Navigation path

Left navigation

Additional tools

Concentrations: la Commission autorise l'acquisition d'Invensys par Schneider Electric dans le secteur de l'automatisation et du contrôle industriel

European Commission - IP/13/1188   29/11/2013

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 29 Novembre 2013

Concentrations: la Commission autorise l'acquisition d'Invensys par Schneider Electric dans le secteur de l'automatisation et du contrôle industriel

La Commission Européenne a autorisé, en vertu du règlement sur les concentrations de l'UE, l'acquisition de l'entreprise britannique Invensys par l'entreprise française Schneider Electric. Les deux entreprises fournissent notamment des automatismes industriels et des systèmes de contrôle. La Commission a conclu que l'opération ne poserait pas de problème de concurrence, car les activités des deux entreprises sont complémentaires et l'entité issue de la concentration continuerait à être confrontée à plusieurs concurrents importants sur les marchés affectés.

Schneider Electric a l'intention d'acquérir les activités d'Invensys dans le domaine de l'automatisation et du contrôle industriel via une offre publique d'achat de €3.9 milliards. L'industrie de l'automatisation et du contrôle industriel fournit des solutions pour détecter, surveiller, superviser, contrôler et automatiser des objets, machines, processus et systèmes industriels, ainsi que des infrastructures.

Dans les industries de transformation, les automatismes et systèmes de contrôle fournissent des solutions pour les environnements industriels, où des matières fongibles sont transformées selon un processus continu (par exemple dans l'industrie chimique, les centrales électriques ou les usines de traitement de l'eau). Concernant l'industrie manufacturière les automatismes et systèmes de contrôle fournissent des solutions pour l'assemblage et l'intégration de composants en des unités plus importantes et plus complexes (par exemple dans les usines automobiles ou de conditionnement).

La Commission a examiné les effets de l'opération sur la concurrence sur les marchés de la vente de logiciels d'interface homme machine (IHM), de panneaux de contrôle et de systèmes de sécurité des procédés industriels dans l'EEE et au niveau mondial. Les logiciels d'IHM assistent les opérateurs dans leur gestion des équipements de contrôle industriels via une interface graphique.

La Commission a constaté que les clients ne considéraient pas Schneider Electric et Invensys comme les plus proches concurrents. L'enquête de la Commission a également révélé que les deux entreprises avaient des activités complémentaires, Schneider Electric étant principalement concentré sur les automatismes et systèmes de contrôle pour les industries manufacturières, tandis qu'Invensys est surtout présent dans le domaine des automatismes et systèmes de contrôle pour les industries de transformation. L'enquête a également confirmé que l'entité issue de la concentration continuerait à être confrontée à la concurrence d'un certain nombre d'autres acteurs importants, tels que Siemens, ABB, Emerson et Rockwell Automation.

En conséquence, la Commission a conclu que l'opération ne poserait pas de problème de concurrence.

L'opération a été notifiée à la Commission le 24 octobre 2013.

Informations sur les entreprises et les produits

Invensys est une multinationale du secteur de l'électronique et de l'ingénierie, principalement active dans le domaine des automatismes industriels et des systèmes de contrôle. Schneider Electric est également présent dans ce domaine et a en outre des activités dans le domaine de la distribution électrique et de la gestion de l'énergie.

En avril 2013 la Commission a autorisé l'acquisition par Siemens de la division «signalisation ferroviaire» d’Invensys (cf IP/13/342).

Règles et procédures en matière de contrôle des concentrations

La Commission a pour mission d'apprécier les concentrations et les acquisitions entre entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse certains seuils (voir l'article 1er du règlement sur les concentrations) et d’empêcher les concentrations qui entraveraient de manière significative l’exercice d’une concurrence effective dans l’EEE ou une partie substantielle de celui-ci.

La grande majorité des concentrations notifiées ne posent pas de problème de concurrence et sont autorisées après un examen de routine. À compter de la date de notification d’une opération, la Commission dispose en général d’un délai maximal de vingt-cinq jours ouvrables pour décider d’autoriser cette opération (phase I) ou d’ouvrir une enquête approfondie (phase II).

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le registre public des affaires de concurrence sur le site web de la Commission consacré à la concurrence, sous la référence M.7005


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website