversaire d'Europa Nostra et célébrera le rôle de la culture dans le projet européen.

Contexte

Sur quoi portent les dialogues avec les citoyens?

En janvier, la Commission européenne a donné le coup d'envoi de l’Année européenne des citoyens (IP/13/2), consacrée à la population et à ses droits. Tout au long de l'année, les commissaires ont organisé des débats avec les citoyens dans toute l'UE, au cours desquels ceux-ci ont dit ce qu'ils pensaient de l'Europe et ce qu'ils en attendaient à l'avenir.

De nombreux progrès ont été accomplis au cours des vingt années qui ont suivi l'instauration de la citoyenneté de l'Union: les résultats d'une enquête réalisée l'année dernière par la Commission montrent que 71 % des Belges se sentent «Européens» (moyenne de l'UE: 63 %). Dans l'ensemble de l'UE, les citoyens exercent leurs droits au quotidien, même si tout le monde n'en a pas conscience. Par exemple, six Belges sur dix (61 %) déclarent qu'ils aimeraient en savoir plus sur leurs droits en tant que citoyens de l’Union.

C'est la raison pour laquelle la Commission a décrété que l'année 2013 serait dédiée aux citoyens et à leurs droits. Les dialogues citoyens sont au cœur de l'Année européenne des citoyens.

Pourquoi la Commission fait-elle cela maintenant?

Parce que l'Europe est à la croisée des chemins. Les prochains mois et les prochaines années seront déterminants pour le devenir de l’Union européenne alors que nombre de voix se font entendre sur la nécessité d'une Union plus politique ou d'États-Unis d’Europe. Toutefois, l'intégration européenne doit aller de pair avec le renforcement de la légitimité démocratique de l'Union: c'est la raison pour laquelle la Commission exhorte l'ensemble des citoyens à faire entendre leur voix au cours des élections européennes à venir.

Sur quoi ces dialogues déboucheront-ils?

L'un des principaux objectifs de ces dialogues est de préparer le terrain pour les élections législatives européennes de 2014. Les informations qui remonteront des dialogues citoyens contribueront à orienter la Commission dans la préparation de ses plans pour une future réforme de l’UE.

Le 8 mai 2013, la Commission européenne a publié son deuxième rapport sur la citoyenneté de l’Union, qui propose 12 nouvelles mesures concrètes pour résoudre des problèmes que les citoyens européens continuent de rencontrer (IP/13/410 et MEMO/13/409). Ce rapport constitue la réponse de la Commission à une grande consultation en ligne lancée en mai 2012 (IP/12/461), ainsi qu’aux questions soulevées et aux suggestions formulées dans le cadre des dialogues menés avec les citoyens sur leurs droits et leur avenir.

Pour de plus amples informations

Débat sur l’avenir de l’Europe

Année européenne des citoyens

Les Européens ont leur mot à dire - Résultats de la consultation sur les droits des citoyens de l’Union

Site web de Mme Vassiliou

Suivez Mme Vassiliou sur Twitter: @VassiliouEU

Représentation de la CE en Belgique: Twitter, Facebook;

Pour participer au débat sur Twitter: #EUdeb8

Contacts:

Dennis Abbott (+32 22959258); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 22959667)

ANNEXE

1. Les Belges estiment que l’UE est la mieux placée pour prendre des mesures efficaces contre la crise

Source: Eurobaromètre standard 79 — mai 2013

2. Sept Belges sur dix se sentent citoyens de l’UE; toutefois, moins de la moitié d’entre eux connaissent leurs droits

Source: Eurobaromètre standard 79 — mai 2013

3. Les Belges estiment que la paix entre les États membres est le résultat le plus positif de l'UE

Source: Eurobaromètre standard 79 — mai 2013


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website